AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

The fire is so delightful [PV ANYA]

Karmina Lolth
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


Féminin Rien

Surnom Surnom : Mina
Âge du Perso Âge du Perso : 20
Orientation Orientation : Bisexuelle
Admission Admission : 10 juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1980

Messages Messages : 338
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :


Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: plus d'une trentaine
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2258-karmina-lolth
MessageSujet: The fire is so delightful [PV ANYA] Dim 8 Déc 2013 - 7:07

Oh the weather outside is frightful
But the fire is so delightful
And since we've no place to go
Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow!


Le temps des fêtes, Noël, jour de l’an, c’était dans ce temps de l’année qu’être seule se faisait le plus sentir. Alors que la majorité des résidents pouvaient avoir des autorisations spéciales pour passer ce temps festif en famille, d’autre avait le droit de visite. C’était tranquille dans le centre en cette veille de noël. Alors que normalement il y avait toujours du bruit, des gens, des voix, cette soirée était calme et silencieuse. Même la majorité des militaires, gardes et enseignants étaient sortis. Pas besoin de dire que même si le couvre-feu avait été sonné, personne ne disait grand-chose alors que la jeune femme à la peau basanée déambulait dans les couloirs. Posé, la jeune femme ne portait qu’un bas de pyjama carotté, une camisole noire et une large veste à capuche. C’était en trainant les talons de ses pantoufles qu’elle se promenait. Depuis toute jeune elle avait toujours adoré le temps des fêtes. C’était un temps joyeux, doux et qui pouvait la rendre heureuse en tout temps. Néanmoins cette année, ce n’était pas la même chose. C’était seule qu’elle passerait cette veille de noël. Sa famille étant bien loin et dans l’impossibilité de la contacter. Frustrant, c’était des plus irritants. Comment profité de ce temps alors que la solitude se faisait sentir partout autour d’elle. Pas seulement dans sa tête ou dans son cœur, mais partout autour d’elle, alors qu’il n’y avait simplement personne en cette soirée froide de décembre. Enfin, froide, oui pour les températures habituelles de la Californie. Pas plus que deux ou trois degrés c’était certain. C’était bel et bien son noël le plus froid à vie.

La chaleur du brésil, le bruit des moteurs, les lumières ridicules posé par son frère et leurs amis. La cuisine transformée en chantier par Ally. C’était ces petites choses ridicules qui lui manquaient. Alors qu’elle entrait dans le salon, désert, son regard se pose sur l’arbre de noël, illuminé et décoré. Normalement, elle aurait dû trouver cela particulièrement beau, mais en ce moment, cela lui faisait plutôt penser à un sapin de poubelle. Parce qu’on la privait des seules choses, personnes qu’elle aimait pendant ce temps des fêtes. Facile trouvait-elle de s’imaginer les feds attendre le moindre signe de vie de sa famille pour pouvoir les retracer. Malheureusement pour eux, cela n’arriverait pas, ils n’étaient pas stupides. Et ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne sorte d’ici. Ses yeux rouant foncés circulèrent dans la pièce, se posant sur le feu dansant dans le fond du salon. Doucement, elle s’y en approcha, près de la cheminée où on y avait mis des décorations encore. Cannes de noël et autres. Karmina regarda le feu un moment, puis poussa un divan pour ensuite y lancer des coussins et aller s’y étendre dans un soupir bruyant. Encore un peu, se tenir calme, à carreau, même si souvent l’envie de défoncé la gueule à des connards étaient terriblement tentante. Se faire oublier pour passe inaperçue. Ensuite, ce n’était qu’une simple et stupide question de temps. Parlant de temps, elle, releva le menton pour jeter un œil par la fenêtre. Le ciel étoilé commençait à se couvrir partiellement de nuage, c’était le bout de la merde s’il pleuvait en plus… Mais bon cela ne changeait pas grand-chose, elle ne pouvait pas sortir. Un nouveau soupir et elle ferma les yeux et détournant son regard de la fenêtre, au moins ils n’étaient pas chiche sur le chauffage ici.

