AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le nouveau du dortoir n°8

Seth A. Stevens
avatar

Résident
Modérateen
Résident♣ Modérateen


~ J'VOUS AIME PUTAIN ~


Masculin Surnom Surnom : La bête
Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans
Orientation Orientation : Homosexuel
Admission Admission : Récent
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1716

Age Age : 25
Messages Messages : 203
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : J'habite ici en fait.

RP' RP' : EN COURS:
Le hasard, toussa... w/ Kiyo !
De l'air ! - w/ Kyllian -
Lobotomie transorbitale (D:) w/ Anton

ON HOLD:
Le nouveau du dortoir N°8 w/ Kyle + Angela
L'insomnie c'est chiant feat Jae !

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 24
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2386-seth-adam-stevens-100
MessageSujet: Le nouveau du dortoir n°8 Dim 27 Oct 2013 - 4:54

ça avait mal commencé, et Seth n'avait aucune envie de leurs faciliter la tâche.

Dès le début on le bouscula hors de la voiture, des militaires partout. Ok, c'est quoi ce délire ? Ils l'ont envoyés à l'armée ? Ahah pas mal, pas mal du tout ! Il avait encore jamais eu l'occasion de montrer à des fucking militaires qui commandait. Étaient ils plus patients que les flics à Seattle ? En tout cas il semblaient faire tout autant les malins. Et Seth comptait se joindre à la fête.

Sitôt hors de la voiture, on lui saisit le bras pour qu'il avance. Seth se contenta de se laisser tomber au sol, bien décidé à ne pas foutre un seul pied dans le bâtiment. Les deux représentants de l'autorité se mirent à lui gueuler dessus, il ne leva même pas les yeux, ses lèvres dessinant un sourire mauvais. Il l'avait dit. Il avait répété au juge qu'il refusait d'aller dans un autre établissement. Ils veulent pas l'écouter ? Seth n'avait pas son mot à dire ? Aucun problème. Il comptait leurs pourrir merveilleusement la vie.

On lui agrippa le bras pour le faire se relever, sans succès. L'homme fit mine de le traîner, et Seth se laissa traîner. Et plus ça allait, plus ses gardes s'énervaient, la situation était juste hilarante pour le jeune homme. Ils ne le traînèrent pas bien loin, s'arrêtèrent. ça faisait déjà 10 minutes qu'il était dehors, et ils avaient même pas réussis à le faire rentrer dans le bâtiment. GG, bravo les mecs, ça promet pour la suite ! Encore un centre ou il allait foutre le bordel ? Combien de temps avant de se faire virer cette fois ? Deux mois ? Six mois ? Les militaires, ils étaient là que pour le décors alors ? Seth eut pas le temps de se poser plus de question: ses gardiens commençaient à s'énerver.

" Mais tu va te lever ? T'as quel âge ?! Allez dépêche, on a autre chose à foutre, gamin ! "

Seth leva les yeux, cette fois ci pour lui adresser son regard le plus provoquant. Vas y, fais moi lever si tu l'oses, connard. Voyant que le gardien ne comprenait pas le message, il contracta sa langue, racla ses joues, et lui cracha une bonne giclée de salive sur son uniforme sombre.

" Ah l'enfoiré, sale merdeux ! "

Seth se mangea une main en pleine gueule qui le fit chanceler. Il voulait qu'il se lève ? Parfait, il allait se lever. Le jeune homme se releva et se jeta sur le premier garde, frappant sur son crâne. Le second mis une seconde à réagit, et saisit Seth par la taille pour le plaquer au sol.

" Putain il m'a mordu ! Mais il est malade ce gosse ! Il m'a mordu ! "

" Arrête de chialer Dan, envoie les menottes et appelle de l'aide. On va lui faire comprendre qu'on rigole pas ici. "

Seth se tortilla, mais sous le poids du garde, il était aussi impuissant qu'un asticot. On lui passa les menottes, et cette fois ci ce n'était plus deux, mais quatre personnes qui le relevèrent sans ménagement pour le forcer à marcher vers l'entrée. Mais Seth refusait obstinément de marcher. Le saisissant par les épaules sans aucun ménagement, les responsables le traînèrent jusqu'à l'intérieur du bâtiment. Seth, les mains solidement menottées derrière le dos, se mit à proférer des insultes tout le long du chemin, se prenant de temps en temps une baffe pour le faire taire... Pour recommencer de plus belle la seconde après avoir encaissé le coup.

