AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella]

Leonardo Palazzo
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


« Why create when it wil only be destroyed ?
Why cling to life, knowing that you have to die ? »


Masculin Buggante

Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuel
Admission Admission : 12/12/2012
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1801

Age Age : 24
Messages Messages : 13
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Un peu tout le temps

RP' RP' : Alone in the dark : En cours.

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 7
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2233-leonardo-palazzo
MessageSujet: Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella] Mar 22 Jan 2013 - 18:07

Cela faisait maintenant un mois que Leonardo avait rejoint l'institut. On l'avait mis ici pour qu'il change, pour l'aider à s'intégrer, mais pour le moment il n'en avait pas cette impression. Il parlait toujours aussi peu, avait toujours envie qu'on le laisse tranquille et détruisait toujours des choses dans le dos de la sécurité. Bien sur il était un peu plus encadré, mais au final ça ne changeait rien pour lui, c'est pas les quelques gardes qui l’engueulaient et les quelques psychologues qui essayaient de le comprendre qui allaient le faire changer,

Le gros problème de l'institut était que les pensionnaires n'avaient pas leur propre chambres, du coup ils se retrouvaient dans des dortoirs de parfois huit personnes. Pour le moment l'italien avait de la chance, ils n'étaient que deux. Mais deux c'était déjà un de trop pour lui, il préférait vraiment être seul, et le dortoir risquait de se remplir. Il lui fallait donc trouver un lieu où il pourrait être seul et tranquille. Un lieu calme ou personne ne viendrait le déranger. Après tout il était coincé ici pour au moins deux ans, alors autant trouver l'endroit idéal pour passer son temps.

L'adolescent avait entendu parler de plusieurs endroits où les étudiants aller pour échapper aux membres du personnel. Il y avait le toit, idéal pour être en harmonie avec la nature, et entendre les sons qu'elle produit. Il y avait les sous-sols, dont les coins sombres permettaient de se cacher aux yeux de la sécurité. Certains parler même d'aller se cacher à l'auditorium de la salle de théâtre, mais Leonardo n'en comprit pas l’intérêt. Seulement voilà un gros problème se posait, si tout le monde parlait de ces cachettes, il n'allait sûrement pas y être tranquille, vu que plusieurs pensionnaires y allaient. Il fallait donc trouver un endroit où personne n'allait, un endroit où il serait vraiment tranquille.

Leonardo avait cherché un peu partout dans le bâtiment, toujours en marchant tête baissée comme à son habitude, et il avait finit par trouver la bibliothèque de l'institut. Les bibliothèques était souvent un lieu dédié au calme et à l'apprentissage. Il se foutait des livres qu'il pourrait trouver à l'intérieur, mais au moins c'était censé être calme, et donc c'était le lieu idéal pour être seul, surtout qu'il doutait qu'elle soit très fréquenté.

Il avait fini par trouver un coin dans la bibliothèque ou personne ne passait, c'était tout au fond, dans un coin un peu sombre. Là-bas il était tranquille, il n'avait jamais vu personne l'emmerder, et il pouvait rester des heures à ne rien faire dans ce coin. De temps en temps il brûlait des choses ici, mais toujours suffisamment petites pour ne pas être repéré. Il volait même parfois des livres pour les brûler dehors.

Leonardo était un habitué maintenant. Aujourd'hui comme à son habitude il était assis par terre, adossé contre le mur dans son coin. A ses pieds se trouvait un petit tas de cendres, il s'était amusé à brûler la feuille d'avertissement qu'il avait reçu de la part d'un surveillant, pour une bouteille qu'il avait cassé. Qu'est ce que ça pouvait lui faire, il s'en foutait que les éclats de verre aurait pu blesser un autre. Au pire il serait mort, c'est comme ça la vie, c'est fragile. Alors que le papier venait de se consumer, l'italien regardait fixement la flamme qui sortait de son briquet. Il trouvait cette flamme magnifique, ses couleurs la façon dont elle ondule. Il pourrait rester des heures à la regarder.



Spoiler:
 


Dernière édition par Leonardo Palazzo le Sam 26 Jan 2013 - 2:52, édité 1 fois
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6964

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: http://www.youtube.com/watch?v=Ee_uujKuJMI Jeu 24 Jan 2013 - 21:45

[HRP : T'inquiète, ça va venir ;p]

Comment vous dire.

