AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Alice A. Willington • Fille de riche et alors ?

Alice A. Willington
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Féminin Musical

Surnom Surnom : Cerise
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans
Orientation Orientation : Bisexuelle
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1432

Age Age : 24
Messages Messages : 11
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Sam 11 Jan 2014 - 0:55


« Les apparences sont très souvent trompeuses »

Vous débarquez à peine. Ils sont là, ils vous attendent sagement. Pas un sourire, juste un "bonjour" et après quelques formalités auprès du secrétaire du centre de redressement vos bagages sont récupérés. Pendant que vous êtes dirigé dans une salle isolée sur le côté, vos affaires sont fouillées afin de confisquer tout objet dangereux… Ou vêtements qui ne correspondent pas à votre nouveau lieu de résidence.
Vous apprenez que dorénavant, vous porterez un uniforme pour assister à vos cours, que vous aurez une tenue de sport à votre disposition. Mais surtout, que vous vivrez à la dure, dans un emploi du temps aménagé spécialement par des militaires.

Vous êtes là, seul face à une femme froide et deux autres hommes. Ils parlent fort, très fort, vous criant presque dessus. Ils vous demandent de décliner votre identité, et vous apprennent très rapidement à vous tenir droit, à adopter différentes postures pour les saluts militaires.
Vous tenez tête ? Ils s'approcheront de vous, plantant leur yeux dans les vôtres et vociféreront leurs ordres. Vous n'êtes qu'un tas de m*rde, un délinquant de plus qui ne tiendra peut-être pas une seule semaine dans cet univers ordonné où toutes vos responsabilités seront là, à faire ployer vos épaules.

Vous êtes ici pour vous purifier, pour réparer vos erreurs. Ces hommes et cette femme seront vos nouveaux exemples et ne permettront aucun écart.


»» Etat Civil

  • Nom :
  • Willington.
  • Prénom :
  • Alice, Ambre.
  • Surnom :
  • Cerise (à cause de sa coloration).

  • Âge :
  • 20 ans, très cher.
  • Date de naissance :
  • 7 février.
  • Lieu de naissance :
  • Paris.
  • Nationalité :
  • Franco-Américaine.

  • Sexe :
  • Regarde ailleurs ! Fille, imbécile.
  • Orientation sexuelle :
  • Bisexuelle.


Ils sont là, avec vous. Vous avez enfilé votre nouvel uniforme, et ils sont toujours face à vous. Vous êtes seul contre tous. Seul face à votre vie et vos délits. Vous êtes ici car vos parents ont voulu se débarrasser de vous, ou bien parce que vous avez tout simplement succombé aux vices de vos jeunes vies.


»» Casier Judiciaire


  • Délits :
  • Plusieurs vols à l'étalage et violence envers des agents de la police.
  • Arrestation :
  • 1.


Ce centre de redressement sera ton nouveau foyer. C'est un toit au-dessus de ta tête et chaque soir tu pourras rejoindre un lit qui sera tient et dont la qualité ne dépendra que de toi. Chaque jour tu auras trois repas, dont la qualité ne dépendra que de toi et de tes camarades. Ici, vous apprenez à vivre ensemble, à vous serrez les coudes, à vivre en communauté. Alors tu auras un lit, dans un dortoir mixte. Tu auras un militaire référent qui te suivra administrativement. Chaque mois, tu auras un, à plusieurs rendez-vous auprès de l'équipe médicale ou encore encadrante.
Tu n'es pas seul ici, tu es accompagné et encadré. Ici, c'est ta nouvelle famille, qui va t'aider à redevenir quelqu'un de respectable et apte à intégrer la société, et surtout rejoindre ta famille. Si famille tu as.
Ici, tu vas devenir quelqu'un.


»» Institut Teenagers

  • Présent depuis :
  • 4 mois.
  • Intégré pour :
  • Décision parentale.


»» Dossier Médical

Sur une échelle de 0 (inexistant) à 10 (maximum) veuillez remplir les champs si dessus.
x x x x x x x x x x  = 0 / Jamais / Aucun / Mauvais
• • • • • • • • • • = 10 / Très régulièrement / Toujours / Très bon
• • • x x x x x x x = 3 / Très peu / Quand ça me tombe un œil / Bof.

(PS : Pour faire • il suffit de faire Alt + 7).

