AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Contemplations [pv Kyllian]

Alex Scott
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Surnom Surnom : Lex
Âge du Perso Âge du Perso : 17 ans
Orientation Orientation : Homosexuel
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 2885

Messages Messages : 130
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 1
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/residents-f77/alex-scott-t1823.h
MessageSujet: Contemplations [pv Kyllian] Lun 4 Juin 2012 - 4:08

Cela faisait maintenant plusieurs mois qu'Alex était là et pourtant rien n'avait vraiment changé. Il était toujours le même ado un peu (beaucoup) grincheux qui se mettait le plus souvent à l'écart, supportant mal la présence des autres, tout comme le regard qu'ils pouvaient porter sur lui. Ses parents l'avaient envoyé ici dans l'espoir de le voir aller mieux, dans l'espoir qu'il guérisse et qu'il se nourrisse enfin convenablement. Mais pour cela, il fallait avant tout une prise de conscience plus ou moins brutale...or, ça n'était toujours pas arrivé et ce malgré les malaises à répétition du jeune homme et son état de faiblesse évident. On était têtu ou on ne l'était pas...

Quoiqu'il en soit, cela plusieurs semaines qu'il s'était trouvé un nouvel endroit où on le dérangerait pas, ou très peu. L'observatoire était un endroit calme d'où l'on avait une vue imprenable sur les environs la journée et la nuit, on pouvait y observer les étoiles. Alex sortait généralement une fois la nuit tombée, mais cette fois, il avait fait une exception. Il était venu ici en fin d'après-midi, se disant qu'il y passerait quelques heures afin de pouvoir observer le coucher de soleil.
A la lumière du soleil, on voyait clairement qu'il n'allait pas bien et qu'il n'avait pas du tout l'habitude de prendre le soleil tant son teint était pâle et ses habits noirs - trois fois trop grands pour lui - ne faisaient qu'accentuer cette pâleur. Mais il n'en avait pas vraiment conscience et au fond, cela n'avait aucune importance.

Arrivé en haut, il prit quelques instants pour se reposer car dans son état, le moindre effort l'épuisait. Mais c'était devenu tellement normal pour lui qu'il ne s'en souciait même plus. Il s'assit donc à même le sol et ferma un instant les yeux. Et là, bizarrement, il pensa à Kyllian, l'une des premières personnes qu'il avait rencontrées ici et l'une des seules personnes à s'être montrée aimable envers lui. Au début, il avait tout fait pour le repousser, mais étrangement, ce crétin s'était accroché jusqu'à se faire apprécier - rien qu'un tout petit peu - par Alex. Il l'entendait déjà lui lancer des reproches divers et variés sur son comportement et le voyait déjà lui foutre son satané chocolat sous le nez en disant qu'il fallait manger. Si au début, ça agaçait beaucoup Alex, à présent, il se surprit à sourire légèrement en imaginant la scène.

Ils ne se parlaient jamais beaucoup quand ils se voyaient. Parfois, ils se contentaient de rester assis l'un à côté de l'autre, en silence. A vrai dire, Alex ne savait pas trop quoi penser de Kyllian ou de leur relation. Que signifiait vraiment le jeune homme pour lui ? D'ailleurs, comment avait-il réussi à s'immiscer ainsi dans sa vie, jusqu'à en faire partie intégrante - à sa façon ?
Le brun lâcha un soupir et rouvrit les yeux pour contempler les nuages dans le ciel. C'était une belle journée ensoleillée et nul doute que bon nombre de personnes en profitaient pour se balader ou s'amuser dehors.

Nouveau soupir alors qu'il sentit sa tête lui tourner légèrement. Depuis son arrivée, il avait encore perdu du poids et pourtant, il se voyait toujours comme l'adolescent pratiquement obèse qu'il avait été jadis. On l'avait déjà mis en garde que s'il ne prenait pas bientôt du poids, il allait avoir droit à une sonde, chose qui le terrifiait...mais malgré tout, il était incapable de se nourrir convenablement.
Il finit par se lever pour s'accouder à la rambarde et observer le panorama. C'était vraiment très beau...Et...Paf ! Un pigeon lui rentra carrément dedans, lui faisant perdre son équilibre pour tomber...sur un truc mou ? Hein ? C'était quoi ce délire ? Il mit bien quelques secondes avant de réaliser qu'il venait de tomber sur nul autre que Kyllian.

"Pigeon...t'es mort !"

Oui, il venait de menacer ce pauvre pigeon qui avait sans doute eu un coup de folie, qui sait...le tout sans penser à se relever, évidemment. Bah quoi ? Il était plutôt confortable, Kyllian !
Kyllian Andrews
avatar

Administrateen © Snide Bitch ♪
☼ Administrateen  ©  Snide Bitch ♪


Prince Kelly.ian ~ Like A Bitch.
Masculin Sadique

Surnom Surnom : Barbie, Kelly, Kyllie.
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans.
Orientation Orientation : Bisexuel
Admission Admission : 2 ans passés.
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6491

Age Age : 23
Messages Messages : 2431
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Week-end Principalement.