Il croisa des gens, des jeunes comme lui, qui s'approchaient, intrigués par le bordel soudain. Seth les ignora, s'appliquant à essayer de filer des coups de pieds à ses gardiens, qui le tenaient toujours fermement. Plus ils avançaient, plus le jeune Seth bouillonnait intérieurement.

" ... Vous me lâchez putain, je veux PAS Y ALLER, JE VEUX PAS ! Bouge tes mains, je te démonte mec, je te jure tu me lâches une seconde je te démonte ta sale gueule ! "

" On va t'emmener dans ton dortoir pour que tu te calmes un peu, et tu va te calmer ou te fout à l'isolement direct. T'es pas chez toi ici petit, c'est terminé maintenant. "

Ils montèrent des escaliers, mais Seth ne donnait absolument aucune attention à ce qui l'entourait, encore moins à ses tibias traînants qui heurtaient douloureusement chaque marche. Il vit un des gardes se barrer dans un autre couloir avec son sac.

" Eh il fout quoi là ? Il fout quoi ? Rendez moi mon sac, j'ai mes clopes dedans !  "

Cette fois ci personne ne daigna lui répondre. Les trois hommes l'ignoraient royalement, les poings serrés autours de ses deux bras, Seth se mit à hurler et à se débattre de plus belle, alors qu'ils arrivaient devant la porte de ce qui semblait être son futur dortoir. Là on le plaqua sans ménagement contre le mur, retenu par les deux hommes tandis que le troisième fouillait les poches de son jean et le dessous de son tee shirt.

" Ecoutes moi, tu fais ta forte tête mais ça marche pas ici. Tu va aller calmement poser ton cul sur ton lit, et faire connaissance avec tes nouveaux copains. On te rendra tes affaires quand elles auront toutes été fouillées. Et je te préviens Seth, tu fais le moins bordel dans cette chambre, et ça va vraiment barder pour toi. C'est les militaires qui commandent ici maintenant. T'es dans la cours des grands. Alors tu ferais mieux de te comporter comme un adulte. "

Seth soutint son regard avec toute la haine du monde dans les yeux. Il se laissa fouiller, puis répondit simplement, la voix soudainement posée.

" Et toi Dan t'as intérêt à surveiller ton cul, je vais pas t'oublier. "

C'est ça ! Allez au pieu !

Ils ouvrirent la porte et malmenèrent Seth pour l'y faire rentrer. Finalement, après s'être assurés d'avoir passés l'embrasure, ils lui enlevèrent les menottes et le poussèrent à l'intérieur de la pièce. Seth se retourna, bien décidé à en découdre, pour se faire fermer la porte au nez. Le jeune homme donna des coups de pieds rageurs, sans s'arrêter de hurler.

" J'ai pas fini, reviens ici ! Je te jure je te refais ta sale face, viens te battre sale brêle ! Je te recroise, je te défigure, t'as intérêt à me rendre mes putain de clopes ou tu va regretter d'être né, connard ! Ta famille elle te reconnaîtra plus ! Vas y ramène toi ! "

Mais ni Dan, ni ses collègues n'ouvrirent la porte, et il termina à bout de souffle, et sans espoir de sortir pour le moment. Il se résolut à tourner le dos à la porte et à s'exposer au regard de ceux qui seraient, désormais, ses nouveaux colocataires. Seth s'adossa à la porte. Il était fatigué du voyage, énervé de pas avoir fumé, et à la limite de l'extinction de voix après avoir hurlé tout le long. Un goût métallique lui remplit la bouche, et Seth porta sa main à sa lèvre pour se rendre compte que l'inférieure saignait. Quelle bande d'enfoirés. Il comptait bien leurs rendre ça.

Il leva les yeux, dévisagea les gens présents dans la pièce, et dit simplement:

" Seth. C'est lequel mon pieu ?"

Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1692

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le nouveau du dortoir n°8 Sam 9 Nov 2013 - 19:49

Arrêt sur image. Remontons de quelques secondes dans le passé.

Allongé sur son lit, les jambes croisées, le nez dans son manuel de biologie, Kyle potassait ses cours. Incroyable mais vrai. Dès l'arrivée des militaires, et malgré son comportement loin d'être impeccable, le petit délinquant s'était décidé à travailler. Histoire qu'on ne lui recommande pas une formation de plombier quand il viendrait demander des conseils quant à son orientation. Parce qu'il était complètement perdu de ce côté-là. Qu'allait-il bien pouvoir faire à sa sortie de l'institut ?