Attention, les résultats sont ceux à l'arrivée du délinquant au centre, soit un reflet de sa vie à l'extérieur du centre.

• x = En réalité
• x  = Signalé sur le dossier

  • Nombre de repas par jour :
  • • • • • • • • x x (7 étant trois repas par jour sans grignoter)
  • Repas équilibrés :
  •   • • • • • • • x x x  - • • • • • • • • • x
  • Audition :
  •   • • • • • • • • • • 
  • Vue : 
  •   • • • • • • • • • • 
  • Activité physique : 
  •   • • • • • • x x x x  - • • • • • • • • x x
  • Alcool :
  •   • • • x x x x x x x  - • x x x x x x x x x
  • Cigarette :
  •   x x x x x x x x x x  - x x x x x x x x x x
  • Rapport sexuel :
  •   • • • • • x x x x x  - • • • • • x x x x x
  • Drogue :
  •   x x x x x x x x x x  - x x x x x x x x x x
  • Mutilation :
  •   x x x x x x x x x x  - x x x x x x x x x x

  • Phobies :  
  • Achmophobie, phasmophobie  
  • Autres problèmes :  
  • Pense que si elle est bi, c'est uniquement parce qu'elle peut mieux être comprise des autres demoiselles.
  • Problèmes antérieurs :
  • A priori aucun.


»» Physionomie

  • Taille :
  • 1 mètre 68
  •  Poids :
  • 58 kilos 500 grammes
  • Cheveux :
  • Rouge, car coloration.
  • Yeux :
  • Brun noisette.

  • Cicatrices :
  • Aucune.
  • Tatouages, piercings, autres :  
  • Une marque sur la fesse droite, une tâche de naissance, en fait.


Vous souhaitez sincèrement savoir à quoi je ressemble ? Alors la photo dans mon dossier ne vous suffit pas ? Que vous êtes pénibles en plus d'être incompétents. Soit, je vais donc me décrire même si ça m'ennuie vraiment.

Je suis de taille moyenne pour une franco-américaine ; mon père est plutôt grand et ma mère de taille moyenne, elle aussi, bien qu'un peu plus petite que moi. Donc, on peut dire que je suis un bon mélange des deux de ce point de vue-là. Rien de très surprenant, en somme. En plus, j'ai toujours eu horreur de ces filles beaucoup trop grandes. Pas que je les déteste mais je trouve qu'elles paraissent beaucoup trop fines, de ce fait, voire maigres. Pas que je sois grosse, seulement, cela se remarque sans doute moins. Mon poids ? On ne demande pas cela à une jeune femme ! Disons plutôt que je suis assez réservée de ce point de vue-là et on m'a appris à ne pas trop en dire, sur sa personne. Oui, l'éducation. Et alors ? Bon... lisez bien et retenez une bonne fois pour toute ; je pèse cinquante-huit kilogrammes et des poussières. C'est beaucoup ? Et puis quoi encore ? Tu as vu combien je mesure ? Je suis dans la norme, j'ai un poids acceptable par rapport à ma taille. Alors, rien à déclarer. J'ai beau grignoté, je ne prends que rarement des grammes en plus. Peut-être parce que je me dépense pas mal. J'en ai besoin pour me libérer du stress quotidien, surtout depuis que je suis dans votre établissement !

Si je suis une fille ? Est-ce que j'ai l'air d'être un garçon ? Ma poitrine ne vous rassure pas suffisamment dans la réponse que vous devriez recevoir ? Bien évidemment que je suis une fille ! Et d'ailleurs, en parlant de ma poitrine, j'aimerais sincèrement que vous regardiez plus haut. Celle-ci est généreuse, certes, mais cela n'empêche pas qu'elle m'appartient et j'aimerais qu'on arrête de s'y rincer l’œil. Mes jambes sont fines et longues et je prends l'habitude quotidienne de les raser bien proprement. Mes bras sont également fins et longs mais pas rasés. Je ne suis pas masochiste, non plus. Si je refuse qu'on s'attarde sur ma poitrine, il en va de même pour mes fesses. Elles sont certes rebondies mais ne sont ni un oreiller, ni un panorama. Et je vous entends venir, les gars « faut partager ». Désolée, à ce niveau-là, je suis extrêmement égoïste. L'éducation, encore une fois, sans doute. Je ne suis pas une dépravée ni même une fille facile. Je suis sincèrement désolée, messieurs.

