AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une autre qui n'est pas elle

Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1658

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une autre qui n'est pas elle Mar 20 Aoû 2013 - 0:52

Kyle remuait pensivement une cuillère dans son yaourt, la tête reposant sur une main. Autour de lui, le ton montait progressivement au fur et à mesure que le décompte décroissait vers le zéro. Plus qu'une minute. Plus que trente secondes. Plus que dix secondes. Un effroyable raclement de chaises et le vacarme des plateaux qui s'entrechoquèrent le firent sursauter. Le délinquant releva la tête. C’était le temps de pose après le repas. Un des seuls réels moments de "liberté" dont disposaient les résidents. On pouvait alors observer un phénomène qui se répétait tous les jours à l'ouverture des portes du réfectoire. Un déversement littéral d'adolescents, qui tels des fourmis, s'engouffraient dans tous les couloirs et s'éparpillaient dans toutes les directions à la fois.

Comme d'habitude, Kyle était resté assis à sa place en attendant que le plus gros s'évacue. Puis il s'était levé, avait débarrassé son plateau et avait pris le chemin de la sortie, les mains enfoncées dans les poches de son jean usé jusqu'à la corde. Il aurait aimé que ce chemin mène à la vraie sortie, à ce portail inaccessible au fond du domaine, qui donnait sur le monde. Sur la liberté. Toutes les semaines, il observait envieusement la petite cohorte de résidents auxquels on avait octroyé un droit de sortie. Et toutes les semaines, il observait, dégoûté, leur sage retour au bercail. Si lui avait eu cette maudite autorisation de sortie, il en aurait profité pour définitivement se barrer d'ici, seul, à pieds sur les routes s'il le fallait.

A défaut de cheminer vers le monde extérieur, Kyle se rendait dans le jardin. Habituellement, il attendait le soir pour prendre l'air. Grâce aux fayots qui se sentaient obligés de faire leurs devoirs de bonne heure et aux condamnés au suivi psychologique ou médical, il y avait toujours moins de monde le soir. Mais aujourd'hui, il ressentait le besoin particulièrement pressant de quitter l'enceinte des bâtiments. Évidemment, quand il arriva sur la terrasse, il put observer l'allée centrale qui grouillait de résidents heureux de se dégourdir les pattes. Incapable de se détendre en compagnie d'autant de monde, Kyle traversa la pelouse et s'éloigna un peu du manoir, à la recherche d'un coin tranquille. Alors qu'il bifurquait des avenues annexes, formées par les bosquets parfaitement taillés, vers de la végétation plus sauvage, il entendit des éclats de voix.

Dès qu'il eut localisé la source du bruit, un peu plus loin sur sa droite, il s'accroupit et se rapprocha, plié en deux. Il ne voulait pas déranger qui que ce soit en plein milieu d'une scène qui ne le concernait pas, mais tenait tout de même à trouver un coin où s'installer. Et pour ça, il devait s'enfoncer plus loin dans les broussailles. Quitter la devanture et continuer sa route. Mais il ne put s'empêcher de jeter un coup d’œil.

Adossée à un tronc, une jeune fille lisait un livre. Du moins, ce devait être ce qu'elle faisait quand les trois garçons étaient arrivés. Ils étaient debout et adoptaient des poses nonchalantes. Un rendez-vous galant ? Vu le nombre de protagonistes, Kyle en doutait. Une pause entre copains ? Il n'y avait pas de tableau moins ressemblant. De là où il était, il avait du mal à entendre ce que les quatre disaient exactement. Alors il se fia à sa vue. Et sut qu'il était en droit de se méfier. C'était la bande de Brian. Un c** toujours suivi par ses deux rottweillers à figure humaine. On le reconnaissait grâce à ses multiples tatouages cabalistiques fièrement arborés sur les avant-bras et ses doigts jaunis par la nicotine. Depuis ses débuts, six mois plus tôt, Brian ne se trainait pas une bonne réputation. Pas bonne du tout. Il était craint pour sa force physique et seuls des inconscients se frottaient à lui. La seule fois où Kyle et lui s'étaient pris la mouche, un militaire était intervenu avant qu'ils n'en viennent aux poings.

Poussé par son intuition, Kyle se glissa derrière un arbre. Brian, ses gardes du corps et une victime, isolés, c'était un schéma banal. Et qui finissait inévitablement mal ; surtout quand la victime était une fille. Sauf que Kyle avait quelques comptes à régler avec ledit Brian. Et ce genre de choses le mettaient toujours mal à l'aise. Souvenirs de MacArthur Park. Alors que Brian fasse un pas de travers et Kyle avait son alibi pour le frapper sans se retenir. La fille pourrait témoigner.
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1787

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Mer 21 Aoû 2013 - 2:32

J'avais encore reçu une lettre venant de ma mère. Elle se plaignait que je ne lui avais pas répondu, elle se plaignait toujours de quelque chose de toute façon. Elle me reprochait de ne pas lui accorder du temps alors qu'elle s’inquiétait sérieusement pour moi. J’étais dégoûtée, cette femme était vraiment égocentrique et aveugle qui plus est !
Durant toutes ces années sans papa ou je plongeais peu à peu vers le fond d'un gouffre elle ne s'était jamais intéressée de ce que je devenais, pas une seule fois ! Mais enfin quand on lui a enfin rappelé que j'existais pour lui dire que je passais devant un juge, ça y était, il fallait que je lui accorde du temps. Tsss...!
J'avais jeté la lettre à la poubelle comme l'autre sans même lire la fin de ce qu'elle avait écrit. Il valait mieux perdre son temps autrement qu'avec des gens comme ma mère.

