AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

De nos rue à aujourd'hui via trahison.

Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 7021

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Mar 23 Juil 2013 - 15:45

Cela faisais très longtemps que je n'avais pas rêvé de Y, Stanley et Jordan. Ça faisait un bail que je m'étais pas souvenue d'eux en fait, du soir où ils m'ont abandonné, du bonheur débile qu'on avait partagé.

Ça faisait longtemps que je m'étais pas souvenue du soir où Y et moi, on était assis sur le haut du mur, et où il m'a embrassée. Embrassé dans le sens, il m'a pris dans ses bras, enlacé. À moitié bourré. Son souffle près du miens comme s'il attendait mes lèvres.

Je sais pas trop pourquoi je me souviens de ça. Le muret est loin, et Y doit avoir, quoi... Il doit être majeur maintenant. En pleine possession de ses moyens. Il a peut-être même une copine. Peut-être qu'il a réussi à se sortir de sa m*rde. Peut-être qu'il a trouvé du boulot, qu'il étudie un peu, aussi...

Ouais c'est ça. Cet enfoiré là, étudier ?

Il me faisait rire quand il tentait de résoudre un de mes exos de maths, quand j'avais treize ans. À treize... J'en était à quel programme ? Cinquième, quatrième, troisième... Ça devait être ça. La tête. Bon, Jordan et Stan étaient pas non plus réactif. Ils avaient horreur que je les traitent comme des idiots. J'ai commencé à moins travailler, à moins leur montrer que je savais des choses. Pour les rendre moins mal à l'aise. J'ai fait tellement de choses sous leur influence... Tellement de choses qui ont rendu les Karmel à cran. Tellement de choses qui les ont usés.

C'est sans doute en les rencontrant que j'ai tracé ma route jusqu'ici. Ils m'ont obsédé la première année. Et puis, c'est parti. Finalement j'ai refais mes racines ici. Finalement j'ai vécu encore d'autres chose ici, qui m'ont marqué bien plus fort.

C'est marrant que j'ai oublié comme ça.

Y qui m'embrasse le soir de Noël en haut du mur.

Pourquoi ça me reviens alors que je dors dans les escaliers, allongée dans tout le passage, couverte de peinture ?

Il fait grave chaud, j'aurais du faire un truc avec de l'eau. Mai ça aurait séché trop vite.

Franchement je déc**** parfois. je sais très bien qu'ils vont me retirer ma permission d’aller voir Lucas. Je sais très bien qu'ils vont me surveiller et griller que je garde mon chat. Je sais très bien qu'à ce train là ils me rendront jamais mon canif?. je sais très bien qu'ils vont vraiment finir par m'enfermer. je sais bien que le major va encore me filer une mandale. Et pourtant, je continue de sécher les séances de sport. Je refuse l'intégration. Je refuse tout.

Et puis quand même. Ce serait dommage de laisser inutilisé ce gros pot de peinture de rénovation jaune. Il est bien pétant et horrible en plus. Ça commence à réagir à la chaleur en plus. Et si ça séchait ? Non, non, il fallait bien que quelqu'un le transporte sur la terrasse de la piscine et refasse un peu la couleur du sol.

Sans oublier la pelouse et l'eau. D'ailleurs, la peinture était épaisse et huileuse, donc ça avait du mal à se mélanger. Parfait pour faire bien peur à ces dames. Et de quoi rendre irrécupérable, définitivement, n'importe quel vêtement. Le jaune n'était-il pas formidable ?


Sachant tout cela, Lulu était rentré dans le hall et s'était allongé, mort de chaud et de fatigue, les basques, le jean (volé) et le t-shirt (volé aussi) taché de jaune primaire. Il s'était allongé au milieu des escaliers, le coupant dans sa longueur, et obligeant les passants à marcher pardessus lui. Il s'était endormi en sachant qu'il devrait nettoyer son bordel de toute manière sous peine d'être isolé loin de Kyllian qui était encore porté disparu e la circulation aujourd'hui. Il n'avait qu'une hête, retourner dormir avec lui.

Sans croiser Rose.

Donc, aller le plus vite possible en nettoyant la piscine et sa terrasse.

Donc, être bien reposé lorsque les autres gus en treillis l'attraperaient par la peau des fesses.

En se réveillant, Lulu était envahie de souvenir. La nuit de Noël. La nuit où ils ont mis à sacque le magasin de fringue.

Pourquoi ces souvenirs là ? Elle pensait qu'elle avait tout oublié.

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1878

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Jeu 25 Juil 2013 - 19:39

“Angela Deshwood ?

-C’est Dashwood connard !

répondis je au jeune homme qui venait remettre les lettres dans les dortoirs. Je choppai d’un coup sec l'enveloppe qu’il tenait dans sa main, il se racla la gorge et se contenta de répliquer:

“Herm.. oui voilà pour toi....”

Je lui tournai le dos et me dirigeai vers mon lit sur lequel je m’assis sans tarder. Je regardai l'expéditeur : Mary Russel. Ma mère. Je soupirai alors. Je n’avais aucunement envie de savoir comment elle allait ni ce qu’elle faisait. Cette femme faisait ce qu’elle voulait de sa vie, depuis le temps qu’elle vivait dans son coin et moi dans le mien, c’était qu’après que je sois parti à l’autre bout du monde qu’elle demandait des nouvelles ? n’importe quoi...
je balançai la lettre sur mon coussin et me mis à lire le conte de Cendrillon. Mais encore une fois il y avait du bruit dans ce dortoir n°8. Entre Karmina et Seth qui n’arrêtaient pas de se chamailler et les onomatopées bizarres de Jeremiah, lire s'avérait être une tache difficile à réaliser pleinement et correctement. Et puis Cendrillon cela faisait 6 fois que je lisais, il était bien, j’adorais ce conte mais j’en avais un peu marre tout de même. Je tournai la tête pour regarder la l’enveloppe que j’avais balancer quelques minutes plus tôt, je soupirai.
De toutes façons je pouvais pas lire ici, et il n y avait rien d’autre à faire... Et puis j’allais pas snober cette lettre toute ma vie ! Je posai mon livre, enfilait mes pompes, pris la lettre et sortis en silence sans vraiment que personne ne s’en rendent compte.
Je marchais vite, j’étais agacée. Certes je m'agaçais d’un rien, mais enfin peu importait, j’étais agacé ! Tout en filant entre les couloirs, je lisais la lettre de ma mère que j’avais pas tarder à ouvrir quelques temps plus tôt.