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De la Photographie Du Japon De l'Art Du Rock Des Sushis Des Bonbons De la Vodka De Jack Daniel's Du Poison Des Free Hugs De Teenagers Des Films D'horreur Kyllian a volé le canard en plastique de Wendrax, ahaha ! 30STM TOUJOURS PLUS DE CHOCOLAAAAT !!!

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre.
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t1449-kyllian-andrews-un-fruit-e
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Dim 10 Juin 2012 - 17:55

Je m’étais levé très tard, aujourd’hui. Mes insomnies ne cessaient de venir dévorer mes nuits, tels de petits rapaces avides de charognes. Les coups de griffes et de becs rageur dépeçaient mon sommeil, et me vouaient à des nuits blanches, où je ne cessais de fixer le plafond, ou bien de me dissimuler sous mes draps, prit par l’onctueuse peur que de voir mes cauchemars se matérialiser.
Ce fut donc lorsque tout le monde se levait, que je commençais à peine à m’endormir. Je devrais penser à aller à l’infirmerie pour faire les yeux doux aux infirmiers… Des somnifères. Qui détruisaient petit à petit ma capacité de concentration, et ma mémoire. J’aurais préféré détruire mes souvenirs si ancré et si profonds en moins, que cette mémoire des jours qui filaient encore lentement, et d’une manière monotone, ici.
Le séisme était passé. Beaucoup de blessé, beaucoup de dommages. Des morts aussi. Et moi, qui pouvait tant la réclamer parfois, tant l’attendre, j’étais toujours ici, toujours bel et bien en vie, bien que voguant entre deux flots. Je trouvais cela presque ironique. Parfois, je me surprenais à penser que peut-être Dieu avait prévu autre chose pour moi, et que j’avais peut-être encore de l’espoir. Une chance de vivre correctement, de connaître le bonheur, ou ne serait-ce qu’une sensation neutre, qui m’isolerait de tous mes maux.

Je m’étais donc levé, et il était 16h. Je pris tout mon temps sous ma douche, et j’avais chipé de quoi grignoter dans la cuisine. J’avais marché, et puis j’étais retourné chercher mes cahiers de dessins, et de quoi dessiner dans ma chambre, et je grimpais à l’observatoire. Il était tard à présent, et bientôt le soleil commencerait à décliner dans le ciel. Et celui-ci, alors, se verrait teinter de couleurs chaudes et chatoyantes, dégoulinant d’une beauté simple et naturelle. Une beauté que nul ne saurait égaler.

Lorsque je fus arrivé en haut des marches, une silhouette se détacha devant moi, tourné vers le soleil. Je fronçais un instant les sourcils, éblouit par la clarté de cette journée, et je fini par reconnaître cette silhouette qui commençait à me devenir familière. Un corps squelettique et franchement pâle qui flottait dans des vêtements trop grand, trop large, trop sombre. Alex. Le résident avec lequel j’étais lorsque le séisme avait commencé.
Je mis de côté rapidement cette journée, des plus particulières dans mon esprit, et je souris vaguement alors que je m’approchais doucement de lui. Pour lui faire peur peut-être, et avoir le plaisir de l’entendre râler une fois de plus. Etrangement, cet inconscient me faisait penser à moi, il y a quelques mois, quelques années. J’étais aussi maigre que lui, aussi anorexique… Pas parce que je me trouvais gros, mais pour d’autres raisons : je n’avais pas faim, et je ne savais pas manger. C’était Ludovic qui m’avait appris. C’était lui qui avait veillé à ce que je mange correctement à tous mes repas, quitte à m’y suivre, et rester avec moi jusqu’à ce que je termine mon assiette. Comme un père avec son enfant. J’avais repris rapidement beaucoup de poids. Je m’étais remis à faire du sport, pour muscler mon corps. Je restais mince pourtant, et je mangeais toujours peu par rapport à ce que je devrais ingurgiter, mais cela allait mieux. Sauf que ce connard de père n’était plus là.