Alors que la danseuse faisait du charme du haut de son rectangle de ferraille et de plastique le T.O.C.é du coin de bibliothèque, Luca Cantarella dit Lulu s'installait entre les rayons avec la discrétion de son chat qui trainaient certainement derrière un mur de l'institut pour profiter du chauffage. C'est à dire avec souplesse, en silence, dans une grande furtivité... Mais avec une signature visuelle immanquable. Comme Râ était visible à trente mètres de distance avec sa fourrure orange, Lulu et sa mèche rouge, son Marcel plein de taches de peintures et son jean déchiré ne lui permettait pas de faire profil bas.

Heureusement pour lui, la bibliothèque ne dit rien. Une fois de plus, merci à elle. Il faudra penser à la remercier d'une petite sucrerie. Un pas dans les rayons, parmi les S... Lulu avait beau y vivre depuis quatre ans, ce lieu avait des secrets dont seuls ces ivres étaient témoins. Comme les amours de certains résidents. Oui, parmi ces murs où il vit, vibre et se cache, il y avait des choses qu'il ne savait pas, et ne saurait jamais.
Entre Shade et Shakspeare. Non, Lulu, tu ne saura jamais ce qui s'est passé, entre Shade et Shakespeare. Mais ce que tu sais, c'est que ces derniers temps, les secrets avaient été interdits.

Et que tu voulais que certains secrets en restent. Pour toujours. Alors fuck les gentils treillis.

Moon avait raison. Mille fois, elle avait raison. Si on veut des liberté, il vaut mieux trouver des espaces dans le cadre. Il valait mieux ne pas se faire remarquer. Il valait mieux rentrer sagement dans le moule, et y trouver une respiration. Mais Lulu avait déjà renoncé à pas mal d'espace avant que ces cons arrive. Alors, non, plutôt que de chialer dans les bras de Dray qui n'y était plus, Lulu avait décidé que Moon pourrait se faire discrète autant qu'elle voudrait. Mais il allait l'aider. En devenant tellement visible qu'il prendrait toute la place, dans le champs visuel de ces détracteurs de bonheur de paumé.

Les gens passent devant la porte de la bibliothèque. les gens, ce sont les éducs. ceux qui essayent désespérément de convaincre Lulu que c'est pas en foutant une m*rde pas possible et en fuyant qu'il allait récupérer ses effets personnels. Mais Lulu était ainsi. Anarchiste endormi qu'il ne fallait pas réveiller.

Alors quand ils passent en pensant que le foutoir à bouquins est trop calme pour enfermer une furie comme lui, il leur adresse un bras derrière les rayonnages et se retourne en mettant les mains dans le poches. Il se sort une sucette (c'est pas une Holly, mais les temps sont durs) l'enfourne dans sa bouche, profite de sa dose de glucide les yeux fermé et se mets à déambuler, de plus en plus profondément entre les rayonnages. La lecture ? Il a eu une période. Enfin, Lucy a eu une période. Mais là, tout de suite, c'était pas sa priorité du jour.

Aller, on va se poser, tranquille, là où il n'y a personne pour...

Alors que la danseuse faisait du charme du haut de son rectangle de ferraille et de plastique le T.O.C.é du coin de bibliothèque, Luca Cantarella dit Lulu abaissait son visage balafré et ses yeux vairons à la hauteur des siens, un bâtonnet blanc sortant de sa bouche. Sa mèche rouge tomba dangereusement près de la flamme, et son regard mort sans la trace d'un sourire à venir s'adressa directement au névrosé de la destruction, plus anarchiste que lui encore.


"T'as pas peur de nous cramer un truc là ?"

Ton air paumé de psychopathe me débecte. j'en ai trop vu se balader entre ces murs, de psychopathes. Et la balade continue. La ballade continue. Bande de malades, on s'évertue, mais rien à battre, maman tortue. tu t'es faites tracée par tes ados qui n'aiment plus manger de la salade. Dans ta tête non plus, ça va plus très bien, mauvaise herbe.

"Jamais vu ta gueule. Tu sors d'où ?"

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Leonardo Palazzo
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


« Why create when it wil only be destroyed ?
Why cling to life, knowing that you have to die ? »


Masculin Buggante

Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuel
Admission Admission : 12/12/2012
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1801

Age Age : 24
Messages Messages : 13
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Un peu tout le temps

RP' RP' : Alone in the dark : En cours.