Un sourire, un petit rire. Ses yeux se tournèrent vers le feu, elle se souvenait d’un noël. Ce n’était pas très clair, elle était si jeune. Mais le feu, le sapin, une énorme maison, plutôt manoir, quand son père était encore vivant. Elle et son frère, avait passé la soirée dans le salon pour attendre la venue du père-noël. Cachés sous une tonne de couvertures. Ce n’était pas grand-chose, rapidement la petite fille s’était endormie en faisant disparaitre les souvenirs, mais le lendemain matin, une montagne de cadeau, le feu éteint, les cookies et le lait fini. Ni elle ni son frère n’avait rien vu. Et sur la table, à côté de l’assiette où avaient été disposés les biscuits, deux suçons en sucre d’orge. C’était le genre de tradition qui était resté même après. Chaque année, elle et son frère mangeai un suçon au sucre d’orge pendant la nuit de noël. Mais cette année, il n’y aurait pas de belle voiture, pas de pièce de voiture non plus, ni de déshabillé sexy donné par Ally ou de sucre d’orge, ni même son frère ou rien. La jeune femme se tourna sur le côté, en contemplation du feu. Ce n’était pas les cadeaux qui lui manquaient, simplement leur présence, une présence. Toute seule, ce n’était pas la même chose.
Anastasia Luna
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


Tornade rouge de Konoha Teenagers !
Cendrillon avait les cheveux rouges, fuck it all !
Féminin Innocent

Surnom Surnom : Anya, Cendrillon, Fire
Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans.
Orientation Orientation : Bisexuelle
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Non-accordée

Teen's Teen's : 1498

Age Age : 23
Messages Messages : 21
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Tous les jours ?

MEDAILLES MEDAILLES :


SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2439-anastasia-se-foutait-bien-
MessageSujet: [YOU ARE NOT PREPARED FOR THAT LEVEL OF GUIMAUVENESS] Mer 11 Déc 2013 - 11:49

N'ayant pas encore fait les preuves de votre bonne volonté, nous sommes au regret de vous annoncer que vous ne sortirez pas en ces fêtes de Noël.
Cordialement.


Voilà ce qui se trouvait entre ses mains, alors qu'elle était presque sur le point de pleurer. Pleurer de rage, comme de tristesse. Ils avaient refusé à un enfant de participer aux fêtes de Noël pour le motif le plus ridicule de la Terre. Merde, elle venait d'arriver, elle pouvait pas 'faire ses preuves' ! Bon, elle avait juste grillé un couvre-feu, mais quand même. Il y a des fois où elle regrette Seattle, des fois pas du tout. À l'Observatoire, elle ne le regrette absolument pas. En ce jour de fête, elle donnerait sa chevelure pour y aller. Rien que pour être libre, s'amuser, rêver avec toutes ces lumières, ces cadeaux, ces gens heureux.


Elle alla protester, mais rien n'y fit. Elle assista, impuissante et les larmes aux yeux, au départ de la grande majorité des résidents, sous autorisation spéciale. Eux, allaient s'amuser en ville & profiter de la magie de la fête la plus joyeuse au monde. Anastasia allait errer de salle en salle en ne trouvant personne d'autre que le froid et le silence, gamine punie par sa seule volonté d'avoir un jour voulu être libre & de le montrer. Appuyée sur la rambarde elle les voyait, en groupe ou non, tous plus ou moins heureux de sortir pour quelques jours, tout du moins plus heureux que quand ça n'est pas les fêtes. Quelle déchéance. Ô souffrance, fais de moi ton jouet, dirait-elle presque. La couverture qu'elle avait embarqué de sa propre chambre ne changeait rien au fait qu'elle avait froid, malgré son pantalon large, ses chaussettes épaisses et son pull en laine décolleté accompagné par un éternel T-shirt. On aurait dit ... Un sushi. Un sushi blanc aux cheveux rouges qui errait. Pour peu, elle serait le fantôme d'Halloween. Enfin, de Noël. Elle passa par toutes les étapes, de la cuisine vide au hall vide à l'entrée de la tour vide aux dortoirs vides. Pour arriver au salon.