Au-delà de mon apparence générale, j'ai les cheveux rouges depuis un an déjà. Pourquoi ? Par choix et d'une certaine façon pour aller dans la direction opposée à celle toute tracée par mes parents. Ayant énormément souffert lors de mon enfance à cause de mon accent français, il a fallut que je me renforce même si mon père ne semblait pas le remarquer. Je ne savais pas encore à ce moment-là que ça allait s'accentuer, mais ça, c'est autre chose. Ils sont longs et j'aime les coiffer en deux couettes et le reste des cheveux tombant en arrière, dans mon dos. J'aime les brosser et y passer mes doigts. Seulement, gare à vos pattes si vous y touchez ! Une frange tombe jusqu'à mes yeux de couleur brun noisette. D'ailleurs, j'aime me maquiller aussi bien les yeux que les lèvres. A mes petites oreilles sont souvent accrochées des boucles d'oreilles. Je suis plutôt féminine, c'est une habitude que je garde de mon éducation, à nouveau. Autour de mon cou, j'ai une chaîne avec une croix chrétienne comme pendentif. Je le cache à l'abri des regards depuis que je suis arrivée dans cet établissement. Question de survie, sans doute.

Je m'habille généralement aussi bien d'une robe que d'un pantalon et d'un t-shirt ou chemisier. Je ne suis pas bien difficile de ce point de vue-là. Néanmoins, je m'habille rarement de vêtements trop courts. Pas question que des hommes ou femmes lubriques s'amusent à regarder en-dessous de ceux-ci. Je suis claire à ce sujet.




Mais ton passé est important. Ton passé, c'est celui qui t'a construis et qui a fais celui que tu es aujourd'hui. Mais à partir de maintenant, tu vas apprendre que les caprices c'est fini. Maman n'est plus là pour supporter tes conneries, papa n'est plus là pour réparer les pots cassés.
Aujourd'hui, c'est toi l'adulte, celui qui doit prendre ton destin en main. Aujourd'hui, tu peux penser à ton passé, tu peux réfléchir sur les erreurs que tu as commises. Mais tu dois apprendre de tes défaites.


»» Caractère

  • Adjectifs les plus marquant de votre personnalité :
  • bornée ☺ bonne poire ☺ susceptible ☺ franche ☺ impulsive ☺ curieuse ☺ diplomate ☺ perfectionniste


Sérieusement... Ça commence à m'ennuyer. Vous ne voulez pas avoir de surprises ? Pourtant, vous pourriez me découvrir jour après jour et apprendre à m'apprivoiser, non ? Quoi ? C'est obligatoire ? #râle, peste# Si vous y tenez... Évitez les menottes et les couteaux, s'il vous plaît... Je n'aime pas trop ces objets tranchants ! En fait, j'ai demandé à quelques témoins, comme vous aimez les appeler, de parler pour moi. Ce sera sans doute plus simple, n'est-ce pas ?

A quoi elle ressemble ? Ce qu'elle est globalement ? Petite, elle était parfaite. Elle ne faisait de tort à personne et se montrait toujours très conciliante. Obéissante, nous n'avions jamais rien à lui redire. Je pense qu'elle s'est renfermée petit à petit depuis la mort de sa mère et notre arrivée, ou mon retour, aux États-Unis. Pour moi, ce n'était pas franchement dépaysant mais pour elle, c'était un monde de différence par rapport à la France, son pays natal. De plus, mes parents souvent occupés ne pouvaient pas souvent la voir et elle en avait besoin, de l'attention d'une femme. Est-ce à cause de ça qu'elle a volé ? Je ne pense pas que cela puisse tout justifier, seulement, voilà, je pense que c'en est en partie la cause. Elle avait la grâce et la diplomatie de sa mère depuis toujours et l'a toujours, par ailleurs. Cependant, elle était toute aussi bornée que moi. Ce qui fait qu'on pouvait souvent se prendre la tête, surtout au sujet de sa scolarité. Loin d'être nulle, plutôt bonne élève, elle semblait toujours crispée en revenant des cours. Elle critiquait l'ambiance avec ses camarades mais je ne voyais pas ce qu'elle leur reprochait. Je l'avais inscrite dans une école suffisamment chère, car privée, pour qu'elle ne côtoie pas des délinquants de bas étage. Sans doute était-ce sa susceptibilité et sa franchise. Heureusement, la danse lui permettait de se défouler et elle gardait en tête les bonnes manières jusqu'à ce jour-là, du moins.