“Chère Angela,

Que s’est il passé pour que nous nous éloignons autant l’une de l’autre ?
Comment as tu pu faire toutes ces choses sans que je ne me doute de rien ?
Qui t’a embarqué dans tout cela ?
Pourquoi ? Quand ça ?
Prenais tu aussi de la drogue ? Angela qu’étais tu devenue ?
Tu me sembles t’être éloigné de moi bien avant que tu prennes cet avion pour rejoindre la Teenagers Institute.
Je m’excuse d’avoir été absente pendant tout ce temps, de ne pas avoir été une bonne mère, j’ai peine à croire que tu faisais partie de ces gens la !
Angela, je n’ai pas su prendre soin des choses et j’ai tout perdu, mais ne m’en veux pas... Ne m'en veux plus de rien, ne me reproche plus de t’avoir empêché de retenir cet homme le jour de tes 8 ans.
J’ai fait des erreurs, je le regrette, mais je suis incapable de changer pour quoi que se soit, alors je t’en pris pardonne moi d’être ce que je suis.
Moi je t’ai déjà pardonné ce que tu as fait. Et tout est prêt pour ton retour, alors ne t’en fais pas...

Depuis combien de temps ne t’ai je pas parlé Angela ?
Encore une fois trop longtemps, cependant, je t’en supplie répond moi... Explique moi tout Angela. Explique moi que je comprenne pourquoi nous nous sommes perdu de vu, que je comprenne ce que tu es devenue, ce que je suis devenue.

I love you...




Mary Russel”


Je fis une grimace et mis la lettre dans la première poubelle qui fut sur mon passage.
Pour l’instant, je ne comptais pas lui répondre.
Mais j’étais gênée, cette femme demandait toujours ce qu’on avait pas envie de lui donner...

Je descendis les marches de l'escalier du hall, en regardant en l’air histoire de trouver des réponses aux mille et une questions qu’avait fait ressurgir la lettre de ma mère.... A travers toutes ces questions je pensais très fort que l’Angleterre me manquait. Ici mon accent devait d’ailleurs écorcher l’oreille de ceux qui m’entendaient parler.
Alors que j’étais perdu dans mes pensés mon pied butta contre quelque chose, ou plutôt me suis je dis en baissant les yeux contre quelqu’un.
Au milieu des marches, il y avait une fille allongée. Les yeux pleins de sommeil comme si elle avait dormi là. Elle avait les yeux vairons, les cheveux coupé courts, une mèche rouge devant le visage, elle était très peu féminine... enfin, c’était l”impression qu’elle me donnait.
J’avais oublié de préciser aussi, qu’elle était couverte de peinture jaune.
Qu’est ce qui avait bien pu lui arriver pour qu’elle se retrouve dans un état pareille ?

Excuse moi je t’avoir cogné. m’excusai je simplement sans expression dans la voix, juste un terrible accent.

Est ce que... ça va ? demandai je curieuse de savoir ce qui arrivait à cette jeune fille.

Je remis en place mes longs cheveux blonds pour mieux la regarder dans les yeux. Dans mon regard il n y avait aucune trace de sévérité, je semblais peut être un peu agacée, mais sans plus.


Dernière édition par Angela Dashwood le Jeu 25 Juil 2013 - 23:34, édité 1 fois
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 7021

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Jeu 25 Juil 2013 - 23:32

Scène interne :

"Non ça va pas, tu m'es rentré dedans espèce de pachyderme aveugle british ! Tu peux pas faire gaffe putain de bordel de m*rde ?"

Ajoutez à cela une fatigue extrême,.
Ajoutez à cela beaucoup de chaleur.
Ajoutez e la lassitude.
Et vous obtenez ....


"Mhrpagrav."

En grognant à moitié et en clignant des yeux, Lulu se redressa sur ses coudes et se recula pour s'adosser )à la rambarde. Son regard fit face à celui de la jeune fille, audiblement et distinctement anglaise, il en était certain, d'un joli vert animal.... Et surtout témoignant d'une agressivité qui ne lui donna pas envie d'être poli avec elle. Blonde aux cheveux long, comme il en avait croisé plein dans l’institut. Avec les oreilles bien percée de partout, et des gestes de jeune femme.

Elle semblait avoir son âge. Peut-être. Par réflexe il se colla le plus possible à la barrière et la regarda en chien de faïence. Ni l'un ni l'autre ne semblaient de bonne humeur, mais elle semblait avoir eu la politesse de s'enquérir de ses nouvelles.

À sa place il ne l'aurait jamais fait.


"Je vais bien, ça va. T'as un problème ?"

Quand bien même il se rendait compte que son attitude n'était satisfaisante pour personne, il ne se priva pas de se monter méfiant. Il passa un main dans ses cheveux et senti la peinture à moitié séchée, gluante sur ses doigts, et s'essuya le visage, grattant pour enlever elle de son visage. derrière la peinture jaune apparaît la brûlure, balafre indélébile, mais désormais indolore. Pourtant elle restait peu agréable à regarder en face.

"J'en ai partout ?"

Luca gratte, gratte, gratte, le dos courbé pour que les petites écailles jaunes de Casimir viennent s'échouer sur les marches. Le mot shampoing mousse progressivement dans son esprit. Avant qu'il ne relève les yeux vers elle. Toujours là. Mignonne, comme d'autre. Avec un air pas aimable et des yeux d'un vert animal. Il n'aurait su dire quoi, comme animal.Pas un chat en tout cas. Les chats étaient plus doux.