Mais loin d'être réellement préoccupé par la question (du moins, en cet instant), ou par la phrase qu'il relisait depuis dix minutes sans comprendre qu'il s'agissait de la même (vous vous disiez bien que c'était suspect, un Wilder en train de bosser dur), ses pensées s'évadaient vers les billets précieusement rangés dans son armoire. Il avait regroupé suffisamment pour lui faire une belle surprise. A Angela, tout naturellement. Elle était un sujet perpétuel dans les méandres de son esprit. Kyle s'était enfin décidé. Il allait lui faire sa déclaration. Mais il voulait que tout soit inoubliable. Il fallait un cadeau pour parfaire cet instant.

Le petit délinquant s'était donc heurté à un problème majeur. Parce que ses confections artisanales présentaient toujours plus de similitudes avec des épouvantails que de réels cadeaux. Alors, comment trouver de l'argent et un présent correct ? Heureusement, il avait des solutions. Il avait commencé par gratter les fonds de son armoire dans le but de retrouver sa (petite) monnaie et avait mendié le reste à plusieurs de ses amis de Los Angeles par le biais de mails et de lettres, pour la transmission des billets. Il avait ainsi regroupé près de 150$. Mais restait le deuxième problème. Il avait sa petite idée sur le cadeau, restait à savoir qui il pouvait bien envoyer en ville.

Kyle passait en revue les personnes dotées d'une autorisation de sortie à qui il pouvait demander d'aller en ville à sa place. Mary, Ruth, Debbie, Jodie...? Jodie, elle était gentille, douce, attentionnée, loyale... mais dotée d'un grave défaut qui l'avait conduit entre les murs de cet institut. La pauvre était kleptomane. Elle ne pouvait pas s'empêcher de voler à droite à gauche. Dès qu'un objet retenait son attention. Autrement dit, l'envoyer dans une bijouterie, alors que ça faisait un an et demi qu'elle ne faisait que s'améliorer, aurait ruiné tous ses efforts. Il valait mieux demander à Betty. Elle avait été incarcéré six mois plus tôt suite à des soucis concernant de la revente de cigarettes, de ce qu'il avait compris. Pas de problème de ce côté. En plus, elle avait bon goût, on pouvait lui faire confiance.

Soudain, un résident fut littéralement propulsé dans le dortoir. Les yeux ronds comme des soucoupes, Kyle observa silencieusement la scène, perplexe. Il était aussi consterné par ce spectacle hurlant que par sa distance quant à cette scène. Elles étaient certes occasionnelles, mais considérées comme normales à l'institut. Mais surtout, il venait de se faire enfermer avec un fou furieux. Bordel. Il était coincé. Et pour une fois, il n'avait strictement rien fait. Quand le nouveau (Seth, selon ses dires ; oui, un autre) décida de gracier la porte, Kyle déposa son manuel et se redressa. Il s'assit sur le bord du lit.

« Kyle. Là. » fit-il en désignant la dernière couche libre, celle juste à gauche de la sienne, d'un geste de menton.

Au final, Kyle se sentait d'humeur bavarde. C'était sûrement à cause de cette fatalité qui lui avait infligé un compagnon d'infortune, pas forcément sain d'esprit, avec qui (et à cause de qui) il allait devoir tuer du temps. Jusqu'à ce que les militaires aient compris qu'ils avaient bouclé un dortoir entier. Se réjouissant mentalement de cette perspective, le petit délinquant ne put s'empêcher de ramener sa fraise.

« Ils ne te rendront pas tes cigarettes. Ni tout autre petit objet tranchant, comestible ou encore médicamenteux. Je ne sais pas pour combien tu en as pris, mais fais-toi vite à l'idée que tu ne les reverras qu'à ta sortie, dans très, très longtemps. »
Angela Dashwood
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


“ Angie, when will those clouds all disappear?
Angie, where will it lead us from? ”


Féminin diabolique

Surnom Surnom : Angie
Âge du Perso Âge du Perso : 18 ans
Orientation Orientation : Hétérosexuelle
Admission Admission : Juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1821

Messages Messages : 142
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : A peu près tous les soirs