Le salon. Là où ses larmes sécheraient un peu plus vite, vu qu'il y avait de la chaleur. Elle se sentirait probablement moins seule sur ce canapé, là, au près du feu. Encore un égoïste qui avait voulu monopoliser la cheminée pour lui tout seul, en attendant que ses potes ne viennent le chercher ou qu'on l'autorise à sortir. La vie ici va être dure, elle le sent bien. Les caractères présents sont ridiculement excentriques, et les comportements ridiculement ridicules. Sa rage, elle l'avait passé sur les murs, à crier dans le hall, à s'engueuler avec un garde en quelques secondes, sur les objets du quotidien. Ses poings rouges, au bord du saignement, n'en demandaient pas moins que de laisser sa tristesse prendre le dessus. Alors, sans un bruit et un sourire d'une infinie déception sur le visage, elle s'approcha de cet endroit, le seul qui lui semblait accueillant en cette sombre fête. Était-ce mieux là-bas ? Oui. Là-bas, il y avait un concours de graff' tous les ans, à propos de Noël. Là-bas, elle s'amusait même si il faisait froid. Là-bas, il y avait juste quelqu'un.


Quelqu'un.
D'autre que celle qui est étendue là.
Elle s'arrêta un instant. Elle reconnaissait ce rouge sombre, pour y avoir déjà eu affaire par le passé. D'ailleurs, c'était la seule qui avait daigné lui parler, et la seule à qui elle avait daigné parler. Les autres s'y prenaient mal. Trop mal pour qu'elle leur laisse la moindre chance de l'approcher, ce qui lui avait valu quelques menus soucis, mais rien de grave. Rien qui aurait dû l'empêcher de sortir. Son sourire triste ne fit que prendre de l'ampleur, amenant à ses côtés la compassion d'une femme qui sait ce qu'elle ressent.

je vais finir par croire que c’est tendance les cheveux rouges ...
C'était moins enjoué que la première fois. Mais au moins, elle s'en était souvenue.
Mais de tous ceux que j’ai vu avec une chevelure rouge, tu es celle qui la porte le mieux. Tu te rappelles ?
Parce que moi, oui. Et repenser à ça me donne encore quelques larmes aux yeux, alors que je me permets de m'asseoir à l'autre bout du petit canapé, à tes pieds. Je me serais mise aux pieds de presque n'importe qui pour pouvoir sortir aujourd'hui, mais maintenant je ne suis plus seule. Et je m'en fous un peu, à vrai dire. Enfin, c'est ce que j'essaye de me faire croire.

Alors ... Toi aussi, tu sors pas pour les fêtes ?
Ne pas pleurer. Les larmes sont là, elle fixe les flammes avec un regard protégé par un rideau d'eau salée, ce regard vitreux qui n'est pas le sien. Elle n'a pas envie de pleurer, ou de la regarder avec ce regard. Alors elle reste là, emmitouflée dans sa couverture.
Emmitouflée dans ses désirs.
Dans sa compassion.
Peine partagée.
Larme.
Karmina Lolth
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


Féminin Rien

Surnom Surnom : Mina
Âge du Perso Âge du Perso : 20
Orientation Orientation : Bisexuelle
Admission Admission : 10 juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1980

Messages Messages : 338
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :


Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: plus d'une trentaine
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2258-karmina-lolth
MessageSujet: Re: The fire is so delightful [PV ANYA] Sam 14 Déc 2013 - 21:38

Plus elle levait les yeux vers la fenêtre pour regarder dehors et plus le ciel se couvrait. Voilà, en plus d’être coincé ici seule, il allait mouiller à noël. Trop bien, vraiment! Bon d’accord le sarcasme ne la faisait pas vraiment se sentir mieux, mais ça défoulait un minimum en attendant qu’elle ait se mettre au lit et tente d’oublier sa propre existence. D’accord, d’accord, ce n’était pas très joyeux, mais sérieusement ça en devenait triste là. Le pire, c’était qu’elle aurait très bien pu se sauver, aller la rejoindre sa famille. Mais elle n’était pas stupide, elle savait bien que les feds l’attendaient au tournant. Ils devaient se dirent qu’elle allait finir par craquer et retourner chez elle pour les fêtes. Mais elle allait leur faire une mauvaise surprise et resté bien sage ici. De toute manière, elle allait avoir tout le reste de sa vie pour profiter de ce temps de l’année avec sa famille. Quand elle sortirait d’ici. Mais pour l’instant, elle faisait la gentille petite détenue qui respectait le deal et qui ne se doutait absolument de rien. Quand ils la croiraient aussi, elle en profiterait et les prendrait de cours. C’était le plan depuis le début.