"T'en fais pas, dans... dix ou vingt minutes, ils vont me retrouver. T'es nouvelle toi ? Tu viens d’Angleterre ?"

Les derniers mots sont une mauvaise imitation de l'accent européen. Un regard un peu vif et fuyant vers la porte d'entrée. Depuis combien de temps dormait-il ? Où étaient-ils ? Ils savaient que c'était lui. Ils savaient.

"T'as un truc à faire ?"

Le corps et la tête lourde, Luca soupira en laissant sa tête s'encastrer entre les barreaux de la rambarde. Le regard bas pour observer l'autre blonde. Inconnue au bataillon. Qui ne le connaissait pas, ni ne connaissais son signalement. Depuis que les militaires étaient arrivés, les informations et les rumeurs circulaient moins vite. les gens se la fermaient un peu plus. Alors peut-être que c'était normal, peut-être qu'elle n'était pas nouvelle. Mais tout dans sa posture montrait qu'elle venait de débarquer.

Et puis, Lulu était suffisamment bruyant pour que les autres évitent de se planter devant lui pour le regarder fixement, suffisamment connu pour qu'on évite son regard, vert ou ambre, qu'on éviter de fixer sa mèche rouge. Parce que Lulu était le petit vandale indépendant de l'armée du K.O., le petit vandale devenu un poil trop grand, le petit vandale que beaucoup encore pensait être un garçon.


"Ah. Lunami. Lunami Hopkins. Elle te ressemblait un peu."

Puis il ferma les yeux et sembla complètement se désintéressé d'elle. Sembla seulement. Et peut-être pas seulement au fond. Après tout, il fallait bien passer le temps avant que les autres gus n’arrivent.

*Putain t'es c**, pourquoi t'as refais ça au juste ?*


"Comment tu t'appelles, Lunami. Qu'est-ce que t'as fait."

Que puis-je faire à part te faire sentir qu'ici, c'est pas chez toi ?

Car je ne sais pas pour ta mère, ni pour ton père, ni pour tes amis, ni pour personne. Ce que je sais c'est que t'es là parce qu'il y a au moins une personne dans le monde qui ne t'aimais pas. Mais ici c'est chez moi. Pas chez toi. Ici non plus on t'aimeras pas. Peut-être qu'avec toi, je vais passer le temps.

Alors si je me fous un peu de ta gueule, gentiment, tu vas m'en vouloir ?

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1878

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Ven 26 Juil 2013 - 14:53

Après que “bonhomme jaune” ai bougonné quelque chose d’à peine audible, il se redressa et s’appuya contre la rambarde. Enfin cette jeune fille, je crois ? semblait être d’une humeur massacrante, mais par pure politesse puisque je venais de la cogner, je me dis que j’allais m’arrêter quelques instants. Peu de chose m’impressionnait alors peu importait qui était cette fille ou quels délits elle avait commis par le passé. En fait la seule chose qui m’impressionnait quand même devait être le sale caractère de Karmina, ma camarade de dortoir, mais même là il m'impressionnait sans me faire peur, c’était juste l’excessivité que je trouvais rare et donc tellement excessif que impressionnant. Je continuai de regarder cette fille couverte de peinture jaune, c’était à la fois ridicule et curieux. Mais en même temps elle n’avait pas l’air bien...

"Je vais bien, ça va. T'as un problème ?" me lança t elle

je levai un sourcil et ne répondis pas. Je ne savais pas ce qui lui passait par la tête mais parler ainsi même si je venais de la frapper était vraiment mal poli, mais enfin j’étais une fois de plus mal placée pour parler de politesse car quelques minutes plutôt j’avais insulté un pauvre gars juste parce qu’il avait écorché mon nom de famille. Décidément je doutais fort que cet institut fasse quelque chose de bien de moi.
Le fait que la personne en face de moi se mette a se gratter les croûtes de peinture qu’elle avait partout sur le corps me sortit de mes pensés, j'aperçus entre tout ça une grosse cicatrice sur son cou, mais je ne la voyais pas entièrement, elle devait plus grosse encore que ce que je voyais. ça me fit penser que celle en forme de croix faite dans le milieu de mon dos ne partirait pas. Elle avait été tracé à l’époque par le chef de mon gang, c’était pour lui une marque d’appartenance.

"J'en ai partout ?"

je souris en coin de la bouche et croisait les bras en dessous de ma poitrine pour mieux me placer et regarder se gratter bonhomme jaune. C’était amusant elle était vraiment en mode galère et en même temps je ne comprenais toujours pas comment elle en était arrivé là ? bataille de peinture ? nan, elle semblait bien trop solitaire pour jouer avec d’autres personnes. Attaque surprise de peinture par quelqu’un qui ne l’aimait pas ? non, il y aurait au moins des traces de bagarre sur les mains ensuite. Connerie commise par ses soins avec de la peinture jaune ? Ouais, c’était le plus probable. J’en étais d’ailleurs certaine que c’était elle qui avait jouer avec cette peinture et ça, ça n’allait pas plaire aux troufions.

Tu ferais bien de te tirer d’ici lui dis je sachant que je ne lui apprendrais rien.

"T'en fais pas, dans... dix ou vingt minutes, ils vont me retrouver. T'es nouvelle toi ? Tu viens d’Angleterre ?" me répondit elle en essayant de reproduire un accent venu de je ne savais d'où.

Oui dis je simplement n’en n’ayant rien à foutre de si elle se moquait de moi ou si c’était juste une raciste, ça se pouvait ça aussi. Vu son comportement jusque là, si elle était c**** ou raciste ça expliquait tout.

"T'as un truc à faire ?" me demanda t elle en s’encastrant la tête dans les barreaux de la rambarde. Elle me regarda.

Passer le temps. rétorquai je toujours sans expression dans la voix ni sévérité dans le regard, si j’avais l’air mauvais, c’était sûrement à cause de mes yeux de vipère. ce regard lourd et marqué.
Alors que je sortais mon vieil ipod nano de ma poche, signifiant que je m'apprêtais à partir me balader dans l'établissement, bonhomme jaune m’interpella une fois de plus en s’écriant :

"Ah. Lunami. Lunami Hopkins. Elle te ressemblait un peu."