RP' RP' :
Bienvenue Au Dortoir n°8
De Nos Rues À Aujourd'hui Via Trahison
He Just Woke Up From Bad Dreaming
La Belle Au Bois Dormant
Une Autre Qui N'est Pas Elle
Up All The Night
Six Feet Under The Stars And The Moon
Le Nouveau Du Dortoir n°8

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
WooooW ! Muffins Rock, babe ! Watermelon Petit fruit des bois ~ Animaux /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 4
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2257-angela-dashwood
MessageSujet: Re: Le nouveau du dortoir n°8 Dim 10 Nov 2013 - 19:33

« Quelle douce journée qui commence » avais je pensé en me levant ce matin là. Un matin comme les autres, il faisait de plus en plus frais chaque jour pour mon plus grand bonheur et sûrement pour le plus grand malheur de Karmina, elle qui était chaude comme la braise. Moi ça me rappelait l'Angleterre petit à petit. J'avais beaucoup de mal à supporter la chaleur en fait. Même les étés en Angleterre je me cachais dans un coin à l'ombre pour 1 ne pas brûler au soleil et, 2 ne pas avoir à subir son insupportable chaleur.
Donc ce matin la me mit de bonne humeur en vu de la petite brise fraîche qui soufflait doucement et réfrigérait les environs!
En me levant sans bruit j'étais partie faire un tour dans les couloirs encore frais de la nuit, et avais tardé à rejoindre la salle à manger ou j'avais peu déjeuné comme d'habitude. Je m'étais lavée, habillée comme tous les jours d'un débardeur simple, sans motif, uni, absolument banale, d'un jean simple, sans motif, uni, absolument banale et de mes doc's marteens en cuir marrons absolument confortable !

J'étais ensuite rentrée au dortoir n°8.

En poussant la porte du dortoir, je fus étonnée de voir Kyle le nez dans un bouquin, de biologie qui plus est ! Des cours, allons bon que lui arrivait il ? Je fermai la porte en silence pour ne pas l’interrompre et puis il fallait avouer que j'étais un peu intriguée de le voir ainsi.
Je m'arrêtai devant son lit pour le saluer tout sourire « Bonjour Kyle ! Jolie journée aujourd'hui n'est ce pas ? » passant devant tous les lits j'arrivai au mien qui était tout à fait fond de la pièce près de la porte. Je m'assis dessus, portant mes mains en arrière pour soutenir mon dos, croisant les jambes et soupirant d'un air relaxé je m'exclamai :

« Aaah.. je suis vraiment de bonne humeur aujourd'hui, il ne faut vraiment pas que quelque chose gâche ça … Tu as été faire un tour dehors Kyle ? L'air est frais ça fait vraiment du bien ! »

Je souris apaisée par ce doux début de journée. Jetant un coup d’œil par la fenêtre derrière moi, je partis un peu dans une rêverie sans thème précis. Voir mister Wilder le nez dans un bouquin m'avait donné envie de lire moi aussi, J'avais justement acheté il y avait deux jours ''La Belle & La Bête'' en version longue au libraire du coin, car il ne l'avait pas à la bibliothèque de l'institut. Je m'étais arrêtée au chapitre 7 à ma dernière lecture qui datait de la veille au soir.
Je m'allongeai donc délicatement sur mon lit douillet et continuai ma lecture, le silence était fort plaisant. Ce calme me détendait vraiment.

''La Belle soupa de bon appétit. Elle n'avait presque plus peur du monstre ; mais elle manqua mourir de frayeur, lorsqu'il lui dit :
« La Belle, voulez-vous être ma femme ? »
Elle fut quelque temps sans répondre ; elle avait peur d'exciter la colère du monstre en le refusant elle lui dit pourtant en tremblant :
« Non, la Bête. »
Dans le moment, ce pauvre monstre voulut soupirer, et il fit un sifflement si épouvantable, que tout le palais en retentit :
''

« J'ai pas fini, reviens ici ! Je te jure je te refais ta sale face, viens te battre sale brêle ! Je te recroise, je te défigure, t'as intérêt à me rendre mes putain de clopes ou tu va regretter d'être né, connard ! Ta famille elle te reconnaîtra plus ! Vas y ramène toi ! »

Je relevai la tête brusquement, qui a osé parler à la place de la bête ??
Je vis un garçon sur le seuil de la porte, il gueulait comme un chien qui aboierait contre porte qui se claquerait trop violemment, bref un clébard ça hurle pour rien de toute façon. Apparemment c'était le nouveau dont j'avais vaguement entendu parlé, il était plutôt grand, cheveux noirs, gueule de délinquant enfin, le visage un peu tiré par des trait provocateurs et agressifs, il me rappela ces membres du gang qu'il ne fallait cherché.