Et puis soudainement, Alex bougea, le bouscula, et il tomba à la renverse avec moi. Mes crayons gris, ma gomme, mes deux carnets m’échappèrent et tombèrent, roulèrent plus loin sur la pierre. Alors qu’un gémissement de douleur glissait de mes lèvres, j’ouvrais les yeux lentement, en frottant ma tête… Un sourire quelque peu narquois se glissa sur mes lippes, alors que je soufflais, particulièrement narquois :

« Je vais finir par me poser des questions, Alex… »

Et il ne bougeait pas. Alors je ne bougeais pas. Pas pour me lever du moins. Je finis par poser mes mains sur ses hanches, et je remontais lentement l’une de mes mains contre ses côtes. Que je sentais cruellement à travers le tissu, sa peau et sa chair. Je me mordis la lèvre et je soufflais tout bas :

« Tu as encore maigris, Alex… Tu comptes continuer comme ça, jusqu’à ce que tu sois incapable de marcher ? »

Il faisait ce qu’il voulait, mais.. J’avais fini par m’attacher à lui. Et puis quelqu’un m’avait aidé, moi. Et lui restait sûrement toujours sourd aux conseils des infirmiers, il devait refuser de manger, et les compléments nutritifs qu’on devait lui injecter n’était plus suffisant. Si il ne faisait aucun effort, il courrait à sa perte. Alors j’avais envie de l’aider. C’était normal, je crois… Pas pour tout le monde ici, surement, mais pour moi ça l’était.



_________________________
Alex Scott
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Surnom Surnom : Lex
Âge du Perso Âge du Perso : 17 ans
Orientation Orientation : Homosexuel
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 2885

Messages Messages : 130
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 1
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/residents-f77/alex-scott-t1823.h
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Lun 11 Juin 2012 - 1:18

Alex tentait d'oublier ce qu'il s'était passé le jour, ou plutôt la nuit, où ils s'étaient tous retrouvés dans le noir et où certains y étaient restés. Même s'il tentait de se montrer indifférent, cette histoire l'avait touché. Il aurait pu être à la place de l'un de ces corps qui pourrissaient au fond d'une tombe à présent. Ça lui avait néanmoins fait comprendre qu'il ne voulait pas mourir, alors que son comportement totalement irresponsable disait pourtant le contraire. Enfin, s'était terminé et il était encore là, cela ne servait donc à rien d'y penser davantage - surtout qu'il n'avait pas d'amis ici et donc, il s'en foutait royalement du sort des autres. Ou pas.

Revenons-en donc à nos moutons ! Il venait de se faire littéralement attaquer par un pigeon et de fil en aiguille, il s'était finalement retrouvé sur Kyllian qui avait fait son apparition juste au moment où Alex avait chuté. Oui, à force de lui tomber dessus, on pouvait se poser des questions et pourtant, ce n'était pas comme s'il l'avait fait exprès ! Ni cette fois-ci ni les fois d'avant. La remarque de Kyllian le fit d'ailleurs rougir, alors qu'au fond, il n'y avait aucune raison à cela vu qu'il ne l'avait pas fait exprès.

"Arrête tes conneries..."

Il ne savait toujours pas vraiment ce que représentait ce jeune homme pour lui, mais une chose était sûre: il ne le laissait pas indifférent et s'il avait tenté de le repousser au début, il avait fini par le laisser se rapprocher peu à peu de lui. Il était même capable de passer du temps avec lui sans râler à tout bout de champ - même si l'autre semblait aimer l'emmerder à sa façon. Oui, au fond, il l'appréciait, mais quand on était aussi idiot et têtu qu'Alex, il était pratiquement impensable de l'avouer.

Et là, Kyllian se permit de le toucher avant de déclarer qu'il avait encore maigri, suivi d'autres conneries. Le jeune homme se releva alors rapidement et s'éloigna de quelques pas, lançant un regard noir à son camarade.

"La ferme ! Je t'ai rien demandé ! Et je t'ai sûrement pas donné la permission de me toucher !"

Il lui tourna le dos, son cœur battant rapidement. A vrai dire, il n'avait pas du tout l'habitude qu'on le touche, alors le moindre contact le mettait hors de lui. Ou presque. En même temps, il accordait tellement peu de valeur à son corps, il éprouvait un tel dégoût pour son corps qu'il avait bien du mal à comprendre comment quelqu'un d'autre pouvait le toucher ainsi.
Il poussa un soupir en observant le paysage. Il savait que Kyllian ne pensait pas à mal lorsqu'il disait des choses du genre. Sans doute s'inquiétait-il pour lui et dans un sens, c'était touchant. Mais pourquoi ? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ?

"Pourquoi tu dis toujours ce genre de conneries ?"

Il finit par se retourner, faisant face à Kyllian, un petit sourire narquois remplaçant son air agacé.

"Tu t'inquiètes pour moi, c'est ça ?"

Son sourire s'évanouit aussitôt et il regarda un moment Kyllian sans rien dire. Il savait qu'il avait raison. Il savait qu'il ne pouvait pas continuer comme ça. Oui, au fond de lui il en était conscient et pourtant, il n'arrivait pas à franchir le pas, à trouver le déclic...Déjà faudrait-il qu'il puisse mettre sa fierté mal placée de côté pour changer.
Ses yeux se posèrent alors sur les affaires de Kyllian qui étaient tombées lors de la chute des deux jeunes hommes.

"Désolé...pour tout à l'heure."