Je la regardai alors sans comprendre, elle semblait être partie dans son monde.. Elle fermait les yeux. Je levai les sourcils, j’étais à la fois étonnée et lassée de cette conversation à un sens. Car elle semblait se foutre royal de ce qu’elle me demandait et puis son attitude était ennuyeuse, limite, je me demandai si c’était la fille en elle même qui était inintéressante ou alors si elle se donnait un genre... Habituée aux manières de Karmina qui m’en mettait plein la vue, bonhomme jaune était devenu lassante et ce pourquoi elle était couverte de peinture ne me fit plus réagir, quand j’en avais marre, j’en avais marre. Alors qu’elle était encore en train de fermer les yeux, je commençai à partir tout en mettant mes oreillettes dans mes oreilles, mais à peine mes oreillettes avaient frôler mes lobes que la jeune fille à l’apparence ma foi très masculine questionna :

"Comment tu t'appelles, Lunami. Qu'est-ce que t'as fait."

je me retournai, et levai encore un sourcil au ciel. Qui était cette Lunami ? Elle avait pris de la drogue ou quoi ? Jamais je n’avais rencontré quelqu’un d’aussi bizarre. et en même temps vu les brochettes de timbrés qu’il y avait ici ça ne m’étonnait pas vraiment.

Ça t'intéresse vraiment ? j’en suis pas sure, mais en Angleterre on a pour coutume d’être polis, alors même si ça t’ai égal je vais me présenter. Je suis Angela Dashwood. Le reste n’a aucune importance.

Je la regardai d’un air un peu agacée, c’est vrai depuis tout à l’heure à quoi jouait elle ? J’avais autre chose à faire que de perdre mon temps avec des gamines ou gamin immatures. Elle avait intérêt de me prouver qu’elle n’était pas tout à fait comme elle le montrait, car jusque là tout ce que j’avais vu d’elle n’était qu’une personne aussi utile qu’une valise sans poignée sur un quai de gare.

Es tu de ces personnes aussi inutiles que désobligeantes ? Je ne sais pas comment tu t’es retrouvé dans un état aussi pitoyable et crois moi je ne parle pas de toute la peinture que tu as sur le corps, à mon avis y a clairement quelque chose dans ton regard qui me dit que t’as un sacré problème. Avec qui ? quoi ? je m’en fou...

Je ne voulais pas lui faire la morale ni quoi que se soit, c’était juste que quand je pensais quelque chose je ne pouvais pas m'empêcher de le dire. Et la j’étais lassée, j’avais juste envie de partir, alors si elle voulait qu’on discute, on discuterait sinon qu’elle me le dise et que je puisse m’en aller sans perdre mon temps.

cela dit, Vas tu t’expliquer ? Qui es tu ? et Qu’est ce qui te prend ?

Je rangeai mon Ipod dans la poche de mon jean et terminai mes mots sur :

Si tu n’as pas envie de me parler ni de t’expliquer à moi, alors dis le moi simplement et avec respect. Je n’ai pas envie de perdre mon temps, et je suppose que toi aussi. Le temps ici sont assez lourd, ne rajoutons pas une couche.

Sur ceci, je plongeai mon regard plus intensément dans le sien. Espérant que ce ne soit pas une gamine ou un gamin immature et dénuer d’intelligence ou d'intérêt. Debout quelques marches plus hautes qu’elle je m’appuyai sur la rambarde avec mon épaule en attente d’une réponse construite qui en vaille la peine.
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 7021

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Ven 26 Juil 2013 - 16:05

Luca se mit à rire. L'habitude faisait qu'elle semblait se moquer d'elle, mais en réalité, c'était assez innocent. Dans les yeux de la mini anarchiste, une lueur morte brillait. Elle fixa la dénommée Dashwood avec un intérêt nouveau.

Elle avait trouvé la personne parfaite pour avoir une conversation. Et ça promettait d'être constructif oui.


"Hey, calme-toi, tu serais pas un peu pète-sec toi ?"

Son comportement et sa suprématie apparente n'arrangeaient vraiment rien aux clichés que Lulu se faisait des Européens. Déjà que la famille de Marguerite en avait gravé une bonne couche... Marguerite, l'autre balafrée gosse de riche de Teenagers. Blonde aussi, jolie comme une femme. Et sa brûlure, plus petite et discute que la sienne, mais aussi indélébile. En plein milieu du visage. Elle était humble, aimable, et Lulu en la revoyant avait tout de suite décidé que son envoie ici relevait de circonstances similaires aux siennes ; ne pas accepter cette suprématie.

Il se tourna vers elle.


"Vas-y. Donne-moi ta définition de personne "inutiles et désobligeante". Dis-moi en quoi ici "les temps sont lourds". Pourquoi tu te plait pas. Avoue tu as juste l'impression d'être entourées d'anomalie et de ne pas leur appartenir. Tu es normale peut-être ? Toi qui est normale et bien élevée, explique au pauvre Américain de base un peu excentrique ce qu'il y a d'étrange en nous.... Et en quoi toi tu es parfaitement normale."

Lulu fouilla sa poche en priant, et soupira de soulagement en sortant une sucette qu'il déballa d'un geste pour la bouger, avant d'en sortir une autre pour la tendre à Angela. Son oeil vert, le seul que sa mèche écarlate ne cachait pas à présent comme un rideau, était clair. Certes mesquin dans le sens où Luca était décidément rêveur face aux illusions que se faisaient les nouveaux arrivants, et à fortiori Angela, sur eux-même, en entrant à Teenagers. Il avait eu les mêmes, alors plutôt que de les mépriser purement et simplement, il comprenait en refrénant son envie de leur sortir "grandit un peu".

"Bienvenue chez toi Angela. Tu es nourrie, logée, et tu vas peut-être même pouvoir te construire une vie sociale si tu fais un peu abstraction de tes préjugés. Tu vas peut-être trouver ça exotique un moment de faire ami-ami avec un pyromane, une suicidaire, un junkie, ou une prostituée. Et puis un jour tu vas finir par trouver ça normal. Pourtant c'est pas dit que tu réussisses à te dire que t'es pareille qu'eux. Et que ceux qui ont un problème..."