Monsieur R. Willington.


Une petite étrangère comme toutes les autres. Alice avait tendance, au début, à être uniquement une bonne poire, ce qui fait qu'elle s'en prenait plein la figure mais a appris, avec le temps, à se défendre pour ne plus se laisser marcher sur les pieds. Question de fierté, voire de survie et je suis celui qui la comprend le mieux. Pas que je sois un étranger mais je suis presque tout aussi gentil qu'elle. Si, au départ, elle se montre diplomate avec ceux qui l'entourent même avec les pires élèves de notre école, elle peut en arriver aux poings et ce malgré son éducation. D'ailleurs, c'est ce qui l'avait empêchée de réagir autrement, au début. Les habitudes sont bien ancrées, après tout. Alors, quand elle a compris que malgré mes intrusions pour la défendre c'était inutile, elle s'est mis dans la tête qu'il fallait changer, même partiellement. Et heureusement, je l'ai aidée pour ça sinon, elle en serait encore à se ramasser des bleus sur le visage et un peu partout sur le corps. S'il nous arrivait de nous engueuler, je savais qu'on s'excuserait mutuellement et qu'elle serait toujours la première des deux à faire le premier pas. Au fond, elle est très sociable la demoiselle, et ce, au-delà des instructions de « bonnes apparences » de son père. Il parait qu'elle tient ça de sa mère. Je ne l'ai jamais vue, moi. Quand Alice est arrivée ici avec son père, sa mère était déjà morte. Pourtant, c'est ce qu'en disent ses grands-parents et son père.

Matt Johanson, meilleur ami.


La poulette riche, là ? Elle est arrivée il y a quatre mois de ça. Je la croise souvent dans les couloirs et j'ai bien envie de me la faire. Elle n'arrête pas de dire qu'elle n'y est pour rien, qu'elle est innocente et qu'elle ne comprend même pas ce qu'elle fait là et ça, ça me fait bien rire. Les riches sont toujours innocents. Je pourrais presque remercier son père d'avoir pris la décision de la faire interner dans ce centre de redressement. Grâce à ça, on a de l'occupation. Enfin, je dis ça, mais la demoiselle est une véritable tigresse. Elle ne laisse personne l'approcher de trop près. Elle montre les griffes et les dents. C'est une image, hein ! Elle a horreur « qu'on lui marche sur les pieds », comme elle dit. Si j'ai toujours cru que les riches nous prenaient de haut, j'ai l'impression que ce n'est pas le cas avec celle-ci. C'est, de ce fait, encore plus facile de l'avoir. Elle cherche toujours à régler les soucis par la diplomatie, après tout. Bien naïve, la demoiselle. C'est d'ailleurs ce qui m'amuse. On peut lui jouer très facilement des tours. Rien qu'avec sa peur incontrôlée des fantômes qui n'existent pas, d'ailleurs. Je suis sûre qu'un jour je la traînerai jusqu'à mon lit. Aheum... Gardez ça pour vous, histoire que les éducateurs n'en sachent pas un mot. Sinon, elle est extrêmement susceptible, il n'est pas question de se moquer d'elle ou de chercher à reluquer sa poitrine ou ses fesses. Elle peut entrer dans une colère noire. Alors, généralement, on le fait discrètement. Ce serait dommage de s'en priver, hein ? Ne me dites pas que je suis le seul à penser comme ça. Je le sais parfaitement. Si elle se montre bagarreuse dans ces cas-là, sa corpulence mince l'empêche malgré tout de tenir longtemps face à nous.

Un autre résident.

»» Affinités particulières

  • Aime :
  • les choses sucrées ♥ un bon lit moelleux ♥ la chaleur ♥ les bouquins ♥ la musique ♥ les jus de fruits ♥ les histoires romantiques
  • N'aime pas :
  • les grandes gueules ♦ les 'm'as-tu vu' ♦ les lourdauds ♦ les superficiel(les) ♦ le bruit excessif ♦ les insectes ♦ la drogue ♦ la cigarette

  • Goûts musicaux :
  • musique classique, rnb, rock et pop.
  • Goûts culinaires :
  • tout ce qui est sucré, les nouilles, les sushis, makis, le sucré-salé... et plein d'autres en soi.
  • Goûts vestimentaires :
  • assez classique, un peu de tout.