Le fait qu'il s'excuse était déjà un petit miracle en soi. Bref, il finit par se baisser dans le but de ramasser ce qui traînait, mais une nouvelle fois, il fut pris d'un vertige et dut carrément s'asseoir par terre. C'était vraiment chiant !

"Fait chier..."
Kyllian Andrews
avatar

Administrateen © Snide Bitch ♪
☼ Administrateen  ©  Snide Bitch ♪


Prince Kelly.ian ~ Like A Bitch.
Masculin Sadique

Surnom Surnom : Barbie, Kelly, Kyllie.
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans.
Orientation Orientation : Bisexuel
Admission Admission : 2 ans passés.
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6491

Age Age : 23
Messages Messages : 2431
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Week-end Principalement.

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De la Photographie Du Japon De l'Art Du Rock Des Sushis Des Bonbons De la Vodka De Jack Daniel's Du Poison Des Free Hugs De Teenagers Des Films D'horreur Kyllian a volé le canard en plastique de Wendrax, ahaha ! 30STM TOUJOURS PLUS DE CHOCOLAAAAT !!!

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre.
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t1449-kyllian-andrews-un-fruit-e
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Lun 2 Juil 2012 - 16:31

Je le laissais se redresser sans rien dire. Râler aussi, et m'interdire de le toucher. On va... pas lui faire du mal pourtant. Pas vrai ? Non. Bien sûr que non. C'était tout le contraire même. Une envie de l'aider. J'avais envie de l'aider. Peut-être que les autres aussi. Ou peut-être que pas. Mais ce n'était pas bien important.

Je me redressais lentement, et je frottais mon pantalon blanc, sans rien dire. Il tombait à merveille sur mes hanches légèrement saillante. Dans un des mouvements, mon chandail découvrit l'une de mes hanches et ce "One Life to live" tatouée sur ma peau, en noir.
Je finis par reposer mon regard sur Alex, sans rien dire. juste un sourire narquois sur les lèvres, alors que je finissais par siffler, un peu mauvais :

« Alors quoi ? T'as honte de ton corps ? »

Évidemment qu'il en avait honte. Sinon il ne le dissimulait pas du tout sous des vêtements aussi ample. Honte parce qu'il était maigre ? Parce qu'il était gros ? Je me souvenai bien des choses qu'avaient faites Ludovic pour me lui faire réaliser, mais je doutais qu'Alex ait assez confiance en moi pour me laisser faire. Ou pour attraper la main que je pourrais lui tendre.

Pourquoi tu lui tends la main, chaton ? Pour me sentir utile peut-être. Il en avait besoin. Personne n'y arrivais. Peut-être que je pourrais le faire.... On fini toujours par te cracher dessus. Je finis toujours par perdre les pédales. Et faire n'importe quoi. Pas pour me venger. Pas pour faire mal. Juste parce que je suis perdu, et que je suis mal. J'essaie d'arranger les choses, j'essaie de me sentir un peu mieux, et au final, je blesse, et je me venge, presque inconsciemment. Sûrement inconsciemment. Je n'aime pas faire souffrir les gens que j'apprécie. Ecrase cette larve. Elle est inutile. Mais je ne suis pas méchant... Je ne le fais juste pas exprès. Sans réfléchir. Juste pour tenter de me sentir libre, et éloigner cette douleur en moi. Ce vide... J'aime pas le vide. Je le déteste. Et je ne suis pas méchant... Jamais je ne fais du mal à une personne, pour lui faire mal... Menteur.

Je reprenais doucement ma respiration, et reposais mes yeux émeraudes sur l'anorexique. Si je m'inquiétais pour toi ? Sans trop savoir pourquoi, j'eûs un léger rire, presque moqueur et me détournais en soupirant. Je finissais par soufflé, presque désespéré :

« Et c'est drôle, peut-être ? Tu trouves ca DROLE que je m'inquiète pour toi ?! »

Personnellement, son sourire narquois m'énervait. J'avais presque envie de le frapper. Sans blague... Mais tu deviendrais pas un peu agressif ? Il ne voulait pas de mon aide ? Je pourrais abandonner. Mais sa stupidité m'énervais terriblement. Oui, peut-être bien que je m'inquiétais. J'ignorais presque royalement ses excuses, bien que j'étais conscient que c'était bien la première fois qu'il le faisait.... Comment ne pas s'inquiéter quand cet idiot fut prit de vertige et s'assit sur le sol ?

Je l'observais sans rien dire. Ecrase-le. Longtemps. Sans rien dire. Je n'avais rien à lui donner pour le faire manger. Je soupirais, et terminais de ramasser mes crayons, mes carnets, et puis je m'assis en tailleur en fasse de lui.

Doucement j'inclinais la tête sur le côté, et l'observais. Je le fixais.