Il désigna la porte en faisant rouler sa sucette sur sa langue avec un air très satisfait.

"... Ce sont ceux qui ont peur d'admettre qu'on fait partie de l'humanité, avec nos raisons, nos problèmes, et qui préfèrent faire du composte de nos existences ici."

Il lui lança un sourire et un regard sincère, réellement sincère, qui avec ces mots sonnèrent comme la plus grande et la plus douloureuses des ironies. Pourtant ce n'était pas lui qui rendait ces propos cyniques. Lui l'acceptaient. Avaient fini par l'accepter, comprimant sa colère loin, pour plus tard.


"Crois-le ou non, mais tu fais partie des "junk" qu'ils ont jeté sur le tas de fumier qu'ils considèrent que nous sommes. Et je te préviens. Militaires ou pas, discipline ou pas, ils ne nous considèrent pas comme des humains à part entière."

En continuant de se dépoussiérer, Lulu fini par égrainer la plus grande part de peinture jaune sur sa peau, laissant à découvert sa cicatrice qu'il ne pouvait pas cacher. De toute manière, il était trop fatigué pour angoisser ou y réfléchir. Voyant la blondinette et sa manière de faire, elle ne serait pas assez indiscrète pour lui poser la question. Il retira dans un "pop" sonore sa sucette de sa bouche et l'admira avec la même satisfaction, les coude posé sur un genoux.

"Alors, Angela. Tu permets que je t'appelle Angela ? Dans ta grande noblesse d'âme typiquement anglaise, explique-moi à quoi ça sert d'être poli avec des personnes qui te considèrent de toute manière ou comme un "funking shitty junk", un débris emmerdant dont il faut s'occuper ou se débarrasser, ou comme une adolescente instable potentiellement baisable mais mineure et sans doute ni bien dans sa peau, ni bien dans sa tête."

Il la goba de nouveau et la regarda sans animosité.

"Alors qu'en fait, tu es certainement très fière de ce que tu es, et très bien dans ta peau. Et persuadé que si tu es ici, c'est à cause de deux trois connards. Peut-être même des gens que tu aimaient beaucoup."

Son regard se fit légèrement plus dur, alors qu'il tentait de cerner la blondinette.

"Alors ne nous prends pas de haut, Dashwood, juste sous prétexte qu'on est francs et dégoûtés par ceux qui disent monsieur madame au lieu de "ducon je t'emmerde". T'es juste un cas classique."

Puis il lui sourit à pleine dent et mis les bras derrière la tête.

"Dossier Luca Cantarella. Enchanté, pour vous servir. Je déc****."

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1878

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Jeu 1 Aoû 2013 - 17:48

Elle rit, simplement, elle rit, et s’en suivit des paroles inutiles qui montrait bien qu’elle n’avait rien compris à que je lui avais dit. Soit elle était mal réveillée soit elle était sous l’emprise de substance illicites, impossible d’être autant à côté de la plaque que ça. C’était ennuyeux et agaçant à la fois. Elle racontait en gros que je l’avais pris de haut parce que soit disant moi je me prenais pour une anglaise bien faite, polie et tout le tralala... bref comme on voit les anglais, vieux cliché du bonhomme aux bonnes manières un thé à la main et un monocle à l’oeil droit qui se croit meilleur que tout le monde. “Do you want some tea inferior ?” Elle me dit qu’ici j’allais rencontrer des junkie, des suicidaires et autres... sachant que durant toute ma jeunesse j’avais été entourée de ceux la je soupirai, exaspérée par ses propos. Elle continua à lâcher des choses sans intérêts, toujours à côté de la plaque et puis elle finit enfin son trèèès long discours par :

"Dossier Luca Cantarella. Enchanté, pour vous servir. Je déc****."


Fatiguée d’entendre des conneries, agacée parce que je voulais lui parler de ce qui allait pas chez elle et qu’elle m’avait cassé les couilles, je lui souris gentiment et dis calmement :

“Tu me reproches de juger n’est ce pas...? comme si j’étais venue vers toi une plume aux couleurs du drapeau Anglais dans le cul et que je t’avais pris de haut... Que j’avais pris de haut l’Amerique entière, le monde entier, bref cet établissement ?”

Je remis mes cheveux en place et continuai :

“Ne me reproche rien, si tu fais l’erreur toi même de juger trop vite.”

Si elle avait quelque chose à dire je m’en fichais, j'enchaînai alors sans lui laisser de temps de parole :

“Tu excuseras l’Anglaise d’avoir voulu te parler de ton état en générale. Du fait que tu as l’air mal. Bref sûrement d’avoir voulu t’aider  sans manque de modestie !”

je me raclai la gorge :

“ Des personnes inutiles et désobligeantes, ça court les rues. Si tu te sentais visé, si tu pensais que je parlais des gens ici sauf de moi, alors j’ai raison de ne pas passer une minute de plus avec toi. See you soon Cantarella !”

Sur ceci je remis mes écouteurs dans mes oreilles et descendis les escaliers du hall, je me rappelai dans ma tête que les personnes aussi inutiles que désobligeantes c’était ma mère par exemple. Cette Luca ou ce Luca était juste désobligeant pour le moment.
Sur la chanson Sweet Child Of Mine de Slash chanté Myles Kennedy j’allais entamer le chemin de l'extérieur, un petit peu de marche n’allait pas me faire de mal après tout.
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 7021

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Sam 24 Aoû 2013 - 20:51

Lulu resta les yeux rond devant la... Courtoisie, d'Angela. Elle était très clairement vexée, mais elle restait digne. C'était surement ça qui l'énervait en fait. Elle restait digne.

C'est soulant les gens dignes. Ressemblons un peu plus à la fange que nou sommes !