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 7
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2233-leonardo-palazzo
MessageSujet: Re: Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella] Sam 26 Jan 2013 - 16:04

Pourquoi ? Pourquoi à chaque fois qu'il voulait être seul il fallait qu'on le dérange ? Pourquoi à chaque fois qu'il voulait être tranquille quelqu'un venait lui parler ? Leonardo détestait ça. Sérieusement à chaque fois qu'il pensait avoir trouver un endroit tranquille il fallait toujours que quelqu'un finisse par le trouver, et détruise tout l’intérêt de cet endroit. Et généralement ça se finit toujours mal entre la personne qui vient l'emmerder et l'italien. N'y avait-il donc aucun lieu où il était tranquille ? A la limite si il pouvait avoir sa propre chambre et non un dortoir, mais même avec ça il ne serait pas tranquille, car c'est les surveillants qui viendraient l'emmerder, tout comme ses parents adoptifs le faisaient avant qu'il ne débarque dans cet institut.

Et qui c'est qui venait l'emmerder cette fois ? A peu près le même type de personne que d'habitude. Dans le cas présent c'était un mec, avec une coiffure de pseudo-anarchiste, le genre de vandale habillé un peu comme des punks, c'est ce que disait sa tenue du moins et surtout cette mèche rouge ridicule. Une sucette en bouche, simple gourmandise où essayait-il de ce donner un genre ? L'italien ne comprendrait jamais ce qu'avait les jeunes à vouloir se donner une apparence, un look comme il disait tous. Les plus stupides affirmait que c'était la mode, et que ceux qui suivaient pas la mode était des crétins, mais la plupart faisait ça juste pour se donner un genre, pour faire croire qu'ils sont quelque chose qu'ils ne sont pas du tout. Leonardo détestait faire ça, pour lui l'apparence n'avait aucune raison de mériter son attention, lui il voulait juste avoir des vêtements qui ne le gênaient pas. Mais la capuche sur sa tête n'était pas une façon de faire attention à son apparence ? Il la mettait pour qu'on ne voit pas son visage, c'était pratique dans certains cas, mais mine de rie c'était aussi une façon de faire attention à soi, même si il est le premier à dire le contraire.

En tout cas ce pseudo-anarchiste-punk semblait tout faire pour emmerder l'italien. Que ce soit dans la façon de le regarder ou dans sa façon de lui parler. Même sa stupide mèche rouge proche de la flamme il la voyait comme une provocation. Il aurait voulu lever la main là, pour faire disparaître ce stupide bout de cheveux qui n'était là que pour donner un style, mais c'était le genre de geste qui lui apporterait beaucoup de problèmes, et ce serait encore plus chiant qu'autre chose au final. "T'as pas peur de nous cramer un truc là ?" Oh Leonardo avait déjà la réponse toute faite en tête. Toute chose qui a un jour été créé est voué à être détruite dans un futur plus ou moins proche, que l'italien le fasse brûler, même par accident, ne changerait rien, son existence aurait été complète, création puis destruction. La seule chose qui aurait changé, c'est la satisfaction du pyromane d'avoir été la personne qui a détruit la chose. Oh Leonardo aurait pu lui dire ça à la mèche rouge, mais il ne dit rien, il se contentait de fixer la flamme, sans lui porter attention.


- Jamais vu ta gueule. Tu sors d'où ?

À ce moment là, l'italien fit disparaître la flamme de son briquet et tourna enfin la tête pour regarder celui qui venait le déranger, pour le regarder droit dans les yeux, face à face. Ces yeux jaunes lui lancèrent un regard noir, le genre de regard qui montrait clairement que la personne a qui il était adressé était chiante, et qui invitait cette même personne à partir. Qu'est ce que ça pouvait lui foutre à ce gars d'où venait Leonardo et qui il était ? Ça lui apporterait quoi dans la vie, de toute l'italien avait bien l'intention de ne jamais le revoir. Mais au cas où il n'aurait pas compris la signification du regard de l'encapuchonné, ce dernier lui répondit sèchement :


- Qui je suis importe peu, tu ne m'a jamais vu et tu ne me reverras sûrement jamais. Maintenant dégages et fout moi la paix.


Leonardo regarda à nouveau en avant, en espérant que la mèche rouge s'en aille et ne revienne jamais. Il tenta de rallumer la flamme de son briquet, une fois, deux fois, la troisième fut la bonne. Il fixait de nouveau cette petite flamme qui se balançait de gauche à droite. Il avait envie de cramer un truc tout d'un coup, le fait qu'il n'est pas brûlé la mèche de l'emmerdeur, le fait qu'il avait besoin de décompresser, et surtout le fait qu'il avait besoin de détruire. Il fallait qu'il trouve un truc à faire disparaître, à transformer en un petit tas de cendres qui allait facilement disparaître, mais quoi ? Qu'est ce qu'il pouvait faire cramer ici à part des livres ?
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6964

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: http://www.youtube.com/watch?v=aS1SGkWoHec Sam 26 Jan 2013 - 16:55

Le visage de Luca se durcit. Complètement. Derrières les fibres rouges, l’œil de chat scrute farouchement le visage couvert. Son visage est stoïque, patibulaire à côté de l'air blasé et tranquille qui l'animait plus tôt. Une, deux trois, la flamme se rallume, le fasciné reprends sa séance d'hypnose, et Lulu d'un geste sec referme le briquet.