  •  Centres d'intérêts :
  • la lecture, l'écriture, la natation et la cuisine.


»» Histoire


Encore et toujours du blabla. Comme si ce n'était jamais assez. Vous êtes franchement ennuyants et pointilleux, dites-moi. Pour la discipline et l'ordre ? Eh bien... On doit souvent s'ennuyer chez vous, bien plus que dans la vie qu'était la mienne ; celle de l'éducation. Si vous y tenez et qu'après vous promettez de me lâcher, oui, je peux bien faire cet effort.

Je suis née en plein hiver, un hiver bien rude, d'ailleurs : une tempête, un froid glacial et pas le moindre rayon de soleil. Il faut dire que je suis née en pleine nuit. Heureusement ma mère avait eu le temps de se rendre jusqu'à l'hôpital le plus proche. A l'époque, même si mes parents n'avaient pas en tête le fait d'aller vivre aux États-Unis, même si mon père était originaire de ce pays, ne s'attendaient pas non plus que j'arrive aussi rapidement. Oui, parce qu'à cette époque, nous étions en France, à Paris plus précisément. Non, ma mère n'a pas fait de déni de grossesse, seulement, elle n'avait pas envisagé, neuf mois avant, qu'elle serait déjà enceinte. N'allez pas croire non plus qu'ils ne me désiraient pas, bien du contraire. La jeune femme qu'était ma maman, douce et attentionnée, n'attendait que cela et mon père me voulait aussi, comme preuve de leur amour et leur union. J'étais le cadeau qu'ils attendaient, en somme, mais pas aussi rapidement. Ils ont juste été un peu surpris, rien de bien méchant. Connaissez-vous beaucoup de couples qui ne sont pas un peu surpris, positivement, de la venue d'un nouveau venu dans la famille ? Comment je sais tout ça ? A votre avis ? Je l'ai retenu de mes neufs mois en elle... Bien sûr que non ! C'est mon père et ma mère qui aimaient me le raconter quand j'étais plus jeune, plus petite. Alors, jusque là, rien de grandiose. J'étais née dans une famille soudée, plutôt aisée et prête à m’accueillir comme il se doit. Je ne fus donc ni rejetée ni délaissée au début de ma vie. Les bases étaient saines, de ce fait. Je ne souffris d'aucune absence, d'aucun mal quelconque. Je pus donc grandir et m'épanouir tout en suivant l'éducation plutôt stricte mais pas blessante de mes parents.

Je m'entendais particulièrement bien avec ma maman qui était douce, gentille et qui savait se faire obéir malgré tout. Elle avait plus en tête de me faire découvrir le monde, ce qui nous entourait et les côtés positifs de cette vie. Une jeune femme qui souriait toujours et qui m'a appris à sourire aussi chaleureusement qu'elle. C'était ma confidente quand j'avais une douleur aussi bien physique que psychique. Mon père, lui, était plus la figure d'autorité mais il savait prendre le temps de s'amuser avec nous et de s'occuper de nous du mieux qu'il le pouvait. Il avait juste parfois plus de mal avec mes histoires de petite fille. C'était normal, me disait ma mère pour me rassurer. Les hommes ont souvent du mal avec les petites filles malgré tous leurs efforts. Quand il était question de m'apprendre à lire, au-delà de mes années de maternelle et de primaire, c'était l'homme de la maison qui s'occupait de moi. Il avait, heureusement, beaucoup de patience et, au-delà de ces leçons, il me donnait quelques règles de bonne conduite qu'il avait lui-même suivies et qui l'avaient amené à bien réussir dans la vie et à garder « l'honneur » de la famille Willington. Je ne bronchais pas et l'acceptais même volontiers. A chaque famille son éducation, à chaque famille ses habitudes, n'est-ce pas ?