J'avais passé une mauvaise matinée, j'avais évité de croiser qui que se soit, voulant ne parler de mon humeur à personne. J'avais tenté d'aller courir mais trop de monde se trouvait dans la cour, pourtant il faisait bon, c'était dommage. Je songeai chaque minutes à lire un conte de fée car l’ennuie devenait totale dans mon esprit, j'avais besoin de m'évader. Seulement tout mes livres étaient restés au dortoir et j'étais à l'autre bout de celui ci. Je fis alors un tour à la bibliothèque et tombai sur du Barbara Cartland, amour d'un jour, amour de toujours. Je me souvins alors que lorsque j'étais gamine, papa avait acheté ce roman à ma mère.
Je le pris, le feuilletai, et décidai de l'emprunter.
C'était la pause et il y avait beaucoup de monde à la bibliothèque, étonnant ! Je fis quelques pas dans la pièce, essayant de trouver désespérément un endroit tranquille mais ce fut en vain !

Je sortis dehors, me dirigeai vers les jardins, là bas l'endroit était vaste, j'avais mille chance de trouver mon bonheur la ou je serais isolée de tout le monde, j'avais marché jusqu'au fond des jardins, entre les arbres, je m'étais adossée à l'un d'eux et avais débuté ma lecture.
Mais rendu à la 50ème page, on vint m'embêter.

Un gars qui était suivi par deux autres types s'étaient arrêté devant moi, je n'avais même pas daigner relever la tête. Ils ne m'inspiraient rien du tout.
Celui ci qui semblait alors être le ''chef'' prit la parole en s'adressant à moi :

« Salut ma jolie, qu'est ce que tu fais toute seule ici mmh... ? »

Il puait le tabac, c'était infect ! Je tournai une page de mon livre et répondrai froidement :

« Constate que je lis. »

Ses deux acolytes firent un ''aaah oui !'' en cœur, vraiment sérieux, ils n'avaient même pas remarqué que je lisais hors remarque, ils ne devaient pas savoir lire eux même je pouvais pas leur en vouloir. Le ''chef'' leur fit signe de se taire, il s'appuya contre l'arbre et me susurra :

« Ne sois pas aussi froide ma jolie, dis moi comment tu t'appelles, mmh... ? »

je relevai toujours pas la tête, toujours le nez plongé dans mon livre, je lui répondis sans signe d’intérêt :

« Angela Dashwood.
- Angie, tu permets que je t'appelle Angie, tu viens d’Angleterre non ? Tu as un accent très prononcé, c'est excitant...
- Fiche moi la paix
- Moi c'est Brian ma jolie... »
Il semblait n'écouter que ce qu'il avait envie d'entendre, je ne répondis donc pas plus jusqu'à ce qu'il reprenne la parole :

« Tu es mignonne tu sais...
- Dégage abruti. »

Il se crispa soudainement, apparemment il n'aimait pas qu'on lui réponde ainsi.

« Qu'est ce que tu dis ?! 
- Dégage, tu me pompes l'air ! »

Il grogna et commença à lever le poing vers moi, je lâchai alors mon livre qui tomba silencieusement à terre, prête a esquiver n'importe quel coup et à en redonner un en retour, mais il était évident que j'allais me prendre une sacrée baigne quand même vu le nombre qu'ils étaient.
Il tenta de me frapper, mais je me baissai rapidement et son poing atterri droit dans l'arbre, l'esquive c'était mon dada !

« Choppe la toi ! » hurla t il à l'un de ses acolytes qui m'attrapa le poignet alors que j'allais esquiver un autre coup du fameux Brian. Mais je n'eus pas besoin d'esquiver car de nul part bondit une ombre sur Brian ce qui me sauva le visage, car j'allais sûrement me prendre un sacré coup dans la figure. Je n’aperçut de l'ombre que la silhouette d'un garçon au cheveux foncés, tout s'était produis si vite que je n'eus pas le temps de le regarder en détails, je me détachai de l'acolyte et le repoussai de toute mes forces au plus loin. Mais qui avait eut l'amabilité de venir me sauver ? Était ce un hasard ? peu importait, j'avais eu de la chance !
Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1658

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Mer 21 Aoû 2013 - 10:58

Le premier coup partit, si vite que Kyle n'eut pas le temps de réagir. Mais la jeune fille esquiva et Brian emboutit son bras dans l'arbre. Outch. Pour avoir déjà essayé de se défouler sur un arbre, Kyle savait que ça faisait mal. Très mal. Mais dans l'état même des choses, il ne se souciait pas vraiment de la santé du membre de Brian. Parce que cet abruti avait donné le signal de la course sans même savoir qu'il avait un adversaire. Et Kyle comptait profiter de l'occasion. L'effet de surprise, toujours important.

Il s'élança de derrière sa cachette et sprinta en direction de Brian. Il ne se soucia même pas de savoir s'il avait été vu. Le moment venu, il décolla... et faucha net le résident dans un plaquage parfaitement réussi. Les deux délinquants roulèrent plus loin. A la vitesse à laquelle Brian percuta le sol, Kyle fut bien content d'être au-dessus et d'avoir eu quelque chose pour atténuer l'impact. Avec un entrain non dissimulé, son poing s'écrasa sur le visage de Brian. Avec toute la force et la vitesse dont il était capable. Et Kyle recommença, il recommença. Jusqu'à ce que le visage de l'autre, incapable de répondre, soit inondé de sang.

Un violent coup fut assené par derrière sur la tête du petit délinquant. Il n'eut pas le temps de se retourner qu'il était plaqué au sol par un des rottweilers, ses bras immobilisés dans le dos. Obsédé par son envie d'en découdre, il avait négligé les deux acolytes du résident : m*rde. Le deuxième devait s'occuper de la fille : re-m*rde. Et Brian venait se se redresser, l'air vraiment pas content : re-re-m*rde. Là, ça craignait pour lui. Le résident pissait le sang et semblait vouloir lui faire subir le même traitement. Les veines encore bouillantes d'adrénaline, Kyle ne comprit pas ce que dit Brian à son garde du corps. En revanche, il grimaça lorsque le résident lui attrapa les cheveux pour le forcer à relever la tête, tandis que l'autre le maintenait au sol, appuyant de tout son poids sur sa cage thoracique.