... Mouais, aussi défoncé au vie et à la fureur d'un gamin de quatorze ans se battant contre le monde sans avoir honte de rien, Lulu n'avait pas envie de renoncer tout à fait à l'idée de sortir de la fange en question. Et qu'elle soit dorée ou non n'y changeait rien. IL admirait et jalousait les honnêtes, les dignes, les vrais.

Les Angela Dashwood.

Et c'est pour ça que là, il l'avait mauvaise. Angie, tu va voir, tu vas en chier. Lulu prononça à peine sa réponse, avant de se redresser sur ses jambes et se préparant à partir de son côté.


"See you soon..."

Quand le malheur frappa à la porte d'Angela en la personne du concierge et d'un militaire. Ce qui lui fit pivoter sur la marche comme un danseur sur une jambes, les mains dans les poches, la sucette au bout de la bouche pour se diriger directement vers Angela et... La soulever dans ses bras en l'attrapant par les épaules et l'arrière des genoux :

"Sorry, manœuvre d'urgence.
- Cantarella !
- Fuck you, fag !"


Et en se retournant vers les escaliers, avant même d'avoir poser son premier pied à terre, il déclara avec un grand sourire :

"Lucky, un poids plume ! 55 kilos, non ?"

Et c’était parti pour courir avec une jeune fille dans les bras vers les couloirs du premier étage. avec un homme avant sérieusement besoin d'exercice et un homme déjà très bien entraîné aux trousses. Avec peu de carburant énergétique. Parce qu'une demi-sieste et une sucette, on remplissait pas le carburateur. Lulu failli d'ailleurs trébucher en montant la dernière marche, et heureusement pour eux deux, il n'en fut rien.

Ce qui fait qu'il se trimballa gaiment la jeune Dashwwod à travers des couloirs qu'il connaissait par cœur comme une princesse en courant. Pas mal pour un gringalet aux bras d'allumettes. Enfin, il faut dire que bizarrement, courir partout tous les jours à n'importe quel prétexte pour en portant n'importe quoi dan ses bras, de la bassine d'eau brûlante aux paquets de bonbons, pendant quatre ans, ça formait le minimum vital de muscle.


"Je te présente le premier étage, entièrement refait après le tremblement de terre ! Tu vas pieuter par là !"

Dixit le sale gosse qui la trimballe en vérifiant que ses assaillants se perdent un peu. Un virage à droite, assez serré, faisant crisser ses baskets contre le sol en laissant des jolies marques de gommes. Et puis n'entendant plus que lointainement l'écho derrière lui, il ralenti en lâchant les jambes de la blonde dans l'intention de la déposer au sol. Mais lâcher, vu la brusquerie de son geste, convient bien mieux à l'action. Sans lui lâcher les épaules et en tirant son bras, il continua de courir, courir, encore, souriant :

"Je te montrerai bien les chiottes, mais je préfère l'aile droite, il y a l'atelier !"

Et hop, hop, hop, un Lulu qui ignore les protestation éventuelle de son Anglaise. Il fallait juste courir. Arrête de réfléchir, cours juste, cours ! C'est quoi ce sourire ? On dirait que ça t'amuse !

Bien sûr que ça m'amuse, m'as-tu déjà vu faire des choses pas amusante ?

Plein.

La ferme.

Ok. Lulu ralenti donc au niveau de l'atelier où il frêne brusquement pour tirer Angela avec lui à l'intérieur. Désert, donc parfait, il ferma derrière eux et s'effondra tout à fait contre la porte.

"LE BOL !! Comment je t'ai fais ça !"

Et il éclata de rire.

Je vous vois venir d'ici.

Pourquoi diable avoir emmené Angela, ce poids qui avait fini de lui retirer toute son énergie, et pourquoi l'avoir forcée malgré l'objectivité de son refus d'implication dans les emmerdes de Lulu ?

Ces mêmes questions très probablement lisibles dans les yeux de la jolie petite anglaise (enfin petite, ils faisaient la même taille), Lulu y répondit tout de suite en voyant son regard, entre ses halètement fous. Oh, elle avait le droit d'être furax.


"Oh, ha!, ha!, ça ? Hhha, T'en fais pas, je te laisse sortir tout de suite ! Ha!, ha! C'est juste qu'il fallait que je leur fasse croire que je pouvais courir encore ha!, ha!, longtemps comme ça ! Hou, hho, et que tu leur balance pas où tu m'as vue aller si ils te demandent, j'aurais pu repasse devant toi après leur avoir ha, ha, fais croire que j'étais parti à l'intérieur."

Il avala sa salive avant de reprendre une longue inspiration... qu'il relâcha en soufflant comme une buffle.

"Et puis surtout qu'est-ce que c'était drôle ! Vous auriez du voir vos tête ! Je suis désennuyé, c'est bon là !"

Il s'étira sur la porte, ignorant les multiples sculptures, dessins, peintures, plâtres, chevalet, murs peints en partie par lui, ce grand bordel créatif qu'il aimait tant pour reprendre son souffle, malgré la grande lumière des lieu et l'image qu'il voyait apparaître comme un tableau devant ses yeux. Et après s'être complètement laissé allé, il leva le doigt mollement sans regarder Angela, bien que c'était clairement un geste qui lui était adressée.

"Oh, and... Welcome to Teenagers Dashwood."

Et il se contenta de reprendre son souffle en bloquant les battants de la porte. Souriant, avec une joie illogique. Une joie démesurée. La joie de vivre dans l'acte gratuit, de fuir en jouant, d'agir comme un enfant. refuser de grandir. Juste en profiter pour déconner encore un peu. Mort de fatigue et ses muscles complètement endoloris, Lulu avait les yeux maintenant fermé, l'image de la silhouette d'Angela dans sa pièce favorite ancrée et encrée dans sa rétine.

Je suis jaloux des gens droits qui savent rester fiers.