C'est le jour de ma rentrée des classes à mes six ans qui fut le plus tragique à mes yeux et ceux de mon père. Ma mère m'accompagnait à l'école, m'y déposant en vitesse parce que pressée par une entrevue avec un journaliste au sujet de ses créations. Parce que, oui, j'ai oublié de vous dire que ma mère était une artiste assez reconnue nationalement et mon père travaillait dans une entreprise familiale maritime. Ils n'étaient pas les meilleurs des Etats-Unis mais étaient plutôt bien positionné dans le classement, pour dire ça comme ça. Parenthèse finie, je reviens à l'instant tragique qui modifia énormément nos habitudes de vie. Donc, plutôt pressée, elle me fit une bise sur le front, une bise qui ressemblait plus à un effleurement qu'à une véritable bise. Je le sentais, elle était crispée, angoissée, anxieuse. Après quoi, elle fila, tournant les talons, se dépêchant pour traverser. Et à cet instant, le noir. Je ne me souviens de rien, si ce n'est d'un sentiment de lâcher-prise et d'évanouissement. C'est ce qui m'arriva. Je tombai dans les pommes en la voyant se faire percuter par une voiture qui allait à une allure folle. Si elle avait traversé sans trop faire attention, il n'avait pas fait attention non plus, le conducteur. Qui c'était ? Je n'en sais rien. Même encore maintenant, je ne me souviens de rien d'autre de cet incident.

Ce qu'il m'est arrivé ? J'ai été emmenée à l'hôpital, ma mère aussi. Je revins à moi, mais elle, elle ne se réveilla jamais. Ils dirent, les médecins, à mon père que c'était déjà trop tard. L'impact et la chute avaient été trop violents. On me dit que ce n'était pas de ma faute, que je devais parler, m'exprimer et me reposer deux jours à l'hôpital, le temps de me remettre et de discuter avec un psychologue, quelques médecins et mon père qui préférait dormir à l'hôpital dans ma chambre. Je n'imaginais pas que je ne la verrais plus jamais. Je n'imaginais pas que cet effleurement était le dernier contact que j'aurais avec elle. Il me fallut finalement au moins deux semaines pour être autorisée à sortir de l'hôpital. L'impact psychologique avait été trop fort pour que je ne sorte avant. Même une fois sortie, j'eus beaucoup de mal au début pour reprendre mes habitudes et l'école de manière générale. Heureusement, les enseignants et toutes autres personnes nous entourant, mon père et moi, comprirent et me laissèrent le temps de souffler. J'ignorais alors que mon père réfléchissait à une possibilité de suite et à un retour, pour lui, aux États-Unis. Je ne pouvais pas imaginer qu'il pensait à retourner là-bas suite au décès de ma mère. J'avais tous mes amis ici et j'en avais besoin pour sourire et tenir le coup. Il ne se précipita pas, évidemment, et prit la peine de me savoir en meilleur état pour me l'annoncer.

C'était à la fin de l'année scolaire, quand tout fut réservé et que j'allais déjà globalement mieux, qu'il me l'annonça. Si j'ai eu beaucoup de réticence à cette idée, c'était fondé. Je me voyais mal recommencer une vie là-bas, aux États-Unis alors que je parlais l'anglais avec un gros accent français. Rien de très glorieux et du coup, j'avais peur de ne pas pouvoir me débrouiller là-bas. Qui est rassuré de partir comme ça, du jour au lendemain, à l'autre bout de la planète ? D'accord, mon père parlait parfaitement l'anglais... Mais ça ne me rassurait pas complètement. Et j'avais vu juste : à peine arrivée là-bas, à devoir m'adapter au quotidien complètement différent et à une nouvelle école, une nouvelle scolarité dans une ambiance plutôt « bon chic bon genre » que je n'appréciais pas franchement. Mais il me répétait sans cesse « tu vas t'habituer ». Il me permit tout de même de continuer ce que j'avais entamé en France : des cours de danse classique. C'était sans doute là mon seul défouloir. Et heureusement... Ces enfants et adolescents, parce que je les subis tout le long, m'étaient insupportables : ils se moquaient de mon accent, même après des nombreux progrès et ne cessaient de me voir comme une pourrie gâtée de l'étranger alors qu'ils n'étaient pas pauvres non plus, s'ils avaient pu s'inscrire dans ces écoles privées.