Le premier coup le surprit. Le deuxième lui coupa le souffle. Le troisième lui arracha un cri. Mais c'était à cause du rottweiler qui l'écrasait de sa grosse carcasse d'armoire à glace. Le petit délinquant sentait ses côtes craquer. Non seulement c'était très glauque comme sensation, mais en plus, il avait l'impression que sa peau et ses muscles étaient en train de se déchirer sous lui. Les coups portés par Brian ne faiblissaient pas tandis que l'idée qu'il allait sans doute vraiment déguster commençait à se frayer un chemin dans la caboche du petit délinquant.

Soudain, sans raison, Brian suspendit son geste. Kyle releva la tête, découvrant un filet de sang qui suintait entre ses deux yeux vides d'incompréhension.
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1787

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Mar 27 Aoû 2013 - 1:21

L'ombre et Brian avaient roulés ensemble plus loin, et je me retrouvai adossée à l'arbre, un bout d'écorce me tomba sur la tête, *ploc* je souris en pensant que cela venait du coup que Brian avait mit dans ce pauvre arbre.
Je l'enlevai de ma tête et le positionnai dans le creux de ma main tout en le regardant j'entendis l'un des deux autres types qui le suivait crier :

« Occupe toi de l'anglaise, je vais aider Brian ! Ce petit c** de Wilder fait encore chier ! »

Je pivotai rapidement sur mes pieds alors que le type sensé ''s'occuper'' de l'anglaise donc de moi même se dirigeai vers moi en marchant, c'était lui qui quelques minutes plus tôt me tenait par le poignet.
Il respirait fort, comme si quelque chose le gênait dans sa gorge, il semblait fou de rage. Je conclu que c'était sûrement pour m'impressionner ou alors pour se donner du courage. Pour ma part je n'avais pas besoin de ceci pour répondre au coup de quelqu'un. J'étais le maître du jeu dans n'importe quel combat. Et c'est moi qui décidais des règles. Alors si je n'avais pas envie de jouer j’abrégeais la partie...
Il voulu m'attraper par le col de ma chemise en robe mais d'un éclair je le chargeai et d'un coup d'épaule et le fis reculer de deux mètres, pile la distance idéale pour avoir le temps de remettre la mèche de cheveux qui venait de me tomber sur le visage en arrière. Il se remit rapidement sur ses pieds et tout en reprenant l'équilibre il lança sa main en l'air comme un gaucher et sans que j'eusse le temps d'esquiver elle m'atterri sur le côté du crâne.

« Aouch ! » fis je alors que je me frottais la tête comme une enfant vexée.

Il esquissa un sourire en osant défier mon regard. Offensée par tant d'insolence je le giflai rageusement. Il perdit l'équilibre et tomba sur les fesses, les jambes entrouvertes devant moi. Je lui souris amusée par ce qui allait se passer et sans plus tarder j’ablatai mon pieds dans ses couil***.
Il eut le souffle coupé et il s'affaissa sur le sol raide comme un piquet à tomate.
Mais je ne perdis pas plus de temps avec lui, il était ''hors service'' à présent.
Derrière moi le combat n'était pas terminé.
Je marchai alors rapidement entre les buissons et ne tardai pas à entre voir le jeune homme qui m'avait épargné le coup de poing du débile de Brian qui était juste au dessus de lui en train de lui saboter le visage et son autre chien qui maintenait le supposé donc Wilder au sol en s'appuyant sur sa cage thoracique. Je choppai une grosse branche de bois qui ressemblait plus à une bûche de cheminée et sans trop de peine la lançai rageusement sur la tête de Brian.
Cela fit un bruit bizarre, Brian se figea, puis tomba au sol. Je crois qu'il était bien assommé la.
Son abruti de sbire me foudroya du regard. Et il stoppa de maintenir le jeune homme au cheveux foncés au sol. Il se leva et sembla un peu hésitant. Ah ! Ouais ça faisait le fier avec Brian mais dès que ça se retrouve sans supérieur ça pleure comme un chiot sans mère.

« Go away ! » pestai je entre mes dents d'un accent plus que prononcé tout en avançant vers lui.

Il me fit un ''fuck'' hésitant et partit courant. « Quel abruti... » chuchotai je.
Je vérifiai que Brian était lui aussi ''hors service'' et une fois que j'en fus sure je m'approchai du garçon à terre m’agenouillant à sa gauche. Je sortis un mouchoir en tissu de ma poche, il était tout propre, fraîchement sorti de la machine à laver, et le posai délicatement sur son visage en tentant de ne pas lui faire mal. Je le vis la dans un piteux état, et ça me rappela beaucoup de souvenirs.

« Je ne vais pas te demander si ''ça va'' je me doute bien que non, cependant accepte que je t'accompagne à l'infirmerie euh.. Wilder ? »

Je le relevai légèrement, mais n’insistai pas quand je constatai que ses côtes avaient pris un sacré coup. J’enchaînai alors sans qu'il n'ai le temps de répondre.