Il demanda lequel était son lit juste après avoir cité son prénom comme une pauvre banalité qu'on balance dans la face des gens pour qu'ils l'impriment ou pas, ça semblait avoir peu d'importance.
Je grimaçai, ce type qui portait le si joli prénom de Carter allait gâcher ma belle journée fraîche bordel, j'en étais sure !

Kyle répondit au quart de tour sans vraiment d’intérêt dans la voix :

« Kyle. Là. »

Je tournai la tête vers Wilder en souriant gentiment, quelle répartie !
Puis s'en suivit quelques petites remarques de Kyle tout à fait justes qui expliquait que les clopes que ''La Bête'' (Le nouveau) voulait absolument allait lui être remis dans très longtemps. Je hochai la tête et continuai toujours en souriant :

« Ah ha...! Tu vas te plaire ici La Bêt.. euh .. Seth ! »

Je me remis à lire en diagonales quelques pages de mon livres que j'avais déjà lu tout en me présentant d'un accent soulignant sans avoir besoin de préciser que mes origines étaient Anglaises :

« Angela Dashwood, enchantée de te rencontrer. »

Politesse obligeait qu'il fallait que je précise mon enchantement face à notre rencontre même si la seule qui pouvait m'enchanter aurait été un retour en calme dans le dortoir. Une intuition me fit songer que ce retour au calme en générale j'entend, n'était pas près d'arriver à présent, La Bête (Le nouveau) ne semblait pas être le genre de type comme Jeremiah par exemple... Posé et Silencieux. Sur qui étions nous tombés encore ? Je grimaçai pendant une fraction de seconde à cette pensée, mais ne souhaitant vraiment pas que cette possibilité du nouveau agressif et ravageur dans l'âme qui met en péril le calme et la ''bonne'' humeur dans le dortoir arrive, je me chassai de la tête cette fameuse idée et soufflai un petit coup.
Seth A. Stevens
avatar

Résident
Modérateen
Résident♣ Modérateen


~ J'VOUS AIME PUTAIN ~


Masculin Surnom Surnom : La bête
Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans
Orientation Orientation : Homosexuel
Admission Admission : Récent
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1716

Age Age : 25
Messages Messages : 203
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : J'habite ici en fait.

RP' RP' : EN COURS:
Le hasard, toussa... w/ Kiyo !
De l'air ! - w/ Kyllian -
Lobotomie transorbitale (D:) w/ Anton

ON HOLD:
Le nouveau du dortoir N°8 w/ Kyle + Angela
L'insomnie c'est chiant feat Jae !

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 24
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2386-seth-adam-stevens-100
MessageSujet: Re: Le nouveau du dortoir n°8 Mer 13 Nov 2013 - 20:28

Deux personnes. Deux pauvres nazes qui avaient pas l'air plus emmerdés que ça, et tant mieux, parceque Seth ne comptait pas s'arrêter de sitôt. Il était là contre sa volonté, et il comptait spécialement le faire savoir à Dan et ses collègues...
Même, la présence de ces deux inconnus ne l'enchantait pas. Pour tout dire, il aurait limite préféré être enfermé seul en isolement, Seth aurait pu péter les meubles tranquillement. Là y'avais des gens sur leurs lits. C'était, d'une certaine manière, plus drôle... Mais moins pratique.

Ils avaient l'air de son âge, ou plus jeunes. Il ne se retourna pas tout de ce suite vers le dénommé Kyle, autre chose attira son attention. Une gonzesse. Il allait partager sa chambre avec une gonzesse.

" Une gonzesse ? Putain ils sont sérieux... "

Il sentit l'ombre d'une sueur froide dans son dos, lui jeta un regard plein de dégoût avant de se tourner vers l'autre mec, ignorant de la manière la plus impolie possible la jeune femme. Il s'approcha du lit de Kyle, enleva son manteau qu'il jeta sur son lit désigné, restant simplement avec son jean qui avait trop vécu et son tee shirt sans manches délavé. Seth avait l'air plus calme, mais c'était juste en apparence. Le souvenir de Dan et des autres militaires le menaçant en le traînant dans le couloir était encore frais dans sa mémoire... Et le fait d'être enfermé là avec un blasé et des nichons ambulants n'arrangeait pas son humeur. Super. Une gonzesse. Sérieusement. Il lui manquait juste un prétexte et il sentait qu'il allait à nouveau exploser.