_________________________
Alex Scott
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Surnom Surnom : Lex
Âge du Perso Âge du Perso : 17 ans
Orientation Orientation : Homosexuel
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 2885

Messages Messages : 130
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 1
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/residents-f77/alex-scott-t1823.h
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Jeu 2 Aoû 2012 - 20:01

Lorsqu'il s'était mis quelque chose en tête, il était bien difficile de lui faire voir autre chose et c'était également le cas ici. Alex ne voyait rien d'autre que son propre désarroi. C'était peut-être la raison pour laquelle il ne s'était pas encore vraiment rendu compte des "problèmes" de Kyllian. Il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi ce dernier tenait tant à l'aider - même si pour l'heure, il considérait plutôt ça comme une sorte de harcèlement. Néanmoins, il trouvait son camarade un peu étrange aujourd'hui, plus que d'accoutumée. En même temps, il n'avait jamais vraiment fait attention aux agissements de ce dernier, trop borné, trop occupé à lui crier dessus et à le repousser.

S'il avait honte de son corps ? Comment osait-il seulement lui poser la question ? Et c'était quoi cet air narquois ? Il trouvait ça drôle en plus ? Le jeune homme serra les poings, il avait envie de hurler, de frapper Kyllian de toutes ses forces...sauf qu'il n'en avait pas vraiment...de forces.

"La ferme ! Tu peux pas comprendre !"

Il ne se doutait évidemment pas à quel point il se trompait. Mais soit. Il venait une nouvelle fois d'être victime d'un vertige et ça commençait vraiment à lui taper sur le système. Et puis, pourquoi Kyllian s'était-il énervé d'un coup ? Non, évidemment qu'Alex ne trouvait pas ça drôle qu'il s'inquiète...à vrai dire, il ne savait pas quoi en penser.
Il devait trouver un truc à dire...mais autre que des excuses un peu maladroites, il fut incapable de prononcer le moindre mot. Et là, Kyllian s'assit en face de lui et le fixa en silence. Qu'est-ce qu'il foutait ? Ça commençait vraiment à le mettre mal à l'aise, aussi bien qu'il finit par devenir écarlate et qu'il détourna bien vite le regard.

"Qu'est-ce que t'as à me regarder comme ça ? Arrête..."

Sérieux...pourquoi quelqu'un voudrait seulement poser les yeux sur lui ne serait-ce qu'une seule seconde ? Il était hideux.
Ah, cette situation était complètement ridicule ! Sans parler du fait qu'il se sentait vraiment mal à l'aise. Pourtant, au fond de lui, il était quelque peu content que Kyllian soit là, qu'il s'inquiète pour lui...même s'il ne comprenait pas pourquoi cet idiot faisait ça.
Il finit par se recroqueviller sur lui-même, entourant ses jambes de ses bras et posant sa tête dessus. Il ignorait pourquoi, mais il avait une forte envie de hurler et de pleurer. C'était ridicule.

"J'en ai marre de cette vie..."

Il avait à peine murmuré ces paroles. Toutefois, cela ne voulait pas dire qu'il avait envie de mettre fin à ses jours, non, pas du tout. Il était bien trop lâche pour ça. Il en avait simplement marre de vivre comme ça.
Il releva le visage, les larmes aux yeux. Dieu ce qu'il était pitoyable !

"Aide-moi...Kyllian."

Il se sentait de plus en plus ridicule, mais aussi de plus en plus misérable. Il n'était pas du genre à demander de l'aide aux autres pourtant ! Mais peut-être venait-il de réaliser que s'il voulait vivre mieux, il ne réussirait pas tout seul. La route était encore longue, mais c'était un premier pas, non ?
Kyllian Andrews
avatar

Administrateen © Snide Bitch ♪
☼ Administrateen  ©  Snide Bitch ♪


Prince Kelly.ian ~ Like A Bitch.
Masculin Sadique

Surnom Surnom : Barbie, Kelly, Kyllie.
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans.
Orientation Orientation : Bisexuel
Admission Admission : 2 ans passés.
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6491

Age Age : 23
Messages Messages : 2431
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Week-end Principalement.

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De la Photographie Du Japon De l'Art Du Rock Des Sushis Des Bonbons De la Vodka De Jack Daniel's Du Poison Des Free Hugs De Teenagers Des Films D'horreur Kyllian a volé le canard en plastique de Wendrax, ahaha ! 30STM TOUJOURS PLUS DE CHOCOLAAAAT !!!