« Excuse moi. Il va falloir que j'aille chercher quelqu'un je crois, tu vas pouvoir te lever ? Tu sens quelque chose de cassée par là non ? »

je posai ma main sans appuyer sur son torse pour lui indiquer l'endroit dont je parlais, il n'allait pas avoir mal, car le poids de ma main ne reposait pas sur lui. Cependant peut être cela allait lui paraître déplacer qu'une jeune fille ose le toucher ainsi, sur le coup cette idée ne m'effleura pas l’esprit.
Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1658

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Mar 27 Aoû 2013 - 15:55

La tête de Brian vola hors du champ de vision de Kyle, quelque peu aidée par un grand coup de bâton, manié telle une batte de baseball. Enfin, du point de vue d'un banlieusard habitué à voir les autres se faire démonter à coups de ce charmant instrument. Mais le résultat restait le même. La bûche : 1. Brian : 0. Game over.

La fille de tout à l'heure (c'est-à-dire juste avant que Kyle ne décide de tenter une expérience proprement inédite à l'institut : se faire démolir le portrait pour faciliter une chirurgie esthétique de première qualité) avait manifestement fait son affaire du troisième gars. Et elle venait de lui sauver la mise. Les rôles s'étaient inversés avec une facilité déconcertante. C'était elle qui maîtrisait la situation. La fille fit clairement comprendre au dernier lascar qu'il ferait mieux de déguerpir. Un étrange borborygme s'échappa de la gorge de Kyle lorsque le rottweiler se releva, l'écrasant auparavant une dernière fois de tout son poids et lui renfonçant la tête dans l'herbe. Le petit délinquant roula sur le dos tandis que l'autre détalait sans demander son reste. Le soulagement l'empêcha de songer à une vengeance. Il tâtonna prudemment son visage en grimaçant sous l'effet de la douleur.

Après quelques secondes de flottement où Kyle tenta de reprendre ses esprits, la blondinette s'agenouilla à côté de lui. Son visage lui disait étrangement quelque chose. Il avait dû la croiser dans les couloirs. Encore une résidente dont il ignorait l'identité. A moins que... non. Sa sauveuse n'était nulle autre que sa deuxième colocataire féminine. Dashwood. Elle ne semblait pas l'avoir reconnu. Surprenant le petit délinquant, elle sortit un mouchoir en tissu blanc de sa poche et essuya délicatement le sang de son visage. Kyle se laissa faire, apaisé par la douceur du contact.

Qu'observait-elle en ce moment ? Ce n'était certainement pas joli-joli. Il avait les cheveux poisseux de sang et peut-être bien besoin de quelques soins. D'après ses propres estimations, Kyle était bon pour un coquard et au moins un ecchymose à la pommette. Quant au reste... il saignait du nez, mais ce n'était pas si grave, il saignait du nez pour un rien. En plus, ce dernier n'avait pas l'air d'être cassé ou de nécessiter une remise en place. Il avait les lèvres fendues, une arcade sourcilière écorchée, mais comme pour son nez, ça n'avait pas l'air d'être d'une gravité alarmante. En revanche, son front l'inquiétait un peu plus. Il était ouvert au commencement de son cuir chevelu et la région pissait le sang. Il avait probablement besoin d'un scratch ou d'un ou deux points de suture. En tout cas, Brian frappait aussi fort que ce qu'il avait pu observer. C'était la première correction qu'il se prenait qui était digne de la prison.

« Je ne vais pas te demander si ''ça va'' je me doute bien que non, cependant accepte que je t'accompagne à l'infirmerie euh... Wilder ? »

Sa voix parut hésitante aux oreilles de Kyle. Mais ce n'était manifestement pas le cas car elle entreprit de le relever un peu. Surpris par ce geste que le délinquant ne réussit pas à interpréter, il allait lui demander ce qu'elle faisait quand Dashwood reprit la parole sans lui laisser le temps d'en placer une.

« Excuse moi. Il va falloir que j'aille chercher quelqu'un je crois, tu vas pouvoir te lever ? Tu sens quelque chose de cassé par là non ? » fit-elle en posant la main sur son torse.

Loin de se formaliser de son geste, mais scié par les protestations de ses côtes, Kyle se rallongea vivement. Un peu trop vite car le monde se mit à tourner légèrement et à se teindre en vert, couleur dont se para également son visage. Il ferma les yeux et prit de grandes inspirations pour se calmer.

« Attends juste quelques secondes, Dashwood... » murmura-t-il, incapable de hausser le ton et les yeux toujours résolument clos. « Je crois pas qu'il y ait quelque chose de cassé, au pire ce c** m'aura fêlé une ou deux côtes... pas la peine d'aller à l'infirmerie, ils vont poser trois milliards de questions... putain, je vais encore me faire défoncer par mon responsable... »
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1787

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Lun 2 Sep 2013 - 20:47

« Attends juste quelques secondes, Dashwood... » me mumura t il.

Je le regardai intriguée, ne comprenant pas comment il pouvait connaître mon nom de famille.

« Je crois pas qu'il y ait quelque chose de cassé, au pire ce c** m'aura fêlé une ou deux côtes... pas la peine d'aller à l'infirmerie, ils vont poser trois milliards de questions... putain, je vais encore me faire défoncer par mon responsable... »

Je rapprochai mon visage tout proche du sien et soulevai ses cheveux en pagaille, je me rappelai enfin qui il était.

« Kyle... ! Excuse moi, ces derniers temps je suis jamais au dortoir mais on s'est croisé peut être une fois, enfin je n'ai pas fait plus attention que ça. Je ne savais pas que ton nom était Wilder et je n'avais pas bien mémorisé ton visage »

Je me relevai, lui souris un peu gênée de ne pas avoir prêté attention aux nouveautés dans le dortoir. Je courrai toujours à droite et à gauche, je revenais tard au dortoir lorsque tout le monde dormais et Kyle était arrivé dans le n°8 il y a trop peu de temps pour que je me rende vraiment compte de qui il était. De plus de nombreux petits imprévus m'avaient enlevé toute concentration.