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1878

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Lun 2 Sep 2013 - 20:48

Je l’entendis me lancer un « see you soon.. » et je me sentis alors soulager, j’allais enfin pouvoir arrêter de perdre du temps. Je pris la route vers l’extérieur, j’avais très envie de m’évader, la vie ici était parfois étouffante quand l’on se disait que l’on allait rester là quelques années et que jamais on ne verrait autres choses. Ça devait être encore plus insupportable pour ceux qui étaient attachés à leur famille, ils devaient se résigner, ils allaient la pleurer quelques fois.
Pour ma part je n’étais pas en manque de ma famille, vu que celle-ci se résumait à ma mère et que j’en avais pas grand-chose à faire pour faire court. Je n’avais juste pas eu le temps de terminé quelques petites banalités dans ma vie en Angleterre, comme être heureuse ou buter un connard responsable de la mort de mon père. Sale chien.

Soudain les bruits de pas du garçon ‘’Luca’’ qui galope se firent entendre derrière moi et alors que j’allais me retourner je me fis emporter par ce dernier qui me portait comme une princesse.

« Qu’est-ce que tu fais ?!?!?

- Sorry, manœuvre d'urgence. Me répondit-il alors que derrière se soit disant Luca brayait le concierge et un militaire, encore un oui…

- Cantarella !! »

Luca fit la remarque que j’étais légère et qu’il était du coup chanceux chanceuse ? Et voilà que nous partîmes à toute allure vers les couloirs du premier étage, je vis la porte du n°8 passer juste devant mes yeux alors que je réalisais réellement ce qui se passait. Je me faisais trimballer par je ne sais qui à travers je ne sais ou pour une raison toute à fait inconnue et qui plus est ! J’allais en suite avoir des soucis avec les militaires ou autre, je me reculai un peu de son torse et appuyant dessus pour ne pas avoir de la peinture jaune partout et remarquai que ce n’était pas tout à fait plat. Je remis mes mains sur mon ventre et fis mine de rien, attendant impatiemment que sa comédie se termine tout de même !
Alors que nous avions passé bien des couloirs, le soit disant garçon me déclara :

« Je te montrerai bien les chiottes, mais je préfère l'aile droite, il y a l'atelier ! »

Au moins lui il avait l’air de s’amuser, c’était pas le cas de tout le monde ici.
Il me déposa à terre, tout ça se fit rapidement et m’attira avec lui ou elle j’en savais rien du coup, dans l’atelier. Il referma la porte derrière moi. Et s’exclama :

« LE BOL !! Comment je t'ai fait ça ! »

Il éclata de rire. Je soupirai et ajoutai un :

« Herm, herm.. !
- Oh, ha!, ha!, ça ? Hhha, T'en fais pas, je te laisse sortir tout de suite ! Ha!, ha! C'est juste qu'il fallait que je leur fasse croire que je pouvais courir encore ha!, ha!, longtemps comme ça ! Hou, hho, et que tu leur balance pas où tu m'as vu aller si ils te demandent, j'aurais pu repasse devant toi après leur avoir ha, ha, fais croire que j'étais parti à l'intérieur. »

Je croisai les bras en dessous de ma poitrine, j’étais lasse de toutes ces conneries.

« Et puis surtout qu'est-ce que c'était drôle ! Vous auriez du voir vos tête ! Je suis désennuyé, c'est bon là !
- Tant mieux parce que moi pas. »

Répondis-je froidement en inspectant la pièce. C’était un simple atelier assez grand ma fois, bien éclairé, rempli à craquer de sculptures de chevalet occupés par des toiles plus ou moins grande, plus loin j’apercevais des bricoles de Karmina, je les reconnaissais car c’était un moteur et je ne voyais pas qui d’autre pouvait bidouiller ce genre de chose à part elle ici !
Je me retournai vers ‘’Luca’’ qui semblait dénué de toute énergie, c’était évident et vraiment pas étonnant cela dit. Il m’accueillit sur un :

« Oh, and... Welcome to Teenagers Dashwood »

Cette personne était vraiment indécise, elle semblait ne pas savoir ce qu’elle voulait vraiment, elle semblait plus mal honnête avec elle-même surtout.
Je pris un chiffon propre, l’imbibai d’eau au point qu’il goutta au sol, après avoir rejoint le fameux Luca près de la porte je lui essorai le chiffon sur la tête et regardai la peinture jaune coulé au sol. Il allait sûrement râler, rien d’étonnant c’était froid, mais au moins il avait l’air plus propre. J’aperçus mieux sa grosse cicatrice sans y prêter réellement grand attention et demandai subitement :

« Tu n’es pas un garçon Luca hein ? »

Je plongeai mon regard vert animal dans le sien vairons, jaune et vert. Et pris un air grave sans m’en rendre compte. Il y avait anguille sous roche, c’était certain. Espérons seulement qu’elle était pas du genre à se braquer pour un oui ou pour un non.


~~:
 
Lucy Cantarella
avatar

Résidente
Modérateen
Résidente♥ Modérateen


Une mèche de couleur sur une tignasse brune-rousse, des yeux vairons verts et ambre, un sucette ou deux à la bouche, un balafre et un air de sale gosse vandale ? Ouais, c'est Lulu.
Je ne sais plus qui je suis.
Féminin Play with friends is funny ! Bad Day

Surnom Surnom : Lulu Lu Lune Rabbit Rab'
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : 17th August 2009
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 7021

Age Age : 22
Messages Messages : 3058
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 2 passages par semaine minimum.