"Hé. J't'ai rien fais, t'es pas obligé de m'aboyer dessus pour me dire que t'as pas besoin de compagnie."

Luca chipe le briquet entre ses doigts, se redresse et tourne le dos au nouveau venu en mettant une main dans la poche et en examinant l'objet. À qui l'avait-on piqué celui-ci ? Les clopes étant devenues interdites depuis quelques mois, difficile de faire passer l'objet pour une allumeur de feu d'artifice auprès des éducateurs. Il cachait bien ses affaires.... ou l'avait chipé récemment. Qui... Qui a encore le droit de fumer ici... Qui s'en donne encore le droit....

Une araignée et une guêpe ?


"Si tu parles à personne, tu vas juste être classé cas désespéré dans les papiers de l’institut. On va rien faire pour toi."

Il lève le briquet à la lumière de la fenêtre, le fait tourner entre ses doigts et le fout dans sa poche. Vieux réflexe de pickpocket. Comme si de rien n'était, il fait mine de repartir, un air courroucé contre quelqu'un là-haut plaqué au visage en changeant la sucette de côté.

"Vas si t'as envie, c'est pas mon problème. À toi de savoir si tu peux supporter l’indifférence. Treillis ou pas, ce sera toujours le même problème ici."

Oui peu importe. Peu importe que Teenagers soit un nomansland ou un pensionnat militaire pour cas désespérés. Il n'y aurait jamais que l’impuissance, indifférence des adultes sur les jeunes qui ont perdu contact avec le monde. Ils ne sauront jamais changer le monde pour que ces criminels latents puisse vivre heureux avec d'autres. Ils ne peuvent que les enfermer le temps que ça se calme dans leur tête. Et ils se doivent d'être indifférents. À nos rages, à nos hurlements, à nos pleurs, à notre haine, à nos silences. Puis avant de passer le rayonnage, il se tourne vers l'encapuchonné et lui lance un sourire rayonnant :

"Tu vas voir, la première semaine est grave emmerdante, mais tu vas te faire un max de potes."

Puis il passa au rayon suivant, le briquet dans la poche. Comme si c'était normal. Et chercha un bouquin quelconque à feuilleter. À travers les rayonnages, Lulu n'était aux yeux des résidents de longue date que la petite furie qui ne sait pas se fringuer, et qui n'a jamais cherché à être regardable. Désirable. Lulu avait bien tenté de ressembler à autre chose, mais les treillis ont débarqué, et le vandale avec. Alors peu importe les fringues sales, les jeans usés, ses accessoires pseudo-punk piqués à il ne savait même plus qui. La mèche rouge, c'était juste un souvenir. Entre les espaces des étages, entre les places vides des livres, il y avait juste Lulu qui cherchait de quoi regarder des pages sans lire.

Non, Lulu n'était jamais qu'une petite frappe qui faisait ce qu'il voulait quand ça lui chantait. Et mieux que personne il savait que la solitude ne devait jamais durer à Teenagers, à moins de vouloir finir complètement fou.

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Leonardo Palazzo
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


« Why create when it wil only be destroyed ?
Why cling to life, knowing that you have to die ? »


Masculin Buggante

Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuel
Admission Admission : 12/12/2012
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1801

Age Age : 24
Messages Messages : 13
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Un peu tout le temps

RP' RP' : Alone in the dark : En cours.

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 7
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2233-leonardo-palazzo
MessageSujet: Re: Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella] Mar 29 Jan 2013 - 3:12

La flamme s'éteignait, brusquement, le pseudo-punk l'avait éteint. Leonardo ne put retenir un soupir, sérieusement c'était quoi son problème à celui-là ? Il avait demandé à être tranquille, alors pourquoi l'autre restait planté là ? Il ne comprenait pas le français ? En plus il fallait qu'il beugle, c'était particulièrement pénible, surtout pour l'italien qui aimait le silence et le calme. Pourquoi quand il demandait à être tranquille on l'écoutait jamais ? Qu'est ce qu'ils avaient tous à se mêler de sa vie en pensant résoudre ses problèmes ?