« Excuse moi Kyle. »

Je lui tendis ma main pour l'aider à se relever tout sourire je ne souhaitais qu'une chose c'était que cela ne l'avait pas vexé.
Voilà bien une chose que je ne voulais pas c'était qu'une personne de mon dortoir me voit d'un mauvais œil. C'était pas pratique quand on était souvent dans la même pièce, engueulade, prise de tête pour finir avec une baston, je n'avais plus la tête à toutes ces conneries moi. Mais Kyle ne semblait pas être le genre de garçon à se vexer pour si peu et t'en mieux si cela en était ainsi.
Sans m'en rendre compte je lui lançai mon sourire le plus sincère du monde avec cette douceur à l'anglaise dans les yeux. Tout en attrapant sa main et en la lui tirant délicatement vers moi pour le relever je continuai en plaisantant gentiment :

« Tu as un responsable alors.. tu dois être un vrai scoundrel ! »

je posai ma main libre sur mon menton et me questionnai tout bas :

« ça se dit ici scoundrel... ? »

Je reposai mon regard vert animal dans le sien et enchaînai aussitôt :

« Quoi qu'il en soit merci de m'avoir évité le coup de poing de Brian tout à l'heure, je vois que tu as pris à ma place, j'en suis une fois de plus désolée Kyle... Je vais trouver de quoi te débarbouiller si tu veux, n’hésite pas à me demander quoi que se soit, je ferai en sorte de t'aider... »

│~~:
 
Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1658

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Mar 1 Oct 2013 - 23:03

Il avait envie de vomir. C'était dégoûtant. Le monde tournait autour de lui, perdait ses couleurs et sa densité. Ce n'était pas tant la vue du sang qui l'indisposait (quand on a vu plusieurs personnes perdre la vie devant ses yeux, ce ne sont pas quelques goûtes de sang qui vous gênent), mais plutôt l'odeur ferrailleuse de l'hémoglobine.

Tout comme l'odeur de l'urine qui empestait toujours autant dans ce maudit couloir. Sauf que cette fois, c'est son sang qui avait pris le dessus sur les jaunissures murales, aussi bien en terme olfactif que visuel. Il s'était fait démolir. Même menotté et après avoir couru à toute allure sur près de cinq kilomètres, du tribunal jusqu'ici, le père de Joëlle avait réussi à lui briser plusieurs os. Pourtant, quand la police était arrivée sur les lieux, Kyle avait dû se cacher. Un officier rancunier risquait de le reconnaître et de l'embarquer au passage. Il préférait éviter. Heureusement, on avait pris son sang pour celui du père de Joëlle. Kyle était sorti de la cuisine une fois que les sirènes s'étaient perdues dans le lointain. Mais il s'était effondré dans la cage d'escalier de l'immeuble. Et là, alors qu'il pensait qu'elle était partie avec eux, elle avait surgi. Belle, comme toujours, malgré la mine soucieuse qu'elle arborait.

Elle rapprocha son visage du sien, jusqu'à ce que Kyle puisse sentir son souffle sur sa peau maltraitée. Elle passa une main dans ses cheveux pour lui dégager le visage.

De ce fait, il eut tout le loisir de l'observer encore une fois. Peut-être une dernière. Maintenant que son père allait être envoyé en taule, elle allait repartir chez sa mère, à l'autre bout de Los Angeles. Ce serait mieux pour elle, il le savait, mais il avait mal à l'idée de la voir partir.

Joëlle, Jo, Joey.

Elle représentait ses rêves, son but, son existence. Il se levait le matin pour la voir, la dévorait des yeux toute la journée, la voyait encore dans ses rêves. Elle détenait sa vie entre ses mains. Il n'avait pas de but, pas d'attentes, si ce n'est la rendre heureuse. Peu importait le reste, il voulait juste la voir sourire. Sa seule présence suffisait à lui faire oublier son besoin de sport, ses blessures, ses obligations. Pour elle et son avenir de réalisatrice, il s'était mis au théâtre, avait travaillé ses cascades, s'accrochait en cours. Et plus encore si elle lui sous-entendait la moindre chose. Elle était tout pour lui. Et lui, il l'aimait. Il l'aimait d'autant plus qu'il ne lui avait jamais dit, qu'il ne pouvait pas la considérer comme sa petite amie. Elle était intouchable, et ça la rendait encore plus parfaite. Elle...


« Kyle...! Excuse-moi, ces derniers temps je suis jamais au dortoir mais on s'est croisé peut être une fois, enfin je n'ai pas fait plus attention que ça. Je ne savais pas que ton nom était Wilder et je n'avais pas bien mémorisé ton visage. Excuse-moi, Kyle. »

Ce drôle de fond sonore vint perturber le film mental de Kyle. Mais il replongea aussitôt dans son délire comateux, les yeux vitreux. Parce qu'en lui, ce dérapage instrumental avait provoqué une toute autre impression... nostalgique...

Elle était partie. Mais ils avaient pu continuer à se fréquenter. Nettement moins qu'avant, toutefois. Mais qu'importait. Les rares moments passés ensemble en étaient devenus encore plus précieux.

Moins d'un an plus tard, le diagnostic des médecins. Sans appel. Joëlle avait une leucémie. Depuis près de deux ans. Aujourd'hui, il lui restait quelques semaines à vivre. La nouvelle avait rendu Kyle fou de douleur. Il avait arrêté l'école pendant des mois, après cela. Au départ parce qu'il s'était installé à l'hôpital, afin de passer le maximum de temps avec elle. Et lorsqu'elle dormait, il montait les vidéos qu'elle n'avait jamais eu le temps de finir ou étudiait les sciences comme un fou, porté par l'espoir qu'il y avait peut-être un moment de la sauver. De ce fait, il ne dormait plus et Joëlle avait bien meilleure mine que lui lorsqu'elle s'éteint.