Je subis beaucoup plus que je ne rendais les coups ou les paroles blessantes au début. Je n'étais pas franchement préparée à cela. Si je n'avais pas eu l'aide de Matt, je crois que je ne m'en serais jamais sortie. Du moins, je croyais réellement m'en être sortie des années plus tard, à la fin-même de l'adolescence. Je m'imaginais déjà ne plus les voir, choisir des études où je pourrais rencontrer d'autres personnes, beaucoup plus ouvertes, beaucoup plus respectueuses. Oui, c'est bien beau de rêver. Je n'aurais jamais imaginé qu'ils continueraient de la sorte. Déjà un an que j'avais quitté cette école qui avait été ma hantise, mon angoisse permanente.

Si j'avais espéré ne plus jamais entendre parler d'eux, c'était sans penser qu'ils auraient pu faire pire. Après tout, que je sois étrangère ne devrait pas poser autant de souci. De la jalousie ? Le fait parce que je répondais et ne restais pas une victime de plus dans le silence ? Parce que je n'étais pas la seule martyre, hein. Mais la seule à répondre aux plus durs. Je pense que c'était l'ambiance générale de cette école privée. Ce qu'ils firent de plus ? Par deux fois déjà en l'espace de deux mois, on vint m'interroger pour vol à l'étalage, vol dont je n'avais pas connaissance d'ailleurs. Les agents certifiaient que les témoins m'avaient reconnue très nettement et m'avaient désignée comme étant le fauteur de troubles. Si les deux premières fois, je n'eus droit qu'à des avertissements, la troisième fois, ça ne se limita pas à ça. Fatiguée d'être pointée du doigt alors que je n'avais tout bonnement rien fait, je sortis de mes gonds et explosai aux visages des agents. Ils utilisèrent ce prétexte pour me garder le temps d'une nuit avant d'en parler à mon père, unique tuteur. Celui-ci, après avoir découvert ma coloration, le fait que je traînais tard le soir pour me défouler dehors sans sa permission et tout ça accentué par le fait que Matt et moi étions « trop proches », il crut bon de me remettre « sur le bon chemin » et me rappeler les règles qui régissaient la société. J'avais beau lui expliquer que ce n'était pas moi, il n'en avait que faire.

Je ne le reconnaissais plus ou plutôt, si, je le reconnaissais dans sa droiture. Pourtant, fut une période où il m'aurait cru à coup sûr : quand ma mère était encore en vie. Cela fait déjà quatre mois que j'ai rejoint ce centre de redressement que je ne vois pas forcément d'un bon œil. Pourquoi ? Je suis entourée de véritables cas sociaux, moi qui n'ai même rien fait, au fond.

»» Hors-jeu

  • Mot de passe :
  • A. A. W.
  •  Comment avez-vous découvert le forum :
  • Rosinette-qui-pue.
  •  Âge :  
  • 20 ans ( dans trois jours, 21 ;________; )
  •  Disponibilité :
  • A peu près tous les jours.
  •  Commentaire :
  • Bouahahaha ! #violeceuxquiontdéjàsubi#
  • Groupe +16 ?
  • Yep. ♥




Dernière édition par Alice A. Willington le Sam 11 Jan 2014 - 3:33, édité 1 fois
Jaedan Kole
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Masculin Fou

Surnom Surnom : Jaed - Jae - Jay
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans
Orientation Orientation : Non Défini
Admission Admission : Récente.
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1540

Messages Messages : 96
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
RP' RP' : En cours :
Entre les nuages de poussière. | Karmina & Khaless
L'insomnie, c'est chiant. | Seth
Tue-moi et j'oublierai de me venger. | Aiden
Vice et vertu. | Serena

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations:
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2477-jaedan-kole-en-cours
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Sam 11 Jan 2014 - 1:21

Bienvenue Alice ~

J'espère que tu seras rapidement validée, et que tu te plairas parmi nous ♥

_________________________
Alice A. Willington
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Féminin Musical

Surnom Surnom : Cerise
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans
Orientation Orientation : Bisexuelle
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1432

Age Age : 24
Messages Messages : 11
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Sam 11 Jan 2014 - 1:26

Merci beaucoup Jae! ♥
Isaac F. Pitkeathley
avatar

Secrétaire
♦ Secrétaire


Je suis Administrateen les enfants, mais mon rang image ne peut m'être attribué pour le moment, faudra attendre le new design !