Donc pour le moment, elle retourna son regard vers le feu qui pétillait. Les flammes dansaient et la jeune femme à la peau basanée se retourna sur le côté pour le regarder. Il faisait tellement froid, elle avait beau être près du feu, sentir sa chaleur réconfortante, mais la température était quand même très froide. Du moins pour elle. Ayant vécu dans des pays chaud presque toute sa vie. Sauf les premières années, où elle et sa famille était en Transylvanie dans la demeure de son défunt père. Elle se demanda à cette pensé ce qu’aurait été sa vie si elle avait grandie là. Si son père n’était pas mort dans cet accident de voiture. Si lui et sa mère s’était marier et qu’ils avaient eu une vie … inconnue pour elle. Aurait-elle plongé de la même manière dans sa passion des voitures? Qu’aurait été sa vie? C’était inutile de penser à cela, mais ça passait le temps. Et puis, elle se rendait compte que jamais elle n’avait envisagé cette hypothèse. Sa vie avait été ce qu’elle avait été, point, rien d’autre. Ce n’était pas plus mal ainsi elle l’aimait sa vie après tout. Sauf peut-être en ce moment. Ce qui expliquait les pensées.

Ce fut une voix qui la sortie de son questionnement silencieux. Son regard rouant sombre se tourna vers la source des paroles. Paroles qu’elle avait auparavant dit. Elle reconnut évidemment la fille à la chevelure rouge et aux yeux bleus. Un sourire étira ses lèves percées alors qu’elle se redressait légèrement pour lui répondre. « Bien sûre ! » Elle la laissa s’assoir à ses pieds, alors qu’elle repliait légèrement les jambes en se redressant pour pouvoir lui laisser de la place, quand même! Elle l’observa un moment avec un petit sourire. Mais visiblement cette dernière n’allait pas bien. Sa question révélait bien ce qui n’allait pas. Karmina se dit que de le prendre à la légère allait surement aider Anastasia. Après tout ce n’était pas en se mettant à déprimer à deux que la veille de noël allait être plus agréable.

"En quelque sorte, oui."

Puis, d’un pied, elle taquina une de ses cuisses en la regardant, étirant un large sourire sur ses lèvres.

"Mais au moins tu n’es pas toute seule!!"

Un sourire c’était déjà mieux que des larmes. Et puis, honnêtement, elle était bien heureuse de ne pas être seule non plus. Ça aurait été vraiment le bout de tout si elle avait été coincée seule ici. Même si cela ne réjouissait pas Ana, elles n’étaient pas totalement abandonné pour cette fête!
Anastasia Luna
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


Tornade rouge de Konoha Teenagers !
Cendrillon avait les cheveux rouges, fuck it all !
Féminin Innocent

Surnom Surnom : Anya, Cendrillon, Fire
Âge du Perso Âge du Perso : 19 ans.
Orientation Orientation : Bisexuelle
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Non-accordée

Teen's Teen's : 1498

Age Age : 23
Messages Messages : 21
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Tous les jours ?

MEDAILLES MEDAILLES :


SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2439-anastasia-se-foutait-bien-
MessageSujet: Re: The fire is so delightful [PV ANYA] Sam 28 Déc 2013 - 15:18

Bien sûr !