Le jour où ils finirent de mentionner et de parler de leurs vies, en long et en large, et après un énième débat philosophique, elle était essoufflée et avait exprimé le besoin de l'entendre parler. Alors il avait parlé. Et en parlant, il en était arrivé à cela. Il devait lui dire. Lui dire enfin. Parce qu'il savait que ça leur ferait mal, à tous les deux, mais aussi parce qu'il avait les mots pour rattraper la chose, rebondir, et la rendre heureuse, encore une fois. Il s'était interrompu, et s'était approché de son oreille, pour lâcher les trois mots qui cèlerait sa vie. Pas de réponse. Les bips sonores qui résonnaient inlassablement dans la chambre depuis quelques semaines se changèrent en une longue plainte déchirante.

Ce jour-là, Kyle mit plus de temps que d'habitude à réagir. Il ne comprenait pas. Il ne réagit que lorsque la famille de Joëlle accourut, que lorsqu'il vit que la mère de celle-ci pleurait avant même de franchir le seuil de la chambre, et lorsqu'il se rendit compte que ses joues aussi étaient inondées de sanglots silencieux. Mais sur le visage de Joëlle, un sourire neuf, qu'elle n'arborait pas quelques minutes auparavant. C'était ça, sa réponse.


Une main se tend, pour l'aider à se relever. Il a un sourire pauvre.

Il s'était déjà relevé lorsque Joëlle était morte. Il avait mis du temps, beaucoup de temps, mais il s'était relevé. Après un mois à courir à travers la côte ouest du pays, il était revenu à Los Angeles. A la maison, ça avait beaucoup crié, pour sûr, mais il s'attendait à pire. Kyle était revenu changé de son "voyage". Mais la vie locale ne s'attachait que peu aux états d'âmes de ses acteurs. Il avait retrouvé sa place très rapidement, ce que l'on ne peut pas considérer comme un progrès. Kyle était tiraillé entre l'envie de partir et celle de rester. Il avait toujours vécu ici et avait encore l'illusion que cela permettait à Joëlle de vivre à travers lui. Une impression dont il se débarrassa bien vite tandis les circonstances le menaient toujours plus loin sur le chemin de la criminalité. Jusqu'ici...

Au Teenagers Institute.
A ce jardin.
A Angela.

Une Angela tout sourire, qui lui tendait la main. Brusquement plus lucide, Kyle l'attrapa et se remit debout en serrant les dents tandis que la résidente continuait son monologue :

« Tu as un responsable alors.. tu dois être un vrai scoundrel ! ...ça se dit ici scoundrel...? » sembla-t-elle se questionner.

Kyle n'en avait aucune idée, mais il connaissait le mot. Il eut un petit sourire faiblard. Il n'avait aucune réponse à offrir puisqu'il ignorait si les responsables étaient réservés aux "cas" ou si la demoiselle ne s'en était pas encore vu octroyer un.

« Quoi qu'il en soit merci de m'avoir évité le coup de poing de Brian tout à l'heure, je vois que tu as pris à ma place, j'en suis une fois de plus désolée Kyle... Je vais trouver de quoi te débarbouiller si tu veux, n’hésite pas à me demander quoi que se soit, je ferai en sorte de t'aider... »

Comment lui dire, lui faire comprendre ce qui se passait dans sa tête à ce moment-là ? C'était compliqué, beaucoup trop compliqué. Le visage de Joëlle se superposait à celui d'Angela. Ce n'était pas une histoire de ressemblance physique, la physionomie des deux filles frôlant les exacts opposés. Disons que c'était le souvenir d'un sentiment qui l'avait animé des années plus tôt. Deux filles, deux époques, deux lieux, un même sentiment. Qui se faisait ressentir dans son âme par pics fugaces, mais d'une puissance capable de balayer les doutes, les appréhensions et l'inconnu. Car si Kyle avait déjà, de loin, lorgné Angela, pu apprécier les traits de caractère de la jeune fille, il savait que ce n'était pas réciproque et qu'il ignorait encore tant de choses sur elle...

« Accepterais-tu de faire quelques pas en ma compagnie ? » demanda-t-il le plus naturellement du monde, sans tenir compte du sang qui continuait de goûter sur la pelouse. « Nous pourrions remédier à ce trou que ma personne représente dans votre mémoire, milady... »

Et il lui rendit son sourire, accompagné d'un clin d’œil, avant de lui tendre le bras comme pour l'inviter à danser.
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1787

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Mer 9 Oct 2013 - 23:19

Il n'avait pas répondu, non il n'avait ouvert la bouche pour aucune de mes questions. En soit j’espérais pas plus ceci dit ! Je me devais de préciser que son regard avait changé il semblait... non pas attendrie mais... Calmé et sûrement serein. Pourtant lorsque je lui avais parlé, il avait eu le regard vitreux et lointain, comme si on avait pas été dans le même monde.
J'en avais conclu que les coups qu'il avait reçu l'avait peut être sonné, seulement ma conclusion fut remise en question par ce soudain éclair de lucidité dans ses yeux.
Il était passé de 0 à 1, comme les détecteurs, impressionnant !

Tout en le relevant j'avais pu le regard de plus près, c'était un garçon pas très grand, assez mince mais je doutais pas qu'il était sûrement musclé. Comme moi, j'avais des muscles mais j'étais enflée comme un coucou et donc ma musculature entrainée par mes 10 années de délinquance à plein temps se remarquait peu. Ses cheveux noir en pagaille, eux m'étaient familier, car la première fois que j'avais vu Kyle ils m'avaient sauté au yeux. Il avait les yeux marrons, simplement. Et son visagen était couvert de sang, je jugeais tout de même en le regardant que ses blessures étaient superficielles, on avait vu bien pire que ça.