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre.
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t1449-kyllian-andrews-un-fruit-e
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Lun 3 Sep 2012 - 15:41

Le pauvre enfant pleurnichard.... J'aurais pu lui tourner le dos maintenant. J'aurais pu l'ignorer et lui dire que c'était trop tard. Qu'il aurait dû agir plus vite quand j'ai commencé à lui tendre la main. Il n'est pas tout seul, ce chien. Mais je resterais. Je restais face à lui, et je l'observais sans rien dire. Mes lèvres étaient closes, et je le regardais parler enfin. S'énerver, et puis craquer un peu. Je voyais les reflets brillants dans ses yeux, et j'avais envie de venir caresser sa peau, de le prendre dans mes bras. Peut-être bien de l'embrasser et de lui prouver que non, il n'était pas affreux, que non il n'était pas tout seul... Non, jamais. Il suffisait de relever la tête, de la sortir de l'eau. De savoir ce que l'on voulait et se battre. Oui se battre, et ne jamais baisser les bras plus d'une journée.

Doucement je vins me glisser à ses côtés et non plus en face de lui. Je posais mon dos contre le mur, sans rien dire, alors je laissais mon regarder voguer sur lui. Sans vraiment y croire, je lui tendis ma main doucement, juste pour qu'il la prenne, juste pour qu'il sente la pression de mes doigts autour des siens. Et puis je regardais face à nous, je regardais ce ciel dont le soleil crevait lentement. Non pas sans inonder le monde de son sang chaud et orangé.

« Je suis encore surveillé pour malnutrition.... J'étais anorexique avant. »

Je n'en étais pas fier, mais j'avais conscience de mon problème. On m'en avait fait prendre conscience, durement, on m'avait mis face à la vérité. Le problème n'était pas encore mort, il était là, mais il hurlait moins. Je devais tout simplement fait attention et ne pas m'y glisser un peu plus profond. Mais il faut dire, que la prostitution, et mes années passés à la rue n'ont pas réellement aider cette anorexique.
Aujourd'hui, j'étais bien plus épais qu'il y a un an. Je ne faisais plus aussi peur pas ma maigreur. Je suis fin, j'ai repris du muscle grâce aux séances de sport et de remise en forme. Mais moi je sais que je devrais être plus épais, et que l'infirmier y veillait à ce que j'obtienne encore au moins quatre kilo supplémentaire....

« Je ne sais pas comment cela a commencé chez toi... Tu ne me le diras sûrement jamais... Mais tout ce que je peux te dire... C'est que tu n'es pas seul Alex. Y a les infirmiers... Sinon, moi je veux bien essayer de t'aider... »

Mon regard se baissa un instant, observant mes pieds, les tiens, le sol. Tu vas te faire baiser encore.... C'est ce que tu veux être ? Une chienne qu'on ne fait que baiser ? Je fronçais légèrement les sourcils. Et si je tenais cette main, sûrement que je vins à la serrer un peu plus fort. C'était terrible. Je sentais mon coeur battre un peu plus vite, un peu plus fort. Il a raison. Tu es trop gentil. Et puis mon regard se voile. Je ne dis rien pendant un moment, avant de souffler, bien plus bas, observant le couché de soleil qui allait bientôt dans quelques minutes nous plonger dans la mort noire de la journée.

« Tu n'es pas là à cause du tribunal pas vrai ? ... T'as pas de casier, Alex ? ... »

Et je reposais mon regard sur lui, en souriant faiblement.
Des sourires qui étaient si rares, ou trop faibles. Mais c'était des sourires sincères.

Je me fiche de si tu disparaît après.
Après que je t'ai aidé.
C'est l'histoire de ma vie, c'est l'histoire des gens.
Ils arrivent et ils repartent.
Mais moi, je t'aurais aidé, j'aurais essayé. Et je sais que tu ne m'oublieras pas.
Ou peut-être que si....

Mais moi pas.

_________________________
Alex Scott
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Surnom Surnom : Lex
Âge du Perso Âge du Perso : 17 ans
Orientation Orientation : Homosexuel
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 2885

Messages Messages : 130
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 1
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/residents-f77/alex-scott-t1823.h
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Mar 4 Sep 2012 - 3:48

La prise de conscience était le premier pas vers la guérison, non ? Si tel était le cas, peut-être qu'Alex venait tout juste d'entamer une longue route périlleuse en ayant demandé à Kyllian de l'aider. Lui qui s'était juré de ne jamais céder et de ne plus faire confiance à qui que ce soit. Lui qui avait toujours été persuadé de pouvoir se débrouiller seul, de n'avoir besoin de personne. Il s'était lourdement trompé et peut-être qu'au fond, il l'avait toujours su et qu'il s'était tout simplement voilé la face. Pourtant, c'était bien la première fois que quelqu'un réussissait à l'atteindre, Kyllian aurait-il généré un petit miracle ? Peut-être. Ou peut-être pas. Peu importe. Il avait tant de fois essayé de le repousser, voire de le dissuader de s'approcher de lui, mais visiblement, ça n'avait pas marché. A présent, il était bien content que le jeune homme ne l'ait pas déjà laissé tomber...