Masculin Lunatique

Surnom Surnom : Is'
Âge du Perso Âge du Perso : 24 ans
Orientation Orientation : Bisexuel
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 2662

Age Age : 28
Messages Messages : 446
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : 3/10

SECTES SECTES :
des fruits des rpgs De Teen /

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Aucun
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2054-isaac-secretaire
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Sam 11 Jan 2014 - 3:30

Hiii !

Si Kyky ne peut pas s'occuper de ta fiche avant moi (Ou Sethounet ou Rosy o/) je m'en occupe demain o/

Merci de ta patience :3

_________________________
DC :: Aaron Davis
Alice A. Willington
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Féminin Musical

Surnom Surnom : Cerise
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans
Orientation Orientation : Bisexuelle
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1432

Age Age : 24
Messages Messages : 11
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Sam 11 Jan 2014 - 3:32

Aucun souci !
Je suis très patiente ! x3
Kyllian Andrews
avatar

Administrateen © Snide Bitch ♪
☼ Administrateen  ©  Snide Bitch ♪


Prince Kelly.ian ~ Like A Bitch.
Masculin Sadique

Surnom Surnom : Barbie, Kelly, Kyllie.
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans.
Orientation Orientation : Bisexuel
Admission Admission : 2 ans passés.
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Retirée

Teen's Teen's : 6394

Age Age : 23
Messages Messages : 2431
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Week-end Principalement.

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
De la Photographie Du Japon De l'Art Du Rock Des Sushis Des Bonbons De la Vodka De Jack Daniel's Du Poison Des Free Hugs De Teenagers Des Films D'horreur Kyllian a volé le canard en plastique de Wendrax, ahaha ! 30STM TOUJOURS PLUS DE CHOCOLAAAAT !!!

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: Quatre.
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t1449-kyllian-andrews-un-fruit-e
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Sam 11 Jan 2014 - 4:07

Bienvenue sur le forum Alice !

Je ne vois rien à redire sur ta fiche, de ce fait...

 presentation valide 

Amuses-toi bien sur le forum, et si jamais tu as des questions.... Va embêter Isaac  Evil or Very Mad 
Je t'invite néanmoins à t'ouvrir une fiche de lien, t'inscrire dans un dortoir (on sait jamais si Alice veut dormir un jour !) afin de parfaire ton arrivée Smile

_________________________
Rose Noctalis
avatar

o Gardien de Nuit
o Gardien de Nuit


Féminin Moutooooooooooooooooooooooooon ! Bad Day

Surnom Surnom : Rosy, l'As de Trèfle
Âge du Perso Âge du Perso : 21 ans
Orientation Orientation : Bisexuelle
Admission Admission : Avant ou en tant que membre du personnel 8D ?
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 2102

Age Age : 21
Messages Messages : 266
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
Disponibilité Disponibilité : Variable

MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/

Casier Judiciaire
Avertissement: Aucun
Nombre d'Arrestations: 13
Délits Commis:
Voir le profil de l'utilisateur http://teenagers.nightforum.net/t2231-rose-le-retour-finish
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Dim 12 Jan 2014 - 0:48

MA BAKA COSPLAYEUSE BELGE FAVORITEUUUUUUUUUUUUUUUUUH *lui saute dessus et la papouille tout plein tout plein ♥♥♥*
Bienviendue *-*
Alice A. Willington
avatar

Résident
Teenagers
Résident☢ Teenagers


Féminin Musical

Surnom Surnom : Cerise
Âge du Perso Âge du Perso : 20 ans
Orientation Orientation : Bisexuelle
Autorisé à sortir Autorisé à sortir : Accordée

Teen's Teen's : 1432

Age Age : 24
Messages Messages : 11
Jeux +16 Jeux +16 : Oui
MEDAILLES MEDAILLES :

SECTES SECTES :
/
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ? Dim 12 Jan 2014 - 2:06

Marchii le grand (pseudo) manitou bleu !
Merci ROSINETTE ! ♥ Fallait pas dévoiler ma couverture ! ;____; #buuus#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice A. Willington • Fille de riche et alors ?

Alice A. Willington • Fille de riche et alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Alice Waller - Le grand amour n'existe pas, alors ne le cherchons pas
» Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]
» Riche mais triste - Viktorie Neasa Bavathy (Dakota Fanning)
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Sanble Erich Riche ta lavalas anba po!!!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenagers ::  :: ● Admission :: Résidents-