« Accepterais-tu de faire quelques pas en ma compagnie ? » avait il lancé tout à coup.

J'écarquillais les yeux, pas certaine d'avoir compris sa demande. Il était tout de même blessé, et la seule à laquelle il pensait était de se balader, avec moi qui plus est !

« Nous pourrions remédier à ce trou que ma personne représente dans votre mémoire, milady... »

Je souris, c'était bien tenté, mais l’accent américain mélangé à un semblant d'accent Anglais ne faisait pas très joli. Je ris doucement en baissant la tête et répondis :

« Nooo... My lady.. ! »

Les gens ici, avaient tendance par être amusé de mon accent purement Anglais. Même si j'essayais de faire de mon mieux pour qu'il soit le plus discret possible il n'y avait rien à faire, ce côté ''Sooo British !'' ressortait tout le temps.
Je regardai autour de moi balayant les horizons du jardin, ici il n'y avait que des arbres. Brian ronflait sur le sol comme un gros bébé, ses deux acolytes s'étaient barrés, il ne restait que moi et Wilder au milieu des arbres aux feuillage dense.
Kyle semblait se rétablir à vue d’œil, je jugeais alors qu'on pourrait faire un tour rapide et se rendre au dortoir ensuite pour qu'il se repose, je pensais une fois au dortoir aller lui chercher de l’alcool à désinfecter et des pansements afin qu'il se soigne, c'était la moindre des choses...

« Je veux bien marcher un peu, il y a une fontaine d'eau par là, tu pourras t'y rincer le visage. »

Je lui souris amicalement, j'étais naturellement bienveillante à son égard sans raison particulière.

« J'irais te chercher de quoi te panser le visage une fois que tu rentreras au dortoir si tu le veux bien »

Ceci dit je commençai la marche à travers les arbres, et quelques pas faits, je me retournai puis l’appelai en souriant :

« Tu viens ? On y va ?»
Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1658

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Dim 13 Oct 2013 - 18:42

« My... la... dy ! » répéta à mi-voix le petit délinquant après qu'Angela eut corrigé son accent américain.

Ce deuxième essai était déjà davantage British, mais loin du sublime accent de l'Anglaise. Une voix splendide à l'image d'une fille splendide. Elle était belle. Bon sang qu'elle était belle. C'en était difficile à décrire. Sur le plan physique, elle était mignonne avec ses cheveux blonds et ses yeux verts. Mais il y avait aussi une certaine présence dans ce corps, que Kyle n'avait que rarement aperçu dans sa vie, une force qui enlevait tout soupçon de niaiserie ou de vulnérabilité. L'enveloppe physique était une chose, ce qu'il voyait en était une autre. Angela rayonnait littéralement. Et cette lumière suffisait à éclipser tout le reste, pour ne laisser que l'essentiel. Son sourire et sa lumière.

Kyle jeta un dernier coup d’œil à Brian. Sans doute était-ce une folie de l'abandonner là. Peu importait. Le petit délinquant rattrapa Angela en quelques foulées allongées, ignorant le gémissement de ses côtes. C'était tout de même atroce. Il avait l'impression d'avoir une crampe à un emplacement où il ne possédait pas de muscle. Toutefois, il constata que son front ne dégoulinait plus. Ô joie. Quentin Tarantino venait de perdre sa place entre Angela et lui. Pour les laisser dans un tête-à-tête un peu... angoissant. Kyle ne savait pas trop quoi dire. Ou plutôt, il avait trop de choses à dire, mais n'arrivait pas à les ordonner dans son esprit. Par où commencer ?

Tandis qu'il maltraitait ses neurones, plusieurs secondes et pas s'écoulèrent. Kyle avait un peu de mal à se concentrer. La simple présence d'Angela à moins de trois mètres de lui suffisait à le troubler. Il ressentait une sorte de pincement dans la poitrine, tantôt extrêmement doux, tantôt douloureux. A cause des souvenirs de ce sentiment. Des évènements qui étaient plus ou moins liés à l'amour ; et au sexe. Mais pour l'heure, il était bien. Il y avait juste ce silence... Finalement, Kyle prit une profonde inspiration et cessa de fixer ses pieds pour plonger son regard dans les yeux d'Angela, découvrant dans l'instant qu'il était bien content d'être barbouillé de sang : ça empêchait de voir le rouge qui lui était monté aux joues.

« Euh... ne me réponds pas si tu estimes que c'est trop personnel, mais comment se fait-il que tu sois ici ? Je veux dire, tu n'as pas l'air de... euh... »

Bloqué ! C'était en effet être un piètre diplomate que de dire à une fille qu'elle ne ressemblait ni à une prostituée, ni à un gros caïd, ni à une camée suicidaire. Au moins avait-il réussi à prendre la parole et à s'arrêter à temps.

« Désolé, c'est nul comme sujet de discussion. » marmonna-t-il.

Il y avait des sujets sensibles à éviter. Il ne l'ignorait pas. Quel idiot d'avoir mis ça sur la planche !

Kyle se tut et recommença à fixer ses pieds.


Dernière édition par Kyle Wilder le Ven 8 Nov 2013 - 1:01, édité 1 fois
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1787

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Sam 26 Oct 2013 - 17:09

Wilder tenta de répéter ce que je venais de dire avec le bon accent British. Pour l'embêter je l'avais pas mal exagéré, l'accent Anglais n'était pas vraiment dur à imiter, seulement pour les américains j'imaginais bien que les intonations devaient être compliquées à reproduire. Et je ne m'en moquais pas car j'étais moi même incapable d'imiter un accent américain à la perfection, qui plus est je ne voulais pas le faire étant bien trop attachée à mes racines au thé, ah.. aller ! Je me laissais emporté par les clichés.