Et en plus maintenant il lui prenait son briquet ? Ok c'était définitif, ce gars là était un chieur, et là c'était la goutte d'eau de trop, pas celle qui faisait déborder le vase, car si on représentait Leonardo par un vase il serait fissuré de partout, et de toute façon c'était ridicule de vouloir représenter les gens par des vases, mais juste celle de trop. Il en avait chié pour réussir à le garder ce briquet, il l'avait caché depuis son arrivée, et ne l'avait sorti que quand il était seul, de façon à ce que personne ne le lui prenne. Et ce type là se permettait de le lui prendre, comme ça, sans raison. Il pouvait toujours aller se faire sodomiser avec un cactus. Et tandis qu'il s'éloignait avec son briquet, Leonardo se leva tout aussi brusquement que la flamme avait disparu.

Et ça n'allait pas en mieux, maintenant il se permettait de lui faire la moral ? Non mais sérieux c'était qui ce gars là ? Un psy ? Pourquoi il se mêlait de sa vie maintenant ? Qu'on fasse rien pour lui ? Ça l'arrangeait ! Supporter l'indifférence ? Il l'a supportait déjà depuis bien longtemps, alors qu'il doive la supporter jusqu'à ce qu'il quitte cet endroit ne change rien ! Mais surtout il parlait de se faire des amis. Des amis ? Quelle bonne blague ! Voila certainement la chose la plus stupide qui existait ! L'amitié... L'amour... Tout cela ne servait à rien ! Pourquoi s'accrocher à quelqu'un qui pouvait disparaître aussi facilement ?

Oh oui... La perte de ses parents était une plaie qui n'avait jamais guéri, et qui ne guérirait peut-être jamais. Comment peut-on aimer quand ses parents sont morts d'un coup comme ça ?

Ce gars-là l'avait vraiment énerver, Leonardo sentait ses pulsions se faire de plus en plus forte, il fallait qu'il casse un truc, il fallait qu'il détruise. Détruire ça l'aidait à se sentir bien. Qu'est ce qu'il pouvait bien détruire ici ? Une étagère ? Oh oui, il pourrait la faire tomber sur cette espèce de petit enfoiré, comme ça il s'en prendra plein la gueule ! Non ! Non, c'était trop visible... Il pouvait brûler un livre, c'était bien ça, il suffisait qu'il prenne son briquet... Son briquet ? Où était-il ? Ah oui ! C'était l'autre qui l'avait... Il fallait qu'il le récupère. Et il fallait qu'il explique sa façon de penser à ce pseudo-punk. D'un geste, l'italien le retourna et lui plaqua l'épaule contre le meuble de la bibliothèque. Se retenir ? Pas la peine il l'avait cherché, de toute il n'était pas en état de se retenir. En temps normal il se serait servit de sa carrure pour le menacer et pour qu'il le laisse tranquille, mais là il en avait trop entendu. Et ses pulsions lui permettait pas de se retenir.

- C'est bon tu as fini ton sermon ? Alors écoutes moi bien tête de punk, tu ne connais rien de ma vie, alors je ne te permet pas de me dire ce que je suis censé faire ! Tu disais qu'on ne ferait rien pour moi ? Tant mieux ! Au moins on me foutra la paix, et on ne me fera pas chier en tentant de ''m'intégrer'' ! Tout ce que je veux moi c'est être tranquille ! Tu sais ? Être tranquille. C'est ce que j'étais avant que tu viennes me faire chier !

Il respira un instant, appuyant la pression sur l'épaule de son auditeur, bien que celui-ci n'avait pas d'autre choix que de l'écouter.

- Tu parlais de me faire des amis ? Écoutes-moi bien, je ne te le dirais qu'une fois... Je ne vois pas pourquoi je m'attacherais à une chose aussi fragile qu'un être vivant ! Pourquoi s'attacher à la vie de quelque chose destinée à disparaître ? Il n'y a rien de plus fragile que la vie, et elle peut s'en aller bien trop facilement pour que ce soit une bonne chose. Regardes toi, une bibliothèque qui te tombe dessus, un arrêt cardiaque, une balle dans la tête et boum ! Ta vie s'efface, et tout trace de ton existence s'envole. En fait, ce serait comme si tu n'avais jamais existé.

Au moment de dire ''Boum !'', Leonardo avait donné une pichenette sur le front de l'autre type. Pas le genre de pichenette amicale non, plus celle que l'on fait sans se retenir, mais que l'on fait pour éviter de s'attirer des ennuies. Après ça l'italien le relâcha enfin. Cependant cela ne lui suffisait pas, ses pulsions n'étaient pas calmées, il fallait qu'il détruise. Pour cela il fallait qu'il récupère son briquet, cela lui permettait de calmer ses pulsions sans faire trop de dégâts. Tendant la main vers celui qui le dérangeait, Leonardo dit d'une voix un poil plus calme :

- Mon briquet.