La jeune femme à la peau basanée avait accepté son incruste avec joie, se redressant même un petit peu pour lui faire de la place. Un maigre sourire avait alors orné le visage d'Anastasia, aux prises avec son sobriquet de Cendrillon. Jeune princesse enfermée dans un institut, ayant l'interdiction de sortir faire la fête avec ... Avec qui, d'ailleurs ? Tiens, bonne question. Autorisation de sortir ou pas, elle aurait été seule dans sa détresse absolue. Ce qui eut pour effet de faire mourir définitivement ce sourire qui peinait à survivre. Deux princesses perdues au fond d'un salon, éclairées et chauffées par une cheminée et la présence de l'autre.


En quelque sorte, oui. Mais au moins, tu n'es pas toute seule !

Elle marquait un point, alors qu'elle s'efforçait de garder ses larmes au fond d'elle, bien au fond d'elle. Elle lui jette un regard discret quand elle se fait taquiner du bout du pied, parce qu'elle serait trop fière pour pleurer ouvertement devant sa camarade de solitude, pour voir que l'autre sourit. Largement. Comment elle fait ? Un sentiment d'admiration profond prend notre flamboyante princesse aux yeux humides. Cette femme est seule, loin de tout ce qu'elle a ou presque, ne sort pas avec tous ses copains de dortoirs -elle est là depuis bien plus longtemps, elle doit en connaître des gens-, et elle sourit. Uniquement parce qu'Anastasia, l'inconnue du coin de la rue, l'insignifiante, est là à côté d'elle.
L'insignifiante en question se frotte les yeux, bien qu'ils soient rouges. Et elle essaie aussi de sourire, emmitouflée dans sa couverture, mais bon. C'est un sourire bien faible que voilà, une fois encore. Mais au moins, elle l'a regardée. Et ça, c'est un vrai progrès. Elle a osé plonger ses yeux brûlés par la peine dans les siens, et affronter le regard d'une femme forte, une vraie.


Son doigt navigue sur son pied, toujours sur sa cuisse. -WTF-
Faudra que tu m'expliques comment tu fais pour avoir le sourire alors que t'es là, avec une fille qui pleurniche comme une enfant parce qu'elle a pas de Noël ...
Un petit rire. Pas un rire nerveux, ni un rire ironique. Non, un rire de désarroi. Ce genre de rires que vous avez quand vous vous rendez compte de votre propre ridicule, votre propre stupidité. Elle se rend compte qu'à 19 ans, elle n'est pas une femme. Non, c'est encore une jeune fille capricieuse. Une fille qui se replie sur elle-même, faisant face à Karmina, les genoux repliés sur elle-même et les cheveux masquant une partie de son visage, ne laissant entrevoir que ses yeux, son front. Pourquoi ne se complaît-elle pas ? Elle n'est plus seule, alors pourquoi cette tristesse reste-t-elle ? Pourquoi ne part-elle pas ? Pourtant elle l'aime bien ...


T'en fais pas, ça s'arrêtera à un moment ... Je crois ...
Enfin, j'en sais rien. Parce que je crois savoir. Je crois que je suis triste non plus pour moi, mais pour elle. Parce que malgré son sourire, elle a l'air bien plus dépitée que moi, au fond. Moi je n'avais déjà pas grand-chose là-bas sinon un petit groupe qui m'a déjà oubliée. Ici, j'ai vraiment plus rien. Mais elle, peut-être qu'elle avait bien des choses. Qui lui manquent, et en substitut, il y a moi. Je ne peux pas remplacer la famille ou les amis qu'elle avait, ni ceux qu'elle a ici et qui auraient pu l'accompagner. Je me sens un peu inutile pour elle, et c'est peut-être pour ça que j'étouffe du mieux que je peux mes sanglots, même si ma tentative de la rassurer est aussi crédible que la mort de Marion Cotillard.
Je me sens pathétique.
Je pleure.
Karmina Lolth
avatar

Résidente
Teenagers
Résidente☣ Teenagers


Féminin Rien

Surnom Surnom : Mina
Âge du Perso Âge du Perso : 20
Orientation Orientation : Bisexuelle
Admission Admission : 10 juillet 2013
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 1980

Messages Messages : 338
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :


Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: plus d'une trentaine
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2258-karmina-lolth
MessageSujet: Re: The fire is so delightful [PV ANYA] Dim 12 Jan 2014 - 22:29