C'était très dur à accepter, mais il avait besoin de lui. Et il n'accepterait de l'aide de personne d'autre ! C'était Kyllian ou personne. Peut-être même commençait-il à lui faire confiance...alors qu'il ignorait pourtant tant de choses à son sujet. Bah...parfois il valait mieux rester dans l'ignorance...Après tout, les résidents de cet endroit étaient tout sauf des enfants de chœur. Kyllian était venu s'asseoir à côté de lui après cette pathétique supplication et il lui tendait à présent la main. Un geste plutôt symbolique, un geste qui voulait dire beaucoup. Alex n'était pas sûr du comportement à adopter, il était complètement perdu. Cette soudaine prise de conscience l'avait totalement chamboulé et il ne savait plus où il en était.

Il finit cependant par accepter cette main tendue, entrelaçant doucement ses doigts avec ceux de son camarade. C'était étrange...il n'avait jamais tenu la main de personne jusqu'ici. Et étrangement, il se sentit tout de suite rassuré. Il avait beaucoup de mal à l'admettre, mais la présence de Kyllian à ses côtés le rassurait et c'était très probablement le cas depuis leur toute première rencontre, même s'il s'était totalement braqué à l'époque. Il avait d'ailleurs toujours du mal à comprendre pourquoi il voulait l'aider. Du moins, jusqu'à ce que le jeune homme lui confie qu'il avait été anorexique avant. Cette révélation laissa Alex sans voix. Il se contenta de fixer Kyllian avec des yeux surpris avant de détourner de nouveau le regard pour fixer le sol. Il n'était pas à l'aise avec ce genre de choses.

Comment ça avait commencé ? Finalement, les raisons pouvaient sembler un peu absurdes vues de l'extérieur. C'était un schéma des plus classiques, après tout. Mais cet épisode de sa vie l'avait profondément marqué, traumatisé, détruit. Comment s'épanouir quand toute une classe et une partie de l'école s'acharnait sur vous ? Quand on n'était qu'un enfant, ça laissait clairement des traces.

"Je déteste les infirmiers et les types dans leur genre. C'est toi ou personne."

Il les détestait tous. Et il voulait éviter d'avoir recours à leurs services autant que possible. L'aide de Kyllian serait suffisante. Du moins, il l'espérait. C'était déjà assez dur à accepter comme ça.
Et puis, le jeune homme lui en demanda plus sur sa présence ici, persuadé qu'il n'avait pas de casier. Il était vrai que comparé à certaines personnes ici, les délits qu'il avait commis étaient minimes, mais il avait quand même subi une arrestation et il avait fait du mal à d'autres. Un triste sourire se dessina un instant sur ses lèvres.

"Je leur ai cassé la gueule à ces enfoirés. Je les ai envoyés à l'hosto. Je les hais toujours. Je serais prêt à recommencer, quitte à retourner en taule."

Oui, enfin, il n'avait passé qu'une seule nuit derrière les barreaux, mais nul doute que la prochaine fois, la justice ne serait pas aussi clémente envers lui.

"C'est pas le tribunal qui m'a envoyé ici, mais ça veut pas dire que j'ai pas de casier. Mais je suis sûr que c'est rien comparé à toi..."

Il avait prononcé ces derniers mots sur un ton plus doux que d'ordinaire et avait même adressé un petit sourire taquin à Kyllian, même si cela ne dura pas bien longtemps. Et tout ce temps, il n'avait pas lâché la main du jeune homme, sans vraiment s'en rendre compte.

"Je dois faire quoi...pour aller mieux ? Comment tu as fait, toi...?"
Kyllian Andrews
avatar

Administrateen © Snide Bitch ♪
☼ Administrateen  ©  Snide Bitch ♪


Prince Kelly.ian ~ Like A Bitch.
Masculin Sadique

Surnom Surnom : Barbie, Kelly, Kyllie.
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans.
Orientation Orientation : Bisexuel
Admission Admission : 2 ans passés.
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6491

Age Age : 23
Messages Messages : 2431
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Week-end Principalement.

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De la Photographie Du Japon De l'Art Du Rock Des Sushis Des Bonbons De la Vodka De Jack Daniel's Du Poison Des Free Hugs De Teenagers Des Films D'horreur Kyllian a volé le canard en plastique de Wendrax, ahaha ! 30STM TOUJOURS PLUS DE CHOCOLAAAAT !!!

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre.
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t1449-kyllian-andrews-un-fruit-e
MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian] Jeu 3 Jan 2013 - 21:30

"Je déteste les infirmiers et les types dans leur genre. C'est toi ou personne."