[HRP] Désolé si c'est mal écrit, j'ai tenté un truc, je suis pas sur que ce soit super bien en fait ^^'
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6964

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: Re: Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella] Sam 9 Fév 2013 - 23:24

Regard mauvais, acide, amer. Dégoût.

Il y avait du mépris dans ces mots. Du mépris pour lui. Du mépris personnel. Et puis le mépris que lui-même avait eu pour la monde entier à son entrée à Teenagers. Tu te souviens, Luca ? Le jour où tu es arrivé au dortoir et que tu a cassé la vitre de ta chambre pour te jeter du haut du premier étage. Il y a Dray qui t'a pris dans ses bras, et t'a gentiment dit que tout irait bien. Ce fut ton premier amour. la première personne que ta a admiré.

Tu n'es pas Dray. Et ce malade qui t'expose sa théorie de l'Humanité perdue, ce n'est pas toi. Il te fout une pichenette sur le front, te regarde de haut.

Il croit t'apprendre quelque chose peut-être ?


D'où tu crois pouvoir de faire ça, bonhomme ?

J'ai peur.


Éclat de rire. Il n'entend pas la bibliothécaire soupirer d'exaspération. En fait, les mots du jeune homme qui le met dos au mur en tous les sens du termes lui paraissent d'une absurdité extraordinaire. Sorti d'un livre. Sorti trop de fois.
Trop souvent de la bouche des autres résidents.


J'ai peur de ces yeux-là.

Mais il continue de rire, sa mèche sanguine coulant sur son oeil d'animal, le crâne dodelinant vers l'arrière comme pour se tordre le cou à lui-même.

"T'es vraiment un cas toi ! Un grand malade de plus ! Jamais vu quelqu'un d'aussi taré ! Et pourtant j'en ai vu passer !"

Il ouvre les bras, avec un grand sourire, et des yeux en feux. Curieux mélange de sarcasme, de moquerie, de pitié, de compassion écrabouillée par la raison.

Et de peur. J'ai peur. Ce type est capable de faire du mal.

"Bienvenu chez les fous ! Tu te crois extraordinaire ?"

La bibliothécaire menace d'un toussotement autoritaire. Lulu se souvient du pourquoi de sa présence dans l'antre du silence. Il baisse d'un ton alors que son regard se plante dans celui du nouveau résident. Sa lèvre tremble. Impossible de savoir si c'est d'une envie de mouiller son jean ou parce que la situation lui parait risible à mourir. Il y a comme un air de mépris encore plus dur et encore plus profond dans ses lèvres étirées.

Tu ne vas pas bien dans ta tête non plus Lulu. Tu ne vas même pas bien du tout.


"Je sais pas d'où tu sors, mais je sais qu'ici, c'est pas vraiment ton bled."

Il glisse les mains dans ses poches, et de la droite ressort le briquet, l'allume, le regarde, l'éteint.
Le tend, le reprend. Il saute d'une main à l'autre derrière son dos.
Sourire mauvais.


Tu le veux ? Et bien tu l'auras pas.

J'ai peur de ces gens-là. Ces gens-là peuvent faire du mal.

Réveilles-toi Lucy. Tu ne dois pas montrer à ce petit c** que tu as peur. Tu ne dois pas lui montrer à quel point tu sais de quoi un mec désespéré est capable. Joue au petit c**, joue à celui qui est normal, plus normal qu'eux. Fais-lui sentir son décalage. Et fais-lui sentir qu'il n'a aucun pouvoir sur toi.

Mais j'ai peur Luca, j'ai peur, m*rde ! Comme si c'était déjà pas assez de m'enfuir pour ne pas me faire botter le cul par le major, j'ai vraiment besoin de me faire un ennemi de plus ? Je déc****. Je déc**** grave.

Un ennemi ? Tu rigoles ? Ce sera ton ennemi si il sait. Tant qu'il ne sais pas, il ne peux rien contre toi. C'est ta seule défense Lucy. Alors fonce. Nargue-le.

J'ai peur.
Il n'a pas à le savoir.

"La notion de propriété, ça n'existe pas ici. Rentre-toi ça dans le crâne."

Tout dans ton oeil vert, tu joues tout dans cet oeil pour bien voir les siens. Et maintenant que tu y regarde de plus près, vous en avez presque la même couleur.

L'ambre qui porte malheur.