Nous entamions donc notre marche dans ce magnifique paysage qu'était le jardin de l'institut. De la ou j'étais on pouvait voir la fenêtre du dortoir n°8. J'y avais été dès mon premier jour, ou à la première minute j'avais eu affaire à la splendide Karmina en chair et en séduction. C'était un bon souvenir que m'évoquait cette grande fenêtre. L'herbe était fraîche, il faisait bon, la lumière était jolie aujourd'hui et ça sentait l'été. Un petit brise agréable faisait voler mes cheveux et me caressait le visage c'était agréable. Le sentier sur lequel nous marchions était fait de cailloux beiges et ils capotait sous nos pieds. À quelques pas au loin je savais qu'il y avait la fontaine d'eau, mais les buisson et les fleurs plantés par les jardiniers du coin nous en barraient la vision.

Il y avait un petit silence entre nous, il ne fut pas vraiment long car Wilder finit par me questionner :

« Euh... ne me réponds pas si tu estimes que c'est trop personnel, mais comment se fait-il que tu sois ici ? Je veux dire, tu n'as pas l'air de... euh... »

Il se tu, je souris amusée par ses mots et à ce qui devait suivre normalement ses mots ensuite, il s'excusa finalement et reprit la marche sans plus un mot en fixant ses pied.
Je ris doucement, c'était très amusant de le voir embarrassé ainsi. Ses cheveux en pagaille sur son visage lui donnait un air sauvage, un peu comme mes yeux, c'était mignon.

« J'ai donc l'air innocente mister Wilder ! »

Je lui lançait un regard complice et me remis à regarder devant moi en souriant

« On va dire que j'ai eu des problèmes avec la police Anglaise, j'habitais dans une ville pas fréquentable. »

Je fis une pause et demandai à mon tour gaiement, cette promenade me mettait en joie sans que je puisse réellement l'expliquer. Était ce le joli paysage, la douceur du temps, la compagnie amusante ou la bagarre à succès que je venais de vivre qui m'enchantait ainsi ? Je ne savais pas, mais j'étais joyeuse et du coup rayonnante :

« Et toi Kyle... ? Qu'est ce qui a bien pu t'amener ici ? La drogue ? La bagarre ? La... prostitution ? »
Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1658

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle Ven 8 Nov 2013 - 1:01

"Des problèmes avec la police anglaise..." La réponse d'Angela n'était pas riche en informations. Kyle avait pleinement conscience qu'ils abordaient un sujet sensible. Aussi bien pour l'un que pour l'autre. Malgré cela, la résidente souriait. Quand elle lui retourna la question, le petit délinquant se mordit la lèvre. Il releva la tête mais son regard se perdit dans le lointain. Au-delà des murs de l'institut. Certainement vers Los Angeles. Vers son passé.

Qu'allait-il lui dire ? "J'ai fracassé le crâne de mon beau-père." Non, hors de question. Elle risquait de prendre la fuite avant même qu'il ne se soit justifié. Et puis, détailler les circonstances eut sans doute été un peu long. Et laborieux. Surtout s'il se décidait à mentionner son passage par la case prison. Qu'il ne comptait jamais raconter à personne, bien entendu.

« Disons qu'il m'est arrivé à peu près la même chose... » fit-il comme s'il émettait un commentaire sur le temps, sans se détourner de ce point invisible qu'il observait.

Il ne savait pas d'où venait Angela, mais il était clair que son propre quartier n'était pas un lieu de réjouissances. MacArthur Park. Un quartier de misère. Un quartier où les pères finissent en taule ou sont flingués sur le paver. Quand ils n'abusent de leurs filles. Un quartier où les mères vendent leur corps ou les exhibent, en espérant gagner de quoi nourrir ces gosses qu'elles n'ont jamais désirés et s'acheter un peu de drogue, pour échapper à la dureté de leur quotidien... ou tout simplement en finir une bonne fois pour toutes. La violence et la drogue régissaient tout. Les gangs infiltraient les écoles, les administrations. Le soir, les immeubles étaient traversés de cris et les rues de coups de feu.

Mais il avait grandi en son sein. Il avait toujours vécu là-bas. C'était sa jeunesse, son adolescence, son passé, sa vie... son futur ? Il y avait sa place, au milieu de ce petit groupe, désormais troué de part en part par la mort, formé dans la rue. Aux côtés de Joëlle. Il maudissait MacArthur Park tout autant qu'il s'y savait chez lui. S'il n'y avait pas eu ces quelques rayons de soleil dans son existence, il aurait définitivement été happé par la vie locale. Finissant par n'envisager la fin de sa vie d'une balle dans la tête, ou en prison. Comme son père.

« Peut-être un peu de bagarres aussi, et du menu trafic... » ajouta-t-il avec un petit sourire, se décidant enfin à regarder Angela.

Sourire qu'il perdit dans l'instant quand il eut identifié la personne qui venait de surgir devant eux, au coin du bâtiment. Une blouse blanche tâchée de café. Un air de parfait abruti au visage. De petites lunettes rondes posées de travers sur un nez tordu. Traduction : son médecin traitant. Qui semblait venir d'obtenir la preuve que les aliens existaient. Ou plutôt, de remarquer que l'un des résidents dont il avait la charge était barbouillé de sang (autant pour Gladiator).

C'était vraiment un bel après-midi, mais manifestement, toutes les belles choses ont une fin. Kyle soupira bruyamment, attendant patiemment la tornade de bégaiements qui n'allait pas tarder à s'abattre sur lui. Pauvre Angela, spectatrice d'un si piètre spectacle.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une autre qui n'est pas elle

Une autre qui n'est pas elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La curiosité est-elle un vilain défaut ?
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» Le Chat - Autre
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: ► Jardin-