" Et ils les planquent ou nos putains d'affaires ?! "

Il avait lancé la phrase comme ça, en regardant Kyle. Seth n'était pas à l'aise avec une fille, dans la même pièce fermée. Elle avait cependant l'air d'une dure, sinon elle n'aurait aucune raison d'être dans un endroit pareil. Est ce qu'elle était du genre à se laisser marcher dessus comme ça ? Mais qu'est ce qu'ils foutaient à bouquiner sagement des trucs pareils ? C'était quoi ici, la chambre des bisounours ? Seth se tourna légèrement pour regarder la fille, Angela.

" Y'en a d'autres des comme toi ici ? " dit il abruptement
Kyle Wilder
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Rien

Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1692

Messages Messages : 47
SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le nouveau du dortoir n°8 Mer 13 Nov 2013 - 21:33

Bien. Maintenant, une petite précision.

Angela. Elle était partout. Dans ses rêves, dans sa tête, dans son cœur, dans sa vie, dans son amour, dans son futur, dans ses yeux, dans son... dortoir... dortoir... Oui, petit rêveur, dans la réalité aussi. En cet instant même. Ce qui nous offre un éclairage nouveau sur les motivations de Kyle quant à ses révisions. Le petit délinquant était loin d'être timide, ils avaient échangé quelques mots. Parler avec la fille qui l'obsédait (disons les choses telles qu'elles sont) ne le dérangeait pas. Ça avait plutôt tendance à le ravir ! Conclusion : il s'était mis à sourire comme ce psychiatre qu'il avait plusieurs fois croisé dans les couloirs, en exprimant l'agréabilité du temps. Puis l'élue de son cœur avait ouvert un livre et Kyle s'était replongé dans son bouquin... pour laisser ses pensées partir à la dérive sans plus tarder.

Ce qui vaut une petite rectification : Angela et lui étaient enfermés avec l'hystérique de service. Sincèrement, Kyle aurait adoré se retrouver dans cette configuration en tête à tête avec Angela, mais il y avait cet énergumène en trop dans le schéma. D'ailleurs, Seth commençait vraiment à lui plaire. Kyle pouvait s'être trompé sur un regard, mais la fantastique remarque hautement psychologique sur la mixité des dortoirs du résident qui fit se froncer les sourcils du petit délinquant. Toutefois, il n'émit pas de commentaire lorsque Seth entreprit de se désaper, bien que son visage se soit nettement assombri. En voilà un qui venait de doucher son envie de discussion.

« Et ils les planquent ou nos putains d'affaires ?! »

Alors, là, mec, cours toujours. Kyle était un homme amoureux. Et Kyle n'allait pas laisser passer ce genre de trucs. Ton regard empli de dégoût. Ton ignorance supérieure. On ne traite pas impunément l'amour de la vie de quelqu'un comme une moins que rien. Un rictus ironique et amer prit possession des lèvres de Kyle, qui se délecta de répondre avec le plus de mépris possible. Seth venait de faire la plus grosse erreur qui lui était possible de commettre en même pas dix minutes à l'institut.

« C'est, comme qui dirait, le genre d'informations qui s'achètent. Et puis, il faut pouvoir compter sur la bonne foi de ton informateur. Et là, je te garantis que si c'est à moi que tu es sûr de vouloir poser la question, il va d'abord falloir que tu rampes au sol jusqu'à moi comme le clébard que tu es. Connard. »

Soit il se donnait des airs, soit il s'en foutait, soit il était vachement mal à l'aise vis-à-vis des filles, constata Kyle alors que Seth se tournait vers Angela. Ou alors sa réponse n'avait pas encore atteint le cortex cérébral du résident ; c'est dire qu'il ne devait pas forcément s'y attendre. Si le nouveau avait été aussi réactif qu'il l'avait d'abord laissé supposer, il aurait répondu dans la seconde. Mais manifestement... tout n'était pas encore joué.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau du dortoir n°8

Le nouveau du dortoir n°8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: ► Dortoirs :: ⚤ Dortoirs Mixtes :: # 8-