Tu as les yeux de quelqu'un qui peut me blesser
Pas forcément par plaisir mais par nécessité.
Tu as le regard de ceux qui ont abandonné
Ta raison semble depuis longtemps avoir dérapé.
Tu sembles désespéré.
Tu ne l'es pas.
Tu as trouvé un ordre du monde qui ne convient qu'à toi.
Tu pourrais sans doute me tuer.
Après tout, j'en sais quoi ?
Tu peux bien aligner des cadavres si tu peux faire tomber des gravas.

J'ai été aussi dangereux que toi.
Mais on m'a volé mes crocs.
Ils avaient des treillis et un sourire bienfaiteur.

Spoiler:
 

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Leonardo Palazzo
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


« Why create when it wil only be destroyed ?
Why cling to life, knowing that you have to die ? »


Masculin Buggante

Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuel
Admission Admission : 12/12/2012
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1801

Age Age : 24
Messages Messages : 13
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Un peu tout le temps

RP' RP' : Alone in the dark : En cours.

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 7
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2233-leonardo-palazzo
MessageSujet: Re: Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella] Mar 12 Fév 2013 - 0:38

Détruire...

Fou ? Lui ? Qu'est ce que la folie avait à voir avec le réalisme ? Il n'y avait rien de fou à reconnaître l'inutilité de la vie ou de la création, car c'était quelque chose qui était vrai. Non, ce pseudo-punk devait être totalement stupide, Leonardo n'était pas fou en aucun cas. Même ses pulsions destructrices n'étaient en aucun cas un signe de folie, après tout la plupart des hommes avaient des pulsions sexuelles. Oui chez lui c'était différent, mais la différence n'était pas de la folie, le sexe ça le dégouttait car c'était ce qui permettait de construire la vie, il ne pouvait pas prendre de plaisir dans un acte qui constituait non seulement de créer, mais qui plus est de créer la vie, les deux choses que l'italien détestait le plus. Non l'italien n'était définitivement pas fou...

Détruire.

Selon cet emmerdeur, Leonardo était un cas exceptionnel, le plus grand fou qu'il n'est jamais rencontré et qu'il n'avait pas sa place ici. Oh ce n'était pas ce que pensait certains, pour certains l'italien n'avait rien de fou, après tout tous ceux qui avaient vu un psychologue n'étaient pas fous. C'est ce que fut jugé Leonardo, il avait juste des ''problèmes émotionnels'' selon les spécialistes, mais ces problèmes ne sont jamais réglés au final, sinon il ne serait pas ici. D'ailleurs sa présence ici lui rappelait quelque chose, et il serait bon de prévenir celui qui l'emmerdait, et pour bien lui rappeler qui le dominait autant fixer son œil vert de haut, et de s'approcher de son visage.


- Je te signale que selon certains gens assez bien placé, nous sommes tout les deux ici pour la même raison. Alors si tu penses que je suis un putain de taré, c'est que quelque part tu l'es aussi...

Détruire !


A peine avait-il eu le temps de lui faire part de sa constatation qu'il revoyait son briquet dans les mains du pseudo-anarchiste. Celui-ci s'amusait avec, à l'allumer, puis à le tendre à son propriétaire, qui s'empressa de le reprendre vivement. Mais au moment ou sa main se refermait, il constata qu'il ne tenait rien, il ne tenait que du vide, l'emmerdeur l'avait déjà repris, et il s'amusait à le faire jongler dans son dos. Qu'est ce qu'il cherchait à faire ? Pourquoi s'amusait-il à emmerder Leonardo alors que celui-ci n'avait rien demandé à la base ? Son sourire l’énervait, ses actions l'énervait, son attitude l'énervait, même son visage l'énervait maintenant. Alors comme ça le briquet ne lui appartenait plus ?

DETRUIRE !

Et là c'était trop tard, les pulsions de Leonardo avait pris le dessus. Il n'avait pas décidé de le faire, il n'avait pas spécialement envie de le faire, mais il l'avait fait. Le pseudo-anarchiste s'était retrouvé avec la main de son assaillant dans la figure, la tête plaquée violemment contre le meuble de la bibliothèque. Qu'il soit blessés ou non, Leonardo s'en foutait il ne se contrôlait plus, il avait besoin de détruire quelque chose. Ce n'était pas tellement qu'il voulait détruire un corps humain, mais cela lui permettait de se défouler et surtout de récupérer l'outil de la destruction. Sa main quitta le visage du pseudo-punk pour attraper son col, rapidement rejoint par son autre main, et ensemble elles soulevèrent celui qu'elles tenaient, afin que son visage se retrouve au même niveau que celui de l'italien. Il aurait pu lui dire quelque chose, mais pourquoi parler quand un simple regard voulait tout dire ? Ses yeux jaunes regardaient ceux de celui qu'il tenait avec colère, il cherchait à lui faire comprendre son énervement et sa colère. Dix bonnes secondes passèrent, après cela Leonardo jeta le pseudo-punk à terre, parmi les livres qui avaient quittés la bibliothèque, et en profita pour récupérer son briquet, de force, et le remettre dans sa poche.