Si c'est pas mignon... Quel pauvre petit chat. Ne voudrait-il pas du lait, avec tout ça ? Tes bras autour de son corps immonde ? Tes lèvres trop pâles contre les siennes, contre sa chair dégarnie ? Mais oui ! A tes risques et périls. Pleurnichard... Pleurnichard ! Kyll, roi des emmerdes.
Je fronçais légèrement les sourcils, et je finis par serrer un peu plus fortement mes doigts contre ta main. De caresser le dos de celle-ci avec mon pouce. Pour te rassurer. Pour me rassurer. Pour les calmer. J'étais parfaitement conscient que je n'étais pas seul. Ni même totalement normal. Quand on est payé pour coucher avec son amant, tu m'diras ! J'étais crispé. Mais j'avais grandis avec eux. Avec ces voix... Mais c'était plus que ça, je le savais. Je savais ce qu'ils voulaient, et je savais qu'ils l'obtiendraient toujours. Et puis je me concentrais sur ta voix. Calme. Je t'écoutais me répondre.

C'est vrai. On déteste tous les infirmiers. On déteste tous les hopitaux. Ca sent le désinfectant, une ambiance presque macabre y traîne. Ce sont les âmes et les esprits des morts qui flottent dans les airs, nous traversent et nous tétanisent. Ils accélèrent nos pouls, et nous rend soucieux, méfiants. L'hopital, c'est apport de mauvaises nouvelles. Sauf quand on nous sauve, juste pour quelques jours de plus. Jusqu'à ce que l'on se fasse percuter par une voiture. Qu'on boit et fume trop. Jusqu'à ce que l'on avale son chewing-gum pendant une séance de sport. Jusqu'à cette délicieuse b*** étouffante au fond de ta gorge.. Frisson.

Je n'aime les hôpitaux, pas plus que les autres personnes. Je n'aime pas les murs blancs. Cette odeur aussi. Mais pourtant, y a des personnes qui nous y aident souvent. Et puis y a eût Ludovic, cet infirmier un peu trop dingue. Presque un canular qu'il porte cette blouse. Mais il m'avait aidé. Peut-être bien que j'avais trop attiré son attention. Avec un cul pareil, tu m'diras, toutes les q****s en chaleur sont attirées.

Inspire plus fort.

Je reposais mon regard sur toi. J’aperçus ce sourire. Si tu savais... Tout le mal que j'ai pu faire. Si tu savais... Ce qu'on a pu me faire faire. Mais j'étais le seul acteur de ma vie. Je n'étais pas fier de mes décisions. Et à présent j'étais ici. Je souriais vaguement en repensant à l'une de ces longues et fines cicatrices sur mon poignet, dissimulées par mes bracelets, mes manches. Tu aurais peur. Tu auras honte. Tu aurais pitié. Tu serais dégouté. Tu lâcherais fort probablement ma main très vite. Comme les autres. Ouais. Ouais, tu avais raison. C'était tellement peu face aux autres. Face à moi. Face à nous.

"Je dois faire quoi...pour aller mieux ? Comment tu as fait, toi...?"

Je me redressais à peine, et puis fronçais les sourcils. Mon regard se détourna de toi. Mais je caressais toujours ta main. Tu crois que t'y verras quelque chose de particulier par là ? Je prenais toujours mon temps pour répondre. Trop de temps. Mais je soufflais de cette voix douce :

« Cessez de pensez que je ferais tout pour toi. De penser que l'on sera toujours derrière toi pour surveiller si tu bouffes correctement.... Après, il faut développer une nouvelle relation avec la nourriture. De comprendre que c'est essentiel. De... D'avoir envie de.. D'aller mieux... »

Et ma voix se brisa. Je me tus. Je n'avais pas fini de parler. Mais formuler tout cela à voix haute... C'était... Dur. Difficile. As-tu envie d'aller mieux, Alex ? Moi, je n'en sais rien. Parfois. Par moment. Mais pas actuellement. Je souriais faiblement et termina après un petit blanc :

« D'accepter de manger. Moi c'est... L'infirmier qui m'a aidé. J'étais vraiment insupportable. Je ne mangeais pas, je refusais... J'y suis aller, jusqu'à lui vomir dessus pour qu'il arrête de s'acharner sur moi... Mais au final... »

C'était de ça dont j'avais besoin. D'avoir quelqu'un pour moi. D'avoir quelqu'un qui se préoccupait de moi. Qui y veillait. Qui me sermonnait, me grondait lorsque je ne faisais pas ce qu'il fallait. Sûrement qu'au fond, j'avais envie à ce moment là de faire ce qu'il me disait de faire, juste pour le remercier. Et puis sûrement que la fierté, les habitudes, les peurs, n'en avaient pas envie, elles.

« Il avait raison. »

Je souriais faiblement en reposant mon regard sur toi.

_________________________
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contemplations [pv Kyllian]

Contemplations [pv Kyllian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» "La vidéo qui réveille^^"
» « Une erreur.. pas deux » - Morgan ?
» De battre mon coeur....[ Kyllian][Terminé]
» Les liens du sang
» Une terrible erreur... [PV Ethan, Roëric ? Kyllian ?]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: ► Observatoire-