RP' RP' : Rps de Lulu :
Arrivée
Tendance à chercher la merde
Relations familiales.... Et vestimentaires.
Tendance à faire des blagues stupides
Intérêt psychanalytique nul
Liens avec le passé
Amitié féminine
Angoisses
Les bonnes manières
Toujour sociable et ouvert
Les souvenirs comme les œufs : faut les batture pour que ça prenne forme
Tendence à être aimable
Bien manger, leçon 1
Adotpion d'une boule de poils
Lapin
Dessinez c'est gagné
Ambiance festive
Eau de javelle
Lies et les conneries
Service d'accueil
Admiration pour les mères
Service d'accueil pour camé, bonjour


Réservations :
[*]You ?[/list]

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De Teenagers des Mangas De l'Art D'écriture Des Sims Des Pâtisseries Du Théâtre Musique Musique Classique Des Bonbons De WOW De la Photographie De la Peinture Du RPG Des Chats Des Animaux Des Sucreries Des Echecs Des Fruits Des Voyages Des Jeux Vidéos De Mozilla Firefox Du Rock De la Lecture De la Playstation Des Sucettes Des Glaces De Link Des Free Hugs Des Ordinateurs

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 2
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/admissions-f3/cantarella-lucy-en
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Ven 4 Oct 2013 - 5:01

Le corps allongé contre la porte cessa ses rires, et le visage devint dur. La mèche de Lulu lui retomba devant l'œil ambré, et son œil vert fixa, ni froid ni agressif, ni même avenant, la blonde britannique perspicace et à la fois ennuyeuse par avance.

Car tout finissait par devenir ennuyeux, ici.

Dans les yeux de Luca, il passa un millier de choses. D'images, de voix, de pensées et de souvenirs qu'Angela n'imaginait évidement pas. Des choses comme des soirées mondaines et galas de charité où elle était habillée en petite poupée princesse mais où elle ne pouvait pas jouer avec les autres petites filles de bonne famille. Les enfants qui lui disen qu'elle avait un visage de garçon, qu'aucun va main n'aimait, défiguré. Les nouvelles robes sur-mesures avec Carmen, et sa fierté ou son mécontentement vis-à-vis de ses nouveaux de vêtements de petite princesse, où elle ne la regardait même plus.

Il baisse les yeux, s'appuie sur la porte et se redresse sur ses jambes.

"Non."

Il titube quelque peu pour venir faire face à Angela, soutenant d'un œil son regard.


"Si je ne suis pas un garçon, qu'est-ce que je suis ?"


Dans sa posture, dans sa lassitude, dans cette apparence négligée, on ne voyait qu'un garçon impoli.etrange. Balafré. Aux cheveux colorés. Les mais. Dans les poches, un peu trop proche de son interlocuteur, il lui faisait face avec le regard.


"Tu vois une fille toi ?"

Puis il leva les yeux qu ciel et soupira. Ça faisait un moment qu'on arrêtait pas de le faire chier pour ça. Ça faisait un moment qu'il était temps d'arrêter à hurler à tout bout de champs.

Ou pas. On parle de Lulu quand même. Et puis admettre incluait plusieurs choses. Beaucoup de choses. Dont donner raison à une colocataire chiante. Dont accepter que tout ça aurait été grandement inutile. Devenir un homme pour ne pas devenir faible.

Le pire, c'est qu'il était peut-être temps de lâcher prise. Et temps d'admettre qu'il pleurerait sacrément si il devait vieillir sans être mère.

Agacé, il inspire très fort en détournant le visage, les lèvres crispées dans une moue de colère. Allô Lune, ici la Terre. Il y avait un tas e truc à faire avant de penser à ça. Première chose, passer le temps avant de se faire choper par les autres cons là.

Il la dépasse en lui frôlant l'épaule, et va direct vers un chevalet, pensant pouvoir esquiver la question.


"Tu dessines ?"

Une amertume certaine. Homme ou femme. Peu importe. Juste bizarrerie. Ça suffit. Ça devrait suffire. Et pourtant elle avait juste envie de la frapper. Juste pour qu'elle ferme sa gueule. Mais ça c'était pas une bonne idée.

"Ou tu poses ?"

Il se retourna avec un sourire visiblement forcé en soulevant un planche, une feuille et un crayon d'une main. Fuir, toujours fuir. Ces derniers temps... Aide-moi à fuir, Dashwood.

_________________________
Aimer pardessus tout ?

♪In♫Sane♪
J'ai déconné, mais j'ai pas trop vécu...
Modérateen : une question ? Un problème ? Un p'ti MP par ici !
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1878

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison. Ven 11 Oct 2013 - 10:07

Lorsque j’eusse posé ma question la principale concernée avait stoppé ses rires suffisants. J’avais repris ma main et regardé cette fille se figer un instant. Sa mèche colorée retomba sur son visage. Elle me fixait et puis c’était tout.
Elle finit enfin par se lever et répondre un simple :

« non. »

Elle se planta face à moi, je l’analysai de haut en bas sans porter de jugement au final, puis elle questionna d’un air las avec un peu selon moi, un manque de modestie :

« Tu vois une fille toi ? »

Je souris et répondis amusée :

« Oui. »

Elle leva les yeux au ciel, soupirant comme si tout la faisait chier. Décidément cette fille semblait croire que toute la misère du monde lui tombait sur les épaules au moment même. Je croisai les bras, et secouai la tête de droite à gauche en riant légèrement, c’était trop… exagéré.
Elle passa tout près de moi et s’installa devant un chevalet.
Je jetai un coup d’œil par la fenêtre et constatai qu’il faisait beau. Les ouvertures de l’atelier donnaient sur l’imposant jardin de l’institue. J’y courrai presque tout le temps, l’air y était agréable, le paysage aussi. Pendant que j’inspectais le panorama "Luca" prit la parole soudainement :

« Tu dessines ? »

Je me retournai et soulevai un sourcil comme si ce qu’elle demandait était insensé.

« Ou tu poses ? »

Je me retournai vers la vitre et répondis :

« Ni l’un ni l’autre. »

Je regardai ma montre en tirant ma manche vivement, il était 10h et quelques minutes, même si l’aiguille des minutes était toujours approximative, quelle était vieille aussi cette montre !
Je pivotai sur mes pieds et tout en enchainant je me dirigeai vers la porte :

« Moi je cours, et d’ailleurs il est temps.  Miss Cantarella, see you soon ! »

J’attrapai la poignée de porte pour sortir, cette envie de faire du sport ne me quittait décidément jamais !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De nos rue à aujourd'hui via trahison.

De nos rue à aujourd'hui via trahison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Colons d'hier, Bienfaiteurs d'aujourd'hui
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...
» Bijoux d'hier, bijoux d'aujourd'hui...
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: ► Hall d'Entrée-