Un cri, celle de la bibliothécaire apeurée. Il fallait dire que Leonardo avait fait un peu de grabuge dans cette salle. Il soupira, avec tout ça il serait encore moins tranquille, tout ça à cause de ce petit c**... Heureusement que sa capuche cachait son visage aux yeux de la femme, avec un peu de chance elle ne l'avait pas vu. Il attrapa un livre dans la bibliothèque qu'il comptait brûler pour calmer définitivement ses pulsions, puis toucha du pieds celui qui était la cause de ses problèmes, les deux résidents n'avaient aucun intérêt à rester.

- Eh toi, relèves toi, on ferait mieux de se barrer, J'ai pas envie que d'autres gens viennent m'emmerder perso.
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6964

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: http://www.youtube.com/watch?v=NvBFIXrTWQc&list=FLWsztlRaIcnqq9z_T9g1syw Ven 22 Fév 2013 - 20:54

"Je te signale que selon certains gens assez bien placé, nous sommes tout les deux ici pour la même raison. Alors si tu penses que je suis un putain de taré, c'est que quelque part tu l'es aussi..."

Luca lève les yeux. Sa main sort le briquet avec un air méprisant. Tour de passe-passe. Il a perdu son sourire.

"Je ne me rappelle pas avoir nié ça."

Il le prend par le col. Sa gorge se serre comme un signale, mais ce signal l'auto-détruit. La peur est là, inévitable. Chaque action en détermine une autre. Chaque nerfs effleuré active des paroles et des gestes. Des pensées et des mots. De manière inévitable, minutieusement calculée.

Et l'Univers avait minutieusement calculé que Lulu serait un petit c** et qu'il se prendrait les phalanges de Léonardo.

La balafre se prend une baffe. La mandale le colle au sol.

Deux vandales violents en viennent aux mains.


Fous lui une droite.

Luca.

C'est pas parce qu'il a ces maudits yeux que tu vas être gentil avec lui. Au fond ces yeux jaunes, c'est peut-être des signes de folies. Des prémices de la violence. Je suis une moitié de chat ? c'est un chat tout court. Je suis un chaton qui feule et qui griffe ? Il est un félin de cent kilos. Un coup de patte, et ta tête vole, indifféremment. Pourtant tu peux pas t'en empêcher, Lulu. Tu peux pas. Surtout pas quand il piétines tes côtes avec cet air hautain et supérieur.

"Eh toi, relèves toi, on ferait mieux de se barrer, J'ai pas envie que d'autres gens viennent m'emmerder perso."

Alors tu te relèves sur tes bras et tu te retournes vers l’encapuchonné, à genoux.

"T'en fais pas trop pour ça..."

Et ta jambe pars tendue pour faucher les siennes, dans une parfaite balayette, avant de te remettre sur tes pattes en vitesse en te frottant la mâchoire avec un air dégouté.

"Personne pourra te faire chier autant que moi ici."

Puis il court vers la sortie, profitant de l'éloignement de la bibliothécaire, certainement occupée à pleurer dans les jupes des treillis pour les persuader qu'il fallait définitivement éduquer les résidents ultra-violent... Ou poser sa démission.

Mais avec la tête qui tourne, on ne va ni vite, ni droit. Il y avait plus qu'à prier pour que l'autre chieur soit content avec son briquet et une chute.

Okay, fallait pas y compter. Et alors ?

Déterminisme. Courant philosophique théorisant que chaque action, chaque fait et chaque mouvement n'est issue que d'une réaction en chaine physique, proche du physicalisme. Le fait de penser qu'il est impossible ou possible de penser librement est aussi alors prédéterminé par une suite d'action dans nos neurones, déclenchements d'enzymes et autres réaction chimiques systématiques.

Destin. Voie Inéducable. T'as beau pas y croire Lulu, tu fais quand même tout pour t'enfermer dans cette m*rde, ce cercle vicieux.

Mais rassure-toi, t'es pas toute seule.

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella]

Alone in the dark [Pv Lucy Cantarella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: Archives :: Archives 2013 & Antérieures :: Archives RPG :: Archives RPG 2013-