Décidément le fait de rester enfermer ici à noël n’était facile pour personne. Certains le prenaient plus mal que d’autres. Mina elle était venue près du feu dans la pièce où il y avait des décorations. Alors que d’autres préféraient rester cachés sous leur couverture pour tenter de l’oublier. Malheureusement, la jeune femme n’était pas assez fatiguée pour pouvoir simplement s’endormir et oublier tout ça. Cette situation la faisait chier, comme il était naturel que cela le fasse. Du coup, elle se retrouvait là. Néanmoins, la chance avait fait qu’elle n’était plus toute seule. Trouvant compagnie dans le hasard, la jeune femme aux cheveux rouges étaient venue la rejoindre pour lui tenir compagnie. Honnêtement, elle savait bien qu’elle n’était pas là pour elle, mais tant qu’à être toutes les deux au même endroit aussi bien de profiter de la présence de l’autre. De plus, pour Karmina c’était une bien belle manière de passer un réveillon. Bon certainement pas aussi fantastique que si elle avait pu se sauver au Brésil, mais pas si mal quand même. Du moins, pas mal mieux que de se morfondre toute seule sur un divan devant un foyer sans rien faire ni rien dire du tout.

Par contre la jeune femme à la chevelure aussi flamboyante que les flammes du feu de foyer, ne semblait pas particulièrement convaincue de sa bonne humeur. Lui demandant même comment elle faisait pour sourire alors qu’elle était coincé dans un centre avec une pleurnicharde. À ces mots, la jeune femme espagnole à la peau basanée pouffa d’un léger rire. Son regard se tourna vers sa compagne et elle lui répondit le pus sincèrement du monde, amusée et un brin taquine surtout.

" Ahh! Ça, c’est parce que tu es super mignonne même quand tu pleurniche ma chérie! Ahaha!"

Ce n’était pas LA raison pour laquelle elle arrivait à sourire, mais ce n’était pas faux non plus. Elle souriait surtout parce qu’elle avait une personne avec elle. Et bon, peut-être qu’en souriant, elle arriverait à la faire sourire à son tour! Ce ne serait pas plus mal. Elle lui dit que cela finirait par arrêter, Mina ne s’en fit pas avec ça et se redressa. Allant passer sa main dans ses cheveux, elle lui caressa la tête doucement et tendrement pour tenter de la calmer. Un sourire toujours aux lèvres. Mais après un petit moment de pat pat consolateur, elle laissa échapper un petit rire. Ses caresses restèrent douces, mais, elle inversa leur sens. Envoyant ses cheveux dans son visage, la décoiffant, en soufflant : « Belle perruche, belle perruche~ ».

Elle la laissant ensuite, retirant sa main en riant, histoire de ne pas abuser non plus! Mais c’était plutôt marrant! Bon aller c’était de tenter un autre truc. Après tout, elle n’allait pas s’en cacher, l’avouer à quelqu’un ne lui ferait pas de tords. La jeune femme à la chevelure sombre prit donc une bonne inspiration et se tourna vers Anya. Elle souriant toujours, mais plus sérieusement, un peu comme une adulte responsable.

"Tu sais, ce n’est pas le centre qui m’a empêché de sortir pour les fêtes. C’est seulement que si je le fait, certaines personnes me suivront pour pouvoir mettre la main sur le reste de ma famille. Alors je préfère rester ici! En plus, j’ai de la belle compagnie!!"

Termina-t-elle avec un sourire en lui offrant une petite bousculade d’épaule. Elle ne se gêna même pas pour s’installer, collé contre elle attrapant son bras des siens et déposant même un bisou sur son épaule. C’était noël après tout, pas le temps de pleurnicher! Elle tourna la tête de nouveau vers la jeune femme aux yeux bleus et précisa doucement.

"Tu es la seule qui le sais."
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The fire is so delightful [PV ANYA]

The fire is so delightful [PV ANYA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Anya Mussel [Edit]
» Fear To Fire II
» F.T Anya Bella [Valider]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: